Photo

En prévision des élections du 1er octobre, l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) a fait parvenir une lettre aux chefs des quatre principaux partis politiques provinciaux pour connaître leur stratégie d’électrification des transports. Les lettres ont été envoyées à Philippe Couillard, chef du Parti libéral du Québec (PLQ), à François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), à Jean-François Lisée, chef du Parti Québécois (PQ) ainsi qu’à Manon Massé, Porte-parole de Québec Solidaire (QS).

Voici le résumé des propositions des quatre principaux partis:


Le Parti Libéral et le Parti Québécois présentent des mesures soutenant ou améliorant l’électrification des transports et le développement de la filière de l’électromobilité dans la province afin de créer des emplois bien rémunérés. Ces partis mettent à profit leur expérience à élaborer des politiques environnementales crédibles et concrètes.

Le Parti Libéral propose de poursuivre les objectifs mis en place avec la norme Véhicule Zéro Émission (VZÉ), inspirée de la Californie;  d’avoir 100 000 véhicules électriques (VÉ) sur les routes du Québec en 2020;  de bonifier les rabais pour l’achat des véhicules électriques de 1,000$ (portant le rabais à un maximum de 9,000$); de bonifier la subvention de 600$ à 800$ pour l’installation d’une borne de recharge à domicile; de reconduire le programme d’achat des VÉs usagés; et d’assurer que tous les fonds seront disponibles au moins jusqu’en 2022.  C’est une excellente nouvelle pour l’électromobilité. Les Libéraux s’engagent à installer 1,600 bornes de recharge rapide au Québec d’ici 10 ans tel que prévu dans la loi 184. Ils s’engagent également à augmenter à 1,000 VÉs la flotte gouvernementale d’ici 2020. 

De son côté, le Parti Québécois propose un renforcement des règles de la norme VZÉ pour forcer les manufacturiers automobiles à vendre davantage de véhicules électriques au Québec. Ce renforcement de la norme VZÉ est louable compte tenu du manque de véhicules électriques disponibles chez les concessionnaires avec des temps d’attente de plus de 12 mois pour certains modèles. En ce qui concerne les programmes d’achat de véhicules électriques, le PQ s’engage à poursuivre activement les rabais pour l’achat d’un véhicule neuf et d’un véhicule usagé. Il s’engage de même à accélérer le déploiement des bornes de recharge rapide avec l’objectif d’avoir 2,000 bornes rapides d’ici 2020. De plus, le PQ a présenté des mesures qui sont favorables à l’électrification des transports et au développement de la filière de l’électromobilité au Québec. Le programme du PQ est sensiblement plus ambitieux que celui du PLQ.

Du côté de la Coalition Avenir Québec, nous trouvons décevant la position du chef, M. François Legault, dont les propos ambigus diffèrent de la position officielle de son parti. Leur ouverture à l’exploration pétrolière et gazière nous inquiète également au niveau du bilan environnemental de la province.

La CAQ n’a pas répondu au questionnaire, mais nous a fait parvenir une lettre de deux pages le 25 septembre (10 jours après la date limite) où plusieurs questions ont été laissées de côté. Dans ce document, la CAQ s’engage à maintenir les subventions pour l’achat de voitures électriques, mais il y existe néanmoins un certain flou quant aux actions qui seront amenées. D’ailleurs, lorsque questionné sur le maintien des rabais pour l’achat de véhicules électriques, M. Legault a semé le doute lors d’une entrevue à Radio-Canada le 4 septembre dernier. Celui-ci n’a pas voulu s’engager à maintenir les subventions pour l’achat de véhicules électriques et de bornes de recharge: « Faut voir, il y a des spécialistes qui disent que cet argent-là pourrait être mieux investi » a-t-il répondu en point de presse. Nous avons offert à la CAQ  la chance de clarifier cette position à 3 reprises, sans retour. Cette déclaration de l’aspirant premier ministre est inquiétante. Nous aimerions rappeler qu’en Ontario, au lendemain de son élection, le nouveau premier ministre Doug Ford a aboli sans préavis le rabais de 14,000$ pour l’achat des VÉs. En Ontario, ce rabais avait permis pour la toute première fois à la province de vendre en 2017 plus de véhicules électriques qu’au Québec à pareille date. Pourtant, plusieurs organismes avaient obtenus de l’équipe des communications de Monsieur Ford une promesse que les incitatifs ne seraient pas touchés. Les ventes de VÉs en Ontario ont frappé un mur depuis le retrait des incitatifs à l’acquisition d’une voiture électrique.

