L’AVEQ est fière de vous présenter le quatrième et dernier portrait trimestriel de l’année 2020 portant sur l’électromobilité au Québec. Les enregistrements de véhicules électriques (VÉ) se chiffrent désormais à 91 826, soit une progression de 6262 sur 3 mois et de 25 187 sur un an.  Autant pour le dernier trimestre que pour l’année entière, on constate donc un ralentissement dans la progression. Ainsi, avec le chamboulement de la Covid-19, la croissance du nombre de VÉ au Québec a même été moindre dans l’absolu que celle de 2019.
Photo

Les données d’immatriculation au 31 décembre 2020 (et les progressions trimestrielle / annuelle) :

  • Nombre de véhicules électriques immatriculés = 91 826 (+6262 / +25 187)
  • Véhicules entièrement électriques = 51 585 (+4526 / +17 164)
    • Incluant 59 Véhicules à Basse Vitesse (VBV) (-3 / -3)
    • 121 Motos Électriques (ME) (+5 / +17)
    • 245 Motocyclettes à vitesse limitée électriques (MVLE) (-7 / +23)
    • 142 Autobus électriques (+10)
  • Véhicules hybrides rechargeables = 40 241 (+1736 / +8023)
Avec ce trimestre, le nombre total de VÉ enregistrés au Québec a progressé de 7.32%, ce qui correspond à un ajout net de 6262 VÉ en trois mois (soit 4526 VEÉ et 1736 VHR, pour respectivement 72.3% et 27.7% des nouveaux enregistrements) versus 5535 en 2019. Il s’agit donc d’une meilleure progression en absolu, mais plus faible que l’an dernier en relatif. Ceci a pour effet de continuer à faire diminuer la progression en rythme annualisé, qui s’établit maintenant à 37.7%. Ceci correspond à un ajout de 25 187 VÉ sur nos routes en un an, alors que l’on avait vu une progression de 27 248 en 2019, soit plus de 69% de croissance. L’année 2020 est donc moins spectaculaire en matière de progression de l’électromobilité au Québec versus les années précédentes. À titre indicatif toutefois, les ventes de véhicules neufs au Québec ont chuté d’environ 18% pour l’année entière (environ 370 000 versus 450 000), alors qu’on remarque une baisse de 7.5% dans le bilan net des enregistrements de VÉ (à ne pas confondre avec les ventes, mais indicateur de la tendance). Regardons ce que ça donne plus en détail.
Photo

La progression du nombre de VÉ pour le trimestre se traduit par une moyenne de 2087 VÉ supplémentaires par mois, soit environ 70 par jour. Pour les 12 derniers mois, on parle plutôt de 2099 VÉ par mois en moyenne, ou 69 VÉ qui s’ajoutent sur nos routes chaque jour. Malheureusement, cette progression insuffisante nous confirme que nous n’atteignons pas le fameux objectif de 100 000 VÉ pour la fin 2020. Il manque encore un peu plus de 8000 VÉ pour y arriver. Il reste maintenant à voir si ce cap symbolique sera franchi au 1er ou au 2e trimestre de 2021.

Maintenant que 2020 est derrière nous, une année qu’on n’oubliera pas de sitôt, et même si l’objectif initial de 100 000 VÉ sur les routes n’a pas tout à fait été atteint, ayons maintenant en vue les objectifs à plus long terme. On parle ici de 300 000 VÉ pour la fin 2026 et 1.5 million de VÉ pour la fin 2030. Il faudra voir comment la croissance se poursuit au-delà de 2020. À titre indicatif, 300 000 VÉ en fin 2026 correspond à une croissance annualisée de 22% d’ici là, un rythme deux fois moindre que le taux actuel. Et pour passer de 300 000 à 1.5M, il faudrait croître ensuite de 50% par an durant ces 4 années! Il y a du pain sur la planche comme on dit.

