CORRECTIF: Les données présentées au trimestre précédent (31 décembre 2020) étaient incomplètes en raison d’une erreur dans l’extraction depuis la base de données de la SAAQ. Ainsi, le portrait a été légèrement faussé en fin 2020. Il manquait 682 Prius Prime de Toyota, pour laquelle nous aurions dû voir un total de 9312 enregistrements. Le bilan final de 2020 monte donc à 92 508 VÉ sur les routes du Québec au 31 décembre 2020, pour une progression annuelle de 25 869, ou 38.8%. Ces corrections sont évidemment toutes prises en compte dans les chiffres, tableaux et graphiques du bilan au 31 mars 2021.

L’AVEQ est fière de vous présenter le premier portrait trimestriel de l’année 2021 portant sur l’électromobilité au Québec. Les enregistrements de véhicules électriques (VÉ) se chiffrent désormais à 98 490, soit une progression de 5982 sur 3 mois. Il s’agit d’une progression raisonnable, bien que légèrement en-deçà des attentes, qui nous place enfin tout près de l’objectif de 100 000 VÉ sur les routes au 31 décembre dernier, objectif qui a vu la COVID-19 lui jouer des tours.
À l’heure d’écrire ces lignes, c’est maintenant chose faite. Prochain objectif: 600 000 VÉ sur les routes au 31 décembre 2026!
Photo

Les données d’immatriculation au 31 mars 2021 (et la progressions trimestrielle) :

  • Nombre de véhicules électriques immatriculés = 98 490 (+5982)
  • Véhicules entièrement électriques = 55 716 (+4131)
    • Incluant 58 Véhicules à Basse Vitesse (VBV) (-1)
    • 132 Motos Électriques (ME) (+11)
    • 248 Motocyclettes à vitesse limitée électriques (MVLE) (+3)
    • 164 Autobus électriques (+12)
  • Véhicules hybrides rechargeables = 42 774 (+1851)
Avec ce trimestre, le nombre total de VÉ enregistrés au Québec a progressé de 6.47%, ce qui correspond à un ajout net de 5982 VÉ en trois mois (soit 4131 VEÉ et 1851 VHR, pour respectivement 69% et 31% des nouveaux enregistrements) versus 2693 au trimestre correspondant de 2020, affecté par le début de la pandémie et un important remisage. Il s’agit donc d’une progression du double en absolu, et environ une fois et demi en relatif. La progression en rythme annualisé s’établit maintenant à 42%, correspondant à un ajout de 29 158 VÉ sur nos routes en un an. L’année 2021 débute donc avec le 6e meilleure trimestre en absolu, mais avec une progression qui demeure un peu faible en regard des objectifs gouvernementaux.
Photo

La progression du nombre de VÉ pour le trimestre se traduit par une moyenne de 1994 VÉ supplémentaires par mois, soit environ 66 par jour. Pour les 12 derniers mois, on parle plutôt de 2430 VÉ par mois en moyenne, ou 80 VÉ qui s’ajoutent sur nos routes chaque jour. Tel que mentionné d’entrée de jeu, cette progression nous plaçait tout près de l’objectif gouvernemental de 100 000 VÉ sur les routes, que nous visions atteindre à la fin de 2020. Nous sommes finalement 4 mois en retard, ce qui n’est pas si mal considérant les bouleversements de la COVID.

Maintenant que 2021 est entamée, ayons maintenant en vue les objectifs à plus long terme. On parle ici de 600 000 VÉ pour la fin 2026 et 1.5 million de VÉ pour la fin 2030. Il faudra voir comment la croissance se poursuit désormais. À titre indicatif, 600 000 VÉ en fin 2026 correspond à une croissance annualisée de 39% d’ici là, un rythme équivalent au taux actuel. En terme trimestriel, on parle de 8.2% de croissance par trimestre, soit plus que la progression qu’on vient de connaître de 6.47%. Et pour passer de 600 000 à 1.5M au-delà de 2026, il faudra croître ensuite de 26% par an durant ces 4 années! Il ne faut pas trop se relâcher.

