Ce qui est nécessaire pour réussir l’intégration de l’ énergie propre et la mobilité propre ? Est-il possible de construire un système durable et efficace qui permette à toutes les parties d’en bénéficier économiquement ? Découvrez ce que trois professionnels de l’énergie ont à dire sur l’intégration sectorielle de l’énergie et des transports.
LA FUTURE INFRASTRUCTURE DE RECHARGE SE CONSTRUIT AUJOURD’HUI

Il est clair que l’époque pour élaborer des objectifs climatiques est révolue; Il est temps d’agir. Les fabricants et les entreprises énergétiques ont les mêmes objectifs, bien que les deux secteurs aient des points de vue différents. Les deux veulent et doivent soutenir le développement de technologies plus propres et d’énergies renouvelables et créer des solutions conviviales pour les consommateurs.

La transition en cours est énorme, car nous modifions simultanément les principes de base de la production et de l’utilisation de l’énergie, nous nous déplaçons et introduisons simultanément de nouvelles solutions numériques dans tous les secteurs de notre vie.

De plus, la transition vers la mobilité électrique est de plus en plus rapide: Les ventes des VÉ sont en plein essor et la demande de structures de recharge continue d’augmenter. Plus de 3 millions de sessions de recharge ont été comptabilisées uniquement dans le réseau de recharge Virta EV au cours du 2020 .

Mais nous avons toujours de gros points d’ interrogation:  

 Si on atteint les objectifs européens d’électrification des transports, mais si le secteur de l’énergie n’est pas prêt à répondre à la demande, les voitures électriques devront se recharger sur le réseau au pire moment possible, comme le soir lorsque la consommation d’électricité des ménages est la plus élevée et que la production d’énergie renouvelable est la plus faible. Une solution simple, permettrait d’éviter ce scénario. Il s’agit du chargement intelligent . En installant des bornes de recharge intelligentes, le temps de recharge et la puissance utilisée peuvent être équilibrés dynamiquement et transformer les véhicules en un outil majeur de flexibilité.

Cette optimisation préalable de la recharge des VÉ représente une belle opportunité vers la transition énergétique propre. Les deux industries, l’énergie et les transports, réalisent lentement l’avantage que l’électromobilité peut leur apporter, mais beaucoup hésitent encore à saisir la nouvelle opportunité commerciale.

Comment et pourquoi libérer toute la valeur des véhicules électriques en tant qu’actifs flexibles?  Nous avons réuni trois professionnels du secteur de l’énergie pour discuter de l’intégration du secteur.

LES DEUX PRÉREQUIS: ADOPTION SUR LE MARCHÉ DE MASSE ET BORNES DE RECHARGE INTELLIGENTES

Elia Group , un groupe de recherche belge, un chef de file dans la transition du secteur de l’énergie, a présenté un rapport qui avait évalué les principaux obstacles et facteurs favorisant l’adoption massive des VÉ. Les résultats ont été présentés lors du webinaire Virta en janvier 2021.

Comme dans la majorité d’études similaires, les principaux obstacles semblent être liés à l’infrastructure de recharge. Si les bornes de recharge ne sont pas suffisamment disponibles et conviviales, les consommateurs n’achètent pas de voitures électriques. Certains membres du milieu de la recharge cachent certaines données, ce qui complique davantage le processus du point de vue du consommateur.

«Nous pensons qu’à l’avenir, les véhicules électriques seront connectés à d’autres appareils électriques à la maison et au travail – ils feront partie intégrante de notre vie quotidienne» , décrit Josephine Delmote , analyste en stratégie d’Elia Group. 

«Un smartphone n’est plus seulement un instrument de communication, mais un outil que vous pouvez utiliser pour réserver un vol, commander de la nourriture ou payer vos factures. C’est également ce que nous prévoyons pour les véhicules électriques. »

Selon le rapport, les divers avantages que peuvent offrir les véhicules électriques ne peuvent être atteints que si l’utilisation des voitures électriques est banalisée. Les ventes de VÉ sont actuellement en hausse mais l’objectif est d’atteindre le sommet de la courbe d’adaptation technologique, où les véhicules électriques deviendront un bien de consommation de masse. C’est la seule façon qu’ils pourront offrir la flexibilité nécessaire au réseau énergétique et devenir les smartphones du futur. 