Finalement, Québec Solidaire semble favorable à l’électromobilité mais les dispositions contenues dans leur document démontrent une complexité sans offrir d’explications sur les mesures à mettre en place pour y parvenir. Le parti a de belles ambitions concernant la décarbonisation de nos transports et à diminuer nos émissions polluantes, mais le coût de ces mesures risque de ne pas résister à la réalité des finances de la province.

Leur position se résume à la création d’un nouveau système de bonus-malus en fonction de la taille et des revenus des ménages qui achètent un véhicule ainsi qu’en fonction de la région administrative. De cette façon, les propriétaires de véhicules à essence seraient taxés massivement pour payer pour ceux qui achètent un véhicule électrique. Les coûts de la mesure incitative ne sont pas définis. Pour les bornes de recharge rapide, QS poursuivra le déploiement comme prévu dans la loi 184. 

QS prévoit rendre « la vente de VÉs obligatoire en 2030 et d’interdire la vente des véhicules à essence sur tout le territoire du Québec en 2040 », mais n’offre aucune explication sur son fonctionnement. Selon leur porte-parole, le parti désire également se débarrasser de la bourse du carbone, un programme efficace qui lie le Québec à d’autres acteurs de l’Amérique du Nord, et entre autre à la Californie, pour un système qui serait plus performant. 

Vous trouverez ci-dessous un résumé des principales positions des partis aux questions de l’AVÉQ.

N’oubliez pas d’aller voter le 1er octobre. 

Contributeurs: L’équipe de l’AVÉQ

Réponses :

1. Incitatifs à l`achat 
Le PLQ s`engage à augmenter de 1 000$ à 9 000$ l’incitatif à l’achat d`un VÉ neuf avec une batterie de plus de 16 KW/h; 
Augmenter 200$ à  800$ la subvention pour l`achat d`une borne de recharge à domicile; 
La CAQ s`engage à maintenir les subventions à l`achat de voiture électrique.  
Le PQ maintiendra le rabais à l’achat d`un VÉs. Ce rabais sera réévalué au cours du mandat pour mesurer son efficacité réelle sur l’électrification des transports.
QS implantera un système de bonus–malus (bonification/tarification) pour favoriser l’achat de véhicules hybride et électriques. 

2. Projet pilote pour VÉs d’occasion
PLQ Le projet pilote a été prolongé jusqu`au 31 décembre 2018. Un bilan du projet pilote est en cours cet automne afin de déterminer la meilleure manière de faire évoluer le soutien à l`acquisition d`un VÉs d`occasion. Le PLQ est convaincu que la  pérennité du programme est avantageuse pour les consommateurs.
CAQ  (aucune réponse)
PQ reconduira le projet pilote des VÉs d`occasion.
QS implantera un système de bonus-malus modulé en fonction du type de voiture, mais aussi en fonction des régions, de la taille des ménages et des revenus des personnes qui achètent un véhicule.

3. Stratégie pour discuter avec le gouvernement fédéral pour qu`il se dote d`un programme d`incitatifs à l`achat de VÉs pour les particuliers, les flottes et les entreprises.
PLQ – Nous travaillons en association avec les États américains et les provinces engagées à soutenir le marché véhicules à Zéro émission. 
CAQ  (aucune réponse)
PQ exigera du gouvernement fédéral qui il dépose une stratégie relative aux véhicules zéro émission favorable à l` électrification des transports au Québec. 
QS fera pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il n’investisse plus un sou dans  l’industrie des hydrocarbures et réalloue ces montants aux technologies propres.

4. Directives aux ministères pour l`achat de VÉs pour leur flotte
PLQ – Objectif de 1000 VÉs dans la flotte gouvernementale d`ici 2020.
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ fixe une cible de 15% de ventes de camions légers de marchandises rechargeables d’ici 2025.
QS  (aucune réponse)

 5. Est-ce qu`une diminution des fonds aux sociétés de transport qui continue à acheter des autobus au diesel au lieu d`achat d`autobus électriques
PLQ  A partir de 2025, notre gouvernement compte financer uniquement l’acquisition de véhicules 100% électriques. 
CAQ (aucune réponse)
Le PQ fixe une cible de 100% d`autobus urbains et scolaires rechargeables d`ici 2030. 
QS  (aucune réponse)

