D’après le quotidien japonais Chunichi Shimbun cité par l’agence Reuters, le géant automobile planche sur une nouvelle génération de batterie à électrolyte solide qui pourrait voir le jour en 2022. Le média ne précise néanmoins pas quels seront les gains estimés en matière d’autonomie.

Toyota travaillerait aussi au développement d’une nouvelle plateforme pour accommoder cette avancée technique. L’un des co-inventeurs de la batterie au lithium-ion, le professeur américain John Goodenough, a pour sa part déclaré en début d’année au journal Energy & Environmental Science que cette technologie pourrait tripler la densité d’énergie des batteries.