Volkswagen augmentera les prix de ses voitures en fonction des émissions de CO2 de ses modèles, écrit Stefan Menzel dans le quotidien économique Handelsblatt.

Le constructeur automobile basé à Wolfsburg augmente annuellement ses prix en fonction de l’inflation, mais pour la première fois l’entreprise ajoutera un élément environnemental qui entérinera une augmentation en fonction du type de véhicule.

Cette année, le prix de tous les modèles devrait augmenter de 1,5% en moyenne, selon un communiqué qui fut transmis à tous ses concessionnaires.

Cependant, plus un modèle émettra de CO2, plus la hausse de prix sera élevée, les modèles entièrement électriques tels que l’ID.3 et l’ID.4 seront évidemment exemptés d’une augmentation de prix substantielle, selon le journal.

Volkswagen n’a pas encore présenté la nouvelle liste de prix, mais les concessionnaires VW s’attendent à ce que les plus gros véhicules soient les plus durement touchés. «Nous prévoyons jusqu’à quatre % d’augmentation pour les gros modèles à combustion», a déclaré un concessionnaire du sud de l’Allemagne.

Les concessionnaires, qui ont déjà soufferts des conséquences de la pandémie et de la fermeture de leurs entreprises, craignent une baisse de leurs ventes.

«Nous avons besoin que le commerce reprenne, et nous en avons besoin maintenant», a déclaré au journal Dirk Weddigen von Knapp, chef de l’association allemande des concessionnaires Volkswagen et Audi. Mais, le nouveau mode de tarification répond à l’objectif de l’entreprise de devenir climatiquement neutre d’ici 2050.

L’industrie automobile allemande s’est engagée à développer une mobilité climatiquement neutre d’ici 2050, mais quelques manufacturiers rejettent la focalisation sur la mobilité électrique et soutiennent qu’une combinaison de moteurs à combustion efficaces et de carburants synthétiques peut également permettre d’atteindre les objectifs climatiques.

L’adoption des véhicules électriques a été lente en Allemagne par rapport à de nombreux autres marchés européens, mais en 2020, le nombre de voitures électriques nouvellement immatriculées a considérablement augmenté.

Le manque d’infrastructure de recharge est l’une des principales raisons pour lesquelles les consommateurs hésitent à passer aux voitures électriques. Le gouvernement allemand a récemment adopté une loi forçant l’installation d’une infrastructure de recharge dans les bâtiments neufs ou rénovés. Il a également lancé un nouvel appel d’offres pour l’installation de 1 000 nouveaux points de recharge rapide à travers le pays.

Cet article a initialement été publié sur Clean Energy Wire .

The Driven

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!