Photo

Photo

Au bilan des modèles de VÉ, le dernier trimestre de 2020 ne nous réserve pas beaucoup de surprises et est dans la continuité du trimestre précédent. On continue à observer que les VÉ de la première heure plafonnent et déclinent alors que les modèles plus récents occupent de plus en plus la place. Et les véhicules du top 15 sont exactement les mêmes qu’au trimestre précédent, avec seulement 2 échanges de positions mineurs.

La Chevrolet Volt, arrivée au Québec il y a 10 ans, est encore en première position, mais son déclin s’est entamé. En effet, on constate une perte nette de 137 enregistrements sur le trimestre. La Tesla Model 3, avec une progression de 1170 enregistrements (la plus élevée du trimestre), s’approche à moins de 600 exemplaires de la 1ère place. La passation des pouvoirs se fera sans doute en ce début 2021. C’est désormais près d’un VÉ sur huit au Québec qui est une Tesla Model 3.

En troisième position, sans doute pour un ou deux trimestres au maximum avant de céder la troisième marche du podium, la Nissan LEAF voit sa progression ralentir énormément avec seulement une centaine d’enregistrements supplémentaires en 3 mois. Est-ce temporaire, est-ce une question d’approvisionnement, de demande ou alors Nissan mise désormais sur l’Ariya qui devrait arriver cette année?

Juste en bas podium, on retrouve à nouveau la Prius Prime de Toyota, laquelle progresse à peine de 70 véhicules, versus 600 le trimestre précédent. Encore une fois, est-ce temporaire, ou c’est la concurrence de son cousin le RAV4 Prime qui fait mal? On verra au printemps. Quoiqu’il en soit, cela ouvre grand la porte à la Chevrolet Bolt, toujours en cinquième position, pour la devancer sur le podium dans les prochains mois. En effet, la Chevrolet Bolt maintient sa progression avec 1061 voitures additionnelles en 3 mois, soit un taux de croissance de 14.5%.

Si la tendance se maintient, le Mitsubishi Outlander PHEV cédera probablement sa place au Hyundai Kona d’ici peu. Ce dernier continue à être fortement adopté par les Québécois, presque 900 exemplaires supplémentaires sont enregistrés en cette fin d’année, soit 21% de progression. Le chassé-croisé de la Ford Fusion Energi avec la Hyundai IONIQ en version électrique est plus fort que jamais, l’hybride rechargeable de Ford reprenant les devants par un petit enregistrement!

Dernier point à signaler dans ce top 15, la Tesla Model S y demeure encore, mais ses mois sont sans doute comptés également. Elle baisse en treizième place, et son nombre décline tranquillement, -33 enregistrements sur le trimestre.

Pour terminer la revue du top 15, on y retrouve encore une fois 8 modèles entièrement électriques versus 7 hybrides rechargeables. Le poids du top 15 a encore diminué, les autres modèles passant de 14.2% à 14.7% de la flotte pour le trimestre, avec en tout 13 511 enregistrements, soit un ajout net de 1370.

Il faut signaler qu’hors du top 15, deux nouveaux joueurs ont beaucoup de poids et s’y installeront rapidement en 2021. Le Model Y de Tesla progresse de 437 (+83.7%) et dépasse le RAV4 Prime de Toyota, qui progresse tout de même de 317 exemplaires (+57.4%) et aussi son grand frère le Model X. Il y a désormais 959 Tesla Model Y et 869 Toyota RAV4 Prime sur nos routes. Soulignons également les 1106 Kia Niro PHEV et les 811 Niro EV, deux véhicules qui progressent aussi plutôt bien.

Enfin, on voit que des modèles comme la Ford C-max Energi, la Ford Focus électrique, la Chevrolet Spark, la smart forTwo ED et la Mitsubishi i-Miev sont tous en décroissance. C’est une réalité nouvelle, de plus en plus de vieux modèles sont retirés de nos routes, ce qui n’étaient pas tout à fait le cas dans le passé. C’est un signe d’une nouvelle maturité de ce marché.