Photo

Le tableau suivant présente en détails le nombre de véhicules enregistrés par modèle, le pourcentage que cela représente dans la flotte québécoise ainsi que leur progression au classement pour les 15 modèles les plus populaires :
Photo

Photo

Le premier trimestre de 2021 montre pas mal de mouvement au niveau des modèles et presqu’un changement de garde au sommet. On continue à observer que les VÉ de la première heure plafonnent et déclinent alors que les modèles plus récents occupent de plus en plus la place. Deux nouveaux véhicules font d’ailleurs leur entrée au palmarès des 15 véhicules électriques les plus présents sur nos routes, le Model Y de Tesla et le RAV4 Prime de Toyota.

La Chevrolet Volt, arrivée au Québec il y a 10 ans, est encore en première position, mais son déclin se poursuit. Avec une perte nette de 76 enregistrements sur le trimestre, elle conserve sa première place sur la Tesla Model 3 par 15 véhicules! Avec une progression de 500 enregistrements (versus 1170 au trimestre précédent), la Model 3 voit sa progression ralentir, mais elle deviendra la reine du palmarès au prochain trimestre. Son règne risque d’être moins long que celui de la Volt toutefois, la compétition s’intensifie, notamment chez Tesla même comme on le verra avec la progression du Model Y.

En troisième position, on a un nouveau joueur sur le podium avec la Prius Prime de Toyota, arrivé sur le marché depuis maintenant 3 ans. C’est le temps que cela lui aura pris pour finalement dépasser la Nissan LEAF. C’est une progression de 325 enregistrements sur ce trimestre pour l’hybride rechargeable de Toyota, qui lui permet de compter pratiquement pour 10% des VÉ du Québec. Pour rappel, on avait eu une progression de 752 modèles au trimestre précédent (versus le chiffre de 70 que nous avions publié au bilan précédent suite à une erreur dans la base de données). La progression ralentit donc ici, mais bien moins que la LEAF. En effet, celle-ci connait une progression nette de seulement 9 enregistrements. Décidément, la demande n’y est pas, et la Chevrolet Bolt, qui vient de voir une progression de 947 enregistrements (meilleure en absolu sur ce trimestre), soit 11.4%, dépassera sans doute la Prius Prime et la LEAF pour se faufiler sur le podium dans 3 mois. Sa progression est très régulière et supérieure au marché depuis quelques trimestres, on verra comment les ventes évolueront avec la Bolt EUV qui arrivera bientôt.

Tel qu’attendu, le Mitsubishi Outlander PHEV cédera probablement sa place au Hyundai Kona, mais il résiste pour cette fois. Sa progression ralentit encore, alors que le Kona continue à croître deux fois plus rapidement que le marché dans son ensemble avec 13.7% de progression (+699 exemplaires).

La Hyundai IONIQ en version électrique reprend le dessus dans son chassé-croisé avec la Ford Fusion Energi avec une avance de 48 exemplaires cette fois, ce qui les place respectivement en 8e et 9e place sur nos routes.

Mention spéciale à la e-golf de Volkswagen qui accélère sa progression durant ce trimestre avec 271 enregistrements de plus, soit 11% de progression, ce qui conforte sa 10e place devant la Soul EV de Kia.

Terminons ce top 15 en parlant des nouveaux venus, la Tesla Model Y devance le Model S pour une entrée en 13e place, avec déjà 1820 enregistrements, soit une progression spectaculaire de 861, ou 90%! Cela lui permet d’approcher 2% de la flotte de VÉ déjà. Et un peu derrière, on retrouve en 15e position pour le moment le RAV4 Prime de Toyota avec aussi une superbe progression, soit 777 enregistrements de plus, ou 89%! La question se pose cette année, jusqu’où ces deux modèles se rendront-ils?

