Le constructeur automobile prévoit sortir six nouveaux véhicules électriques au cours des deux prochaines années.

Mercedes-Benz a dévoilé une gamme de nouveaux véhicules électriques construits sur une architecture évolutive qui permettra au constructeur automobile d’adapter sa production à une variété de types et de formes de véhicules.

Certains des nouveaux modèles prévus sont:

  • La berline de luxe phare EQS, qui, selon Mercedes, ferait partie du segment Classe S du constructeur et entrera en production en 2021
  • Une version VUS de l’EQS, à venir en 2022
  • La berline EQE, semblable aux véhicules de la Classe E de Mercedes et décrite comme la «limousine d’affaires du futur»
  • Une version VUS additionnelle de l’EQS

De plus, le Mercedes EQA, un VUS compact basé sur la série GLA du constructeur automobile, entrera en production plus tard cette année, suivi du VUS multisegment EQB en 2021. Soit un total de six nouveaux véhicules électriques sortis au cours des deux prochaines années. Cela contribuera grandement à aider Mercedes à atteindre son objectif de lancer 10 nouveaux véhicules électriques dans cette décennie. L’EQS sera le premier construit sur la nouvelle plateforme de véhicules électriques modulaires de Mercedes.

Mercedes a révélé très peu de détails sur ces véhicules. Le constructeur automobile a cependant déclaré que l’EQS devrait atteindre une autonomie de 700 kilomètres selon les normes européennes WLTP. Il est cependant possible d’extrapoler certaines des spécifications et caractéristiques de conception de l’EQS en se basant sur le concept-car Vision EQS présenté l’année dernière.

Cette annonce a été faite dans le cadre d’une mise à jour de Daimler, la société mère de Mercedes-Benz, au cours de laquelle les dirigeants ont présenté des plans de réduction de coûts d’exploitation de 20% d’ici 2025 et la disparition de certains de leurs modèles qui ne seront plus offerts dans le futur. Les réductions de coûts entraîneront presque certainement de nouvelles mises à pied, alors que Daimler avait déjà annoncé l’été dernier qu’il supprimerait 30 000 emplois.

L’entreprise souhaite repositionner Mercedes-Benz en tant que marque de «luxe», par opposition à une marque «premium» qui a été son positionnement depuis des décennies. En d’autres termes, ils veulent se positionner plus comme Rolls-Royce et Bentley plutôt que comme Audi, BMW, Jaguar et Lexus.

Mercedes est largement considérée par les spécialistes comme en retard par rapport aux autres grands constructeurs automobiles en ce qui concerne la sortie de nouveaux véhicules électriques. Par exemple, le VUS EQC évalué à 68 000 USD était censé être expédié aux États-Unis au début de 2020, mais ce projet a été repoussé jusqu’en 2021 .

The Verge

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!