Nos graphiques interactifs permettent de suivre la progression de tous les modèles de VÉ sur nos routes. Nous vous présentons donc rapidement les possibilités qu’ils offrent afin que vous puissiez en tirer profit pour faire vos propres analyses. Vous pouvez filtrer par modèles, par constructeurs, par villes, MRC ou régions ou en croisant le tout. Le bouton «Personnaliser» vous donne accès à ces multiples possibilités alors que la petite flèche vous permet de tracer certains graphiques pré-programmés pour consultation rapide.

EN RAPPEL: un bouton «partager» dans le menu «Personnaliser» vous permet d’obtenir un hyperlien pour justement partager le graphique personnalisé que vous avez pris le temps de construire. Nous espérons que ce sera utile pour vous permettre de partager vos analyses, faites aller votre créativité et n’hésitez pas à les publier dans les commentaires sous l’article et dans vos réseaux.


Quelques éléments à souligner dans ces graphiques:

  • Nous avons un nouveau modèle en ce 4e trimestre 2020:
    • Audi A8 TFSI e: 2 véhicules.
  • Parmi les autres nouveautés de 2020, on est rendu à:
    • 959 Tesla Model Y.
    • 869 Toyota RAV4 Prime.
    • 154 Porsche Taycan.
    • 107 Mini Cooper SE.
    • 93 Audi Q5 TFSi e.
    • 41 Lincoln Aviator PHEV.
    • 25 BMW X3 PHEV.
    • 9 Volvo V60 PHEV.
    • 5 Volvo S60 PHEV.
  • Soulignons aussi les 263 Subaru Crosstrek PHEV, arrivé en toute fin 2019 et les 25 BYD e6.
  • On remarque encore la variation saisonnière de certains modèles, particulièrement la BMW i8 dont les enregistrements fluctuent au gré des saisons, mais aussi la Fisker Karma par exemple.
  • Du côté des autobus, soulignons pour l’instant l’avance du e-Lion sur les autres modèles, beaucoup plus marginaux.
  • Chevrolet demeure la marque la plus populaire avec 23.1% des VÉ, en première position depuis le début. Tesla accentue encore sa 2e place avec presque 16.2% des VÉ du Québec. Hyundai monte sur la 3e marche du podium avec 11.5% des VÉ, devançant Nissan, qui se voit également dépasser par Toyota. En effet Hyundai devance désormais Toyota, et leur avance avec Nissan n’ira qu’en s’accentuant selon les tendances actuelles.
  • Audi et Volvo parviennent à surpasser Smart et s’approchent de BMW.
  • La part des 100% électriques monte encore, atteignant un nouveau sommet de 56.2%. Il faut rappeler que la proportion des nouveaux enregistrements pour ce trimestre est de trois VEÉ pour un VHR.
En plus de connaître le nombre de VÉ au Québec, il est intéressant de savoir où ils se trouvent. La mise à jour des graphiques présentés précédemment permet d’analyser les répartitions régionales sous tous les angles désirés. Voici donc la compétition amicale de la progression de l’électrification dans les différentes régions et villes du Québec, où tout le monde peut gagner selon la façon de regarder les données :
Au-delà du 56.2% de voitures entièrement électriques pour l’ensemble de la province, comment sont-elles réparties? C’est Montréal qui a la flotte 100% électrique la plus importante avec 61.8% devant Laval à 61.2%. Les Laurentides, la Montérégie et l’Estrie ont un également un pourcentage de VEÉ supérieur à la moyenne provinciale. Le Nord-du-Québec, l’Abitibi-Témiscamingue et la Côte-Nord préfèrent encore les hybrides rechargeables, même si cette tendance change tranquillement.

Comme à chaque publication trimestrielle, la région de Lanaudière demeure la championne des voitures électriques avec un estimé de 1.94% de la flotte qui serait électrifiée, en route vers le cap symbolique des 2%. Ce sera peut-être toutefois la région de la Montérégie qui y parviendra en premier puisqu’elle s’approche de plus en plus de la première position, avec 1.91%. Derrière, la lutte demeure chaude entre l’Estrie et Laval, Montréal creuse l’écart avec la Capitale-Nationale et le Centre-du-Québec et la Mauricie demeurent au coude-à-coude.

