Le PDG de Ford, Jim Farley, a déclaré vendredi que la société envisageait de fabriquer ses propres batteries de véhicules électriques.

Selon l’agence Reuters, lors du virtuel Reuters Automotive Summit, Jim Farley a confirmé : «Nous sommes en réflexion concernant la fabrication de cellules de batterie. Je pense que c’est normal d’y réfléchir pour répondre à l’augmentation de la production de VÉ.»

C’est une réponse très différente de celles données par deux autres dirigeants de Ford plus tôt dans l’année, y compris l’ancien PDG Jim Hackett en juillet dernier et le directeur du développement produit et des achats Hau Thai-Tang en août. Thai-Tang avait alors déclaré qu’il n’y avait pas un niveau de production suffisant pour rentabiliser une usine de batteries.

Dans une interview avec Green Car Reports avant la présentation de la fourgonnette électrique E-Transit la semaine dernière, Mark Kaufman, directeur mondial de l’électrification de Ford, a déclaré que E-Transit marquait le début d’un potentiel nouveau réseau d’approvisionnement au sein de l’entreprise qui permettrait de profiter d’une intégration verticale pour renforcer le développement des véhicules électriques.

Ford E-Transit 2022

«Nous n’avions pas encore intégré notre système vertical de production pour bâtir les moteurs de la Mustang Mach-E, cependant, nous profiterons du lancement de la Transit pour assurer la production de nos moteurs à l’interne», a-t-il déclaré, « les moteurs et les boites de vitesses proviendront tous deux de notre usine de transmission Ford de Van Dyke à Sterling Heights, Michigan. »

Lorsque nous lui avons demandé si ces composants devraient être utilisés dans le prochain F-150 électrique, Haufman a déclaré : «Comme vous pouvez l’imaginer, nous devons assurer la pérennité de notre technologie de façon à réutiliser cette expertise pour des moteurs qui seront réutilisés dans nos futurs véhicules.»

Kaufman a expliqué que la Mustang Mach-E avait été un projet spécial au sein de l’entreprise et qu’il était à cette époque logique de se tourner vers un fournisseur, cependant, à mesure que les VÉ prendront de l’ampleur dans l’entreprise et que nous ajouterons des produits, l’intégration verticale deviendra logique pour Ford.

Teaser du prototype Ford F-150 électrique

Ford a annoncé son intention de déployer plus de véhicules électriques commerciaux, de produire un deuxième modèle en plus du Mach-E au Mexique et même de construire jusqu’à 5 véhicules électriques au Canada à partir de 2025 incluant un projet en cours avec Rivian et de produire certains de ses modèles emblématiques en versions électriques. Cependant, contrairement à GM, la compagnie n’a pas détaillé ses intentions ni prévisualisé les véhicules électriques qui ne sont toujours pas prévu avant 2025 et peut-être même plus tard.

Kaufman a répondu, lorsqu’on lui a demandé pourquoi il n’y avait pas encore de vue d’ensemble pour Ford. «Plutôt que de faire des prévisions sur 10 ans, nous privilégions une stratégies de divulgation de nouveaux produits pour de plus courtes périodes, seulement une à deux années à venir. 
Ford Mustang Mach-E 2021

Le transfert complet vers des batteries de Ford viendra possiblement dans quelques années seulement. Actuellement, une usine LG Chem en Pologne assure la fourniture de batteries pour ses Mustang Mach-E et E-Transit, tandis que SK Innovation devrait fournir des batteries pour le F-150 Electric à partir d’une nouvelle usine américaine, en Géorgie.

Kaufman a souligné que si la fabrication de certains composants à l’interne est importante, ce n’est qu’une pièce du puzzle. «Il s’agit de fabriquer plus que des batteries et des moteurs», a-t-il déclaré. «Nous devrons vraiment développer un écosystème numérique intégré et développer pour Ford une plateforme d’essai technologique.»
Ford Mustang Mach-E, mise à jour de téléchargement!

Concernant la Mustang Mach-E, Kaufman a déclaré que même s’ils ont sous-traité une partie du système de propulsion, le travail sur les données, la connectivité et les mises à jour en direct ont permis ce qu’il a appelé «la plus grosse révolution».

Kaufman n’a pas précisé les attentes de Ford en matière de volume de ventes aux États-Unis, mais a cependant laissé entendre qu’elles étaient basées sur l’espoir qu’un tiers de tous les véhicules vendus dans le monde d’ici 2030 pourraient être des véhicules électriques.

« Utiliser des mesures traditionnelles pour prédire les volumes de ventes futurs ne fonctionne vraiment plus », nous a-t-il dit la semaine dernière, et il a également confirmé que Ford a un groupe de travail permanent qui se réunit chaque semaine pour s’assurer que la compagnie ajuste sa production en fonction de la demande. Ce groupe de travail sera en mesure de donner le feu vert à sa propre production de batteries quand ou lorsque ce sera pertinent de le faire.

Green Car Reports

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!