Les voitures électriques existent depuis plus longtemps que beaucoup ne le pensent. Il y a environ 80 ans, par exemple, Peugeot en fabriquait des centaines.

En 1941, face à l’occupation allemande et au rationnement du gaz, Peugeot a développé une petite voiture électrique appelée VLV. Le nom est l’abréviation de Véhicule Léger de Ville, qui se traduit en anglais par «light city vehicle». Alors que la compagnie prévoit mettre plusieurs nouvelles voitures électriques sur le marché, Peugeot a profité de l’occasion pour présenter la semaine dernière cette relique de la Seconde Guerre mondiale.

Conçu pour être utilisé par des personnes dont les voitures avaient été réquisitionnées par les forces d’occupation allemandes, ou qui ne pouvaient pas obtenir de carburant en raison du rationnement, le VLV avait été baptisé «voiture vélo» par Peugeot. Il était monté sur quatre roues, mais l’espace entre les roues avant était plus large qu’entre les roues arrière.

Selon Peugeot, un seul moteur électrique était directement connecté à l’essieu arrière sans transmission ni différentiel. Le VLV avait une autonomie de 70 à 80 km, avec une vitesse de pointe de 34 km/h.

Peugeot a construit 377 voitures électriques entre 1941 et 1943 dans son usine de La Garenne, près de Paris. La plupart des véhicules étaient utilisés par les postiers et les médecins.

Alors que Peugeot s’est à nouveau concentré sur la production de voitures à essence et diesel après la guerre, il a continué à produire des véhicules électriques au fil des ans. Il a lancé une version électrique de la fourgonnette J5 en 1989, et une variante électrique à hayon la 106 en 1993. La 106 électrique a été produite pendant une décennie, ils ont vendu 3 542 voitures.

1941 Peugeot VLV

La gamme actuelle de voitures de Peugeot comprend la berline e-208 et le multisegment e-2008. Comme la 106 Electric, ce sont des variantes électriques de modèles à combustion interne existants.

Avant la fusion avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA), qui est en cours, la société mère PSA a déclaré qu’elle offrirait la marque Peugeot aux États-Unis à partir de 2026.

La société issue de la fusion, qui adoptera le nom de Stellantis, a pour ambition d’être un leader mondial de la mobilité durable .

PSA a déclaré que sa marque DS dirigerait les efforts d’électrification. DS a vu le jour comme une version haut de gamme de la marque Citroën de PSA.

Citroën a récemment dévoilé à la fois une fourgonnette électrique et sa berline électrique compacte ë-C4 .

Green Car Reports

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!