6. Abolition de la subvention à l`essence afin d`encourager l`achat d`autobus scolaires électriques fabriqués au Québec.
PLQ « Notre gouvernement a mis en place un programme de rabais à  l`achat d`autobus scolaires électriques avec un budget de 30 millions de dollars. »
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ remplacerait graduellement les primes au diesel par un soutien financier à l`achat d`autobus scolaires à s`électrifier.
QS  (aucune réponse)

7. Programme d`infrastructure pour la  recharge au travail de bornes 240V
PLQ – Le gouvernement a déjà un programme Roulez Vert Branché au travail pour l`achat de bornes de recharge de 240V.
La CAQ poursuivra et facilitera l`implantation de bornes électriques « régulières« .     
Le PQ est favorable à faire du volet Branché au travail un succès.
QS  (aucune réponse)

8. Norme Zéro Émission
PLQ – Norme telle que définie présentement
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ renforcera la LZÉ qui s`appliquera non seulement aux véhicules légers mais aussi au transport collectif (lourd et léger) et au transport des marchandises.
QS  (aucune réponse)

9. Projet de loi 184 Bornes rapides à 400 V
PLQ- Le déploiement est déjà amorcé et les résultats d’un appel d’offre ont été annoncés cet été. Nous poursuivons l’objectif de 1600 bornes de recharge rapide en 10 ans.
La CAQ poursuivra et facilitera l`implantation de bornes électriques à recharge rapide.
Le PQ prévoit l`installation de 2000 bornes de recharge rapide d`ici 2020 ou un ratio de 50 véhicules rechargeables par borne de recharge rapide. A terme, l`objectif est d`installer d`ici 2025 autant de bornes rapides qu`il y a de stations-service à l`essence au Québec.
QS poursuivra le programme de bornes publiques déployés par le gouvernement  libéral (le projet de loi 184) sera poursuivi et un suivi constant sera effectué.

10. Débats des chefs
PLQ- Refus de se prononcer.
CAQ  (aucune réponse)
PQ- oui, absolument.
QS- Oui.

11. Modes de transport en partage
PLQ- le PLQ entend poursuivre à soutenir financièrement le milieu municipal.
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ fixe des objectifs 50% de taxis rechargeables d’ici 2025; 100% des véhicules d’auto partage seront rechargeables d’ici 2025. Pour ce faire, la Loi zéro émission sera renforcée; un rabais additionnel de $8000 pour l’achat d’un véhicules auto partage ou d`un taxi rechargeable; un réseau de bornes niveau 2 et 3 pour les taxis et véhicules d`auto partage. 
QS développera un programme de soutien aux services de mobilité durable.

12. Bornes de recharge dans les multi-logements et les copropriétés
PLQ- Augmentation de la subvention pour l`achat d`une borne de recharge à domicile de $600 à $800 
La CAQ poursuivra et facilitera l`implantation de bornes électriques `régulières`.
Le PQ modifiera le code du bâtiment afin de doter le parc immobilier des installations nécessaires pour inclure une ou plusieurs bornes de recharge.
QS (aucune réponse)

13. Comment avez-vous l’intention de sensibiliser les québécois aux VÉs – Est-ce qu’un centre de découverte semble réalisable au Québec
PLQ- Le volet promotionnel de l`électrification des transports est sous la responsabilité de Transition Énergétique Québec (TEQ) et du Ministère des Transports de la Mobilité durable et de l`Électrification des transports (MTMDET). Une subvention de $4 million sur 3 ans a été remise à Équiterre permets de concevoir et de coordonner avec TÉQ une vaste campagne d`information, de sensibilisation et d`éducation en matière de véhicule électrique.
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ appuiera les concessionnaires dans la formation à la vente de véhicules électriques rechargeables avec des partenariats avec des organismes de soutien (AVEQ, Branchez-vous, etc).
QS  (aucune réponse)

14. Comment allez-vous appuyer l`industrie de l` électromobilité au Québec  
PLQ- En 2030 toute la chaine d`innovation énergétique sera soutenue, ce qui permettra  d`élargir l`offre de produit, de procédés, de services et d`approches au bénéfice des consommateurs. 
CAQ  (aucune réponse)
PQ- Le plan en électrification des transports prévoit la création de 3000 emplois en électrification des transports collectif et plus de 1000 emplois et le développement d`une expertise québécoise en électrification des camions de marchandises de courte et moyenne distance transport. 
QS  (aucune réponse)

Rabais sur assurance pour voiture électrique!