« Les véhicules électriques seront les nouveaux téléphones intelligents» 

Le groupe de recherche finlandais Fingrid a également étudié la question concernant les éléments requis pour maximiser les infrastructure de recharge.

«Le ratio optimal entre les voitures électriques et les bornes de recharge est de 1:10 , c’est-à-dire,  une borne de recharge pour dix véhicules électriques. Ce ratio devrait donner aux conducteurs de VÉ un accès adéquat aux bornes de recharge. De plus, plus le ratio sera élevé, plus il avantagera le réseau car les voitures auront un accès plus fréquent au réseau ce qui permettra d’augmenter encore plus la flexibilité », explique Jussi Matilainen, responsable de la R&D de Fingrid.

Du point de vue du secteur énergétique, les bornes de recharge devront être intelligentes afin de gérer efficacement la congestion .

«L’infrastructure que l’on conçoit et développe aujourd’hui devra répondre aux futures demandes. Elle devra pouvoir interagir avec les fluctuations de prix et l’évolution des réseaux électriques, et elle devra être numérisée afin que les consommateurs puissent profiter de toutes les nouvelles solutions et avoir accès à leurs données »,  souligne Josephine Delmote . 

AVANTAGES DE LA RECHARGE INTELLIGENTE

Les véhicules connectés au réseau intelligent permettront d’intégrer davantage d’énergies renouvelables, à mesure que le système énergétique deviendra plus flexible. Lorsque la recharge pourra être synchronisée de manière dynamique avec les pics de production d’énergie renouvelable, il sera alors possible d’éviter l’utilisation d’unités de pointe coûteuses et polluantes.

«Sur la base de nos calculs, les coûts d’exploitation annuels du système électrique européen pourraient être de 470 à 520 millions d’euros inférieurs en structurant la recharge intelligente par rapport à une recharge non coordonnée.»  – Josephine Delmote, Elia Group

Outre les bénéfices économiques, les calculs d’Elia Group dans le système électrique européen démontrent que les réductions d’émissions annuelles de CO2 grâce à la recharge intelligente équivalent à la diminution de 300 000 véhicules à moteur thermique chaque année.

Lorsque les voitures sont connectées au réseau et rechargées de manière dynamique, la société peut également profiter des avantages de l’électromobilité. 

« Les secteurs de l’énergie et de la mobilité flexibles et intégrés apportent une valeur ajoutée également aux consommateurs, conducteurs de VÉ. Les batteries de voiture peuvent également être considérées comme du stockage supplémentaire à la maison », explique Jussi Matilainen.

Lorsque les consommateurs sont conscientisés à la flexibilité de la tarification, cela les incite à adapter leur comportement aux modalités de la facturation. Même s’ils ne sont pas motivés par la réduction des émissions de CO2, une recharge coordonnée et intelligente aura un impact direct sur leur facture annuelle d’électricité.

« En plus de la recharge intelligente, les solutions véhicule-réseau apporteront des économies supplémentaires aux conducteurs de VÉ et offriront encore plus d’options d’équilibrage pour le système d’alimentation énergétique», poursuit Matilainen.

Les coûts d’exploitation annuels du système électrique européen pourraient être réduits de 721 à 799 millions $ CAD en utilisant la recharge intelligente par rapport à une recharge non coordonnée.

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE COMME OPPORTUNITÉ COMMERCIALE

L’écosystème intégré de mobilité et d’énergie est à la base du transport futurs.

Delmote et Matilainen s’accordent pour dire que les secteurs de l’énergie et de l’automobile, ont une coresponsabilité dans la création d’un système fonctionnel.

Les entreprises énergétiques ont la possibilité de contribuer à bâtir un avenir sans énergie fossile en capitalisant sur les activités de recharge des VÉ. 

«Il s’agit d’une opportunité commerciale qui devrait permettre aux entreprises de bénéficier de la transition énergétique. La future infrastructure de recharge et le système énergétique sont en devenir »,  déclare Ville Väre , expert en énergie de Virta. 

Des analyses de rentabilisation encourageantes sont évidemment nécessaires pour accélérer la coopération entre les industries: pour démontrer que le développement peut s’effectuer d’une manière économiquement raisonnable et simple.
La bonne nouvelle : la boîte à outils est disponible . Nous avons la solution pour atteindre les objectifs.

Virta Global

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!