Le bilan global du top 15 nous permet de constater qu’on y retrouve désormais 9 modèles entièrement électriques versus 6 hybrides rechargeables, à l’image de la tendance vers le tout-électrique qu’on observe depuis quelques temps.
Le poids du top 15 a encore diminué, les autres modèles augmentant à 15.7% de la flotte pour le trimestre, avec en tout 15469 enregistrements, soit un ajout net de 1958.

Hors du top 15, on retrouve les deux modèles délogés ce trimestre-ci, soient les Honda Clarity et Chrysler Pacifica PHEV. On continue à voir monter les deux Kia Niro qui réussiront peut-être à se glisser dans le top 15 si leurs progressions continuent.
Nos graphiques interactifs permettent de suivre la progression de tous les modèles de VÉ sur nos routes. Nous vous présentons donc rapidement les possibilités qu’ils offrent afin que vous puissiez en tirer profit pour faire vos propres analyses. Vous pouvez filtrer par modèles, par constructeurs, par villes, MRC ou régions ou en croisant le tout. Le bouton «Personnaliser» vous donne accès à ces multiples possibilités alors que la petite flèche vous permet de tracer certains graphiques pré-programmés pour consultation rapide.

EN RAPPEL: un bouton «partager» ( ) dans le menu «Personnaliser» vous permet d’obtenir un hyperlien pour justement partager le graphique personnalisé que vous avez pris le temps de construire. Nous espérons que ce sera utile pour vous permettre de partager vos analyses, faite aller votre créativité et n’hésitez pas à les publier dans les commentaires sous l’article et dans vos réseaux.


Quelques éléments à souligner dans ces graphiques:

  • Nous avons 5 nouveautés parmi les modèles de ce trimestre:
    • Ford Mustang Mach-e: 358 véhicules, un très bon départ.
    • Polestar 2: 13 véhicules.
    • Volvo XC40 Recharge pure electrique: 3 véhicules
    • Mercedes-Benz S PHEV: 1 véhicule.
    • Ferrari SF90 Stradale: 1 véhicule.
  • Nous avions un nouveau modèle au 4e trimestre 2020:
    • Audi A8 TFSI e: 2 véhicules.
  • Soulignons la progression des autobus New Flyer Xcelsior Charge, il y en a désormais 16 et le Lion e-Lion rendu à 132 enregistrements.
  • Chevrolet demeure la marque la plus populaire avec 22.4% des VÉ, en première position depuis le début. Tesla accentue encore sa 2e place avec presque 16.5% des VÉ du Québec. Hyundai demeure sur la 3e marche du podium avec 11.7% des VÉ, devant Toyota à 11.5%.
  • Ford pourrait vraisemblablement dépasser Mitsubishi au 6e rang en cours d’année.
  • La part des 100% électriques monte encore, atteignant un nouveau sommet de 56.6%. Pour le trimestre, on parle même de 69% de tout-électriques.
En plus de connaître le nombre de VÉ au Québec, il est intéressant de savoir où ils se trouvent. La mise à jour des graphiques présentés précédemment permet d’analyser les répartitions régionales sous tous les angles désirés. Voici donc la compétition amicale de la progression de l’électrification dans les différentes régions et villes du Québec, où tout le monde peut gagner selon la façon de regarder les données :
Au-delà du 56.7% de voitures entièrement électriques pour l’ensemble de la province, comment sont-elles réparties? C’est Montréal qui a la flotte 100% électrique la plus importante avec maintenant plus de 62% tout juste devant Laval à 61.8%. Les Laurentides, la Montérégie et l’Estrie ont un également un pourcentage de VEÉ supérieur à la moyenne provinciale et sont sur une tendance à la hausse depuis au moins 1 an. Le Nord-du-Québec, l’Abitibi-Témiscamingue et la Côte-Nord préfèrent encore les hybrides rechargeables, même si cette tendance change tranquillement. En