En terme absolu, la Montérégie demeure dans une classe à part avec 25 039 VÉ, soit 27.3% de la flotte dans une seule région. Encore une fois, Montréal suit et Lanaudière complète le podium. Les Laurentides devancent la Capitale-Nationale et Laval reprend les devants face à l’Estrie.

Note: Le portrait des villes change un peu, car nous avons maintenant accès aux nombres de voitures par ville plutôt que l’interpolation que nous faisions auparavant à partir des chiffres de la région.

En ce qui concerne le classement absolu des dix premières villes, il ne change pas à l’exception de Lévis qui repasse derrière Saint-Jean-sur-Richelieu en 10e place, par un seul enregistrement! On note également que Sherbrooke accentue encore son avance sur Terrebonne durant le trimestre.

En terme relatif, savez-vous quelle ville (minimum de 1000 habitants retenus pour l’exercice) atteint le pourcentage de la flotte le plus élevé? Saint-Lambert occupe désormais la première position devant Saint-Bruno-de-Montarville. Les deux villes de Montérégie ont respectivement 3.8% et 3.6% de pénétration de VÉ. Mont-Saint-Hilaire, Bromont et Rosemère suivent de près autour de 3.55%.

Pour découvrir ce qui se passe dans votre région ou votre MRC, n’hésitez pas à profiter de l’aspect interactif des graphiques pour sortir les données qui vous intéressent et les partager avec nous. Et n’hésitez pas dans les commentaires à poser des questions si vous avez besoin d’aide pour faire ressortir les données que vous recherchez.

Pour s’amuser un peu, faisons simplement le tour des championnes régionales, sans critères sur le nombre d’habitants:

Photo

Bilan 2020

Étant donné que c’est le dernier trimestre de 2020, nous en profitons pour vous présenter également un bilan annuel. Ainsi, il s’est ajouté 17 164 véhicules entièrement électriques et 8023 véhicules hybrides rechargeables sur l’année entière, soit une répartition annuelle de 68% versus 32% en faveur des VEÉ.  Regardons plus en détails le top 15 des enregistrements sur l’année, et non pas le cumul historique tel qu’on le retrouve en début d’article:

Progression des enregistrements 2020:

Photo

Comme on peut le voir le portrait est sensiblement différent de celui de 2019, à part pour la première position qui est une fois de plus occupée par la Model 3 de Tesla avec une solide avance de près de 2000 véhicules sur le modèle en deuxième position, la Chevrolet Bolt. Celle-ci remonte dans le classement depuis la 4ième position.  En troisième position, pas très loin derrière la Bolt, nous avons la Hyundai KONA Électrique avec près de 800 nouveaux enregistrements de plus que l’an passé où elle occupait la 5ième position.  Cela s’explique probablement en grande partie par la disponibilité du véhicule pour lequel on pouvait compter jusqu’à 1 an d’attente dans certains cas, une situation qui s’est grandement améliorée dans le deuxième semestre.

Ensuite nous avons la Toyota Prius Prime pour laquelle l’augmentation des nouveaux enregistrements diminue presque de moitié comparativement à 2019. Cela a comme conséquence qu’elle passe de la 2ième à la 4ième place, avec un ralentissement particulièrement marqué lors du dernier trimestre de l’année.  Ensuite nous retrouvons la Hyundai IONIQ qui augmente sa part du marché électrique passant de la 9ième position à la 5ième, permettant de devancer le Mitsubishi Outlander PHEV par seulement 4 enregistrements.  Ce dernier conserve sa 6ième position malgré un diminution des nouveaux enregistrements de plus de 700.  La Ford Fusion Energi passe de la 8ième à la 7ième position et est immédiatement suivie de la Volkswagen e-Golf qui a presque doublé sa progression, arrivant de la 13ième position.

Ensuite, en 9ième et 10ième position nous retrouvons le Tesla Model Y et le RAV4 Prime de Toyota qui sont tous deux des modèles nouveaux de cette année et qui ont réussis à atteindre le top 15 de la progression annuelle en approximativement 6 mois sur nos marchés.  Cela leur permet de devancer un modèle pionnier, la Nissan LEAF, qui connait une année fort décevante avec une progression de moins de 900 enregistrements, contre 2903 l’année précédente. Elle passe donc de la 3e meilleure progression à la 11e.

Dans les quatre dernières places du top 15 de 2020, trois des modèles s’y retrouvaient également l’an dernier, avec des positions légèrement différentes, soit la Hyundai IONIQ dans sa version hybride rechargeable, désormais 12e, le Kia Niro PHEV, qui monte d’un rang au 13e rang et le Honda Clarity qui clôt en 15e place. À ce groupe s’ajoute la version tout-électrique du Kia Niro, qui à sa première année complète de vente fait son entrée en 14e place.

Avec trois nouveaux venus, les modèles qui sortent de ce classement sont les Chevrolet Volt (en décroissance) et Spark (22e) ainsi que la Kia Soul EV (désormais 17e).

Pour conclure sur 2020, on se retrouve avec un marché électrique qui a cru moins rapidement qu’espéré, mais plus que le marché dans son ensemble au Québec. La part de marché de l’électrique continue donc sa progression, et voyons ce que 2021, encore sous l’influence déstabilisante de la pandémie, nous réserve.

Perspective 2021

Laissons donc cette fameuse année 2020 derrière nous, et tournons notre regard vers l’avenir. Qu’attendons-nous en électromobilité au Québec en 2021?

Nous avons bon espoir que la croissance reprendra de plus belle, mais cela dépendra évidemment de l’évolution de la pandémie, de la confiance des consommateurs, de l’offre disponible, de l’état de l’économie. Nous invitons donc nos lecteurs à tenter le jeu des prédictions avec une estimation de la croissance des enregistrements de VÉ au Québec pour l’année. De même, quels modèles voyez-vous connaître les meilleures progressions? Plusieurs modèles importants arriveront, et il ne faut pas oublier que d’année en année, les exigences de la loi-zéro émission augmentent.

Pour s’aider, voici une liste non-exhaustive des nouveaux modèles attendus (nous vous invitons d’ailleurs à commenter pour bonifier la liste si nous avons fait des oublis):

  • Volkswagen ID.4
  • Chevrolet Bolt EUV
  • Ford Mustang Mach-e
  • Ford Escape PHEV
  • Nissan Arya
  • BMW i4
  • BMW X3 PHEV
  • BMW iX
  • Volvo XC Recharge
  • Polestar 2
  • Jeep Wrangler PHEV
  • Mazda MX-30 PHEV
  • Mercedes-Benz EQC
  • Mercedes-Benz EQS
  • Audi e-tron Sportback
  • Audi e-tron GT
  • Audi Q4 e-tron
  • Porsche Taycan Cross Turismo
  • Karma Revero 100% électrique
  • Rivian R1S
  • Rivian R1T

Et à cela s’ajoute probablement d’autres hybrides rechargeables, notamment chez Kia, BMW et Mercedes. Nous pensons que le Model Y a des chances de se hisser en première position cette année avec l’admissibilité aux rabais gouvernementaux du modèle Standard Range, on en reparle en janvier 2022.

Enfin, nous porterons en 2021 une attention particulière aux segments des autobus et des camions, des secteurs qui risquent de s’électrifier de plus en plus rapidement dans les prochaines années.

Quant aux villes et régions du Québec, les éléments à surveiller sont les suivants:

  • La Montérégie pourrait prendre la 1ière place à Lanaudière.
  • La Montérégie et Lanaudière vont dépasser le 2% de leurs véhicules électriques et peut-être même l’Estrie et Laval.
  • L’Outaouais et sans doute le Bas-Saint-Laurent se joindront au club des 1% de la flotte.

Contribution: Jean-François Morissette, Frédérick St-Laurent et Simon-Pierre Rioux
Source: SAAQ. Il est à noter que l’AVEQ paye pour obtenir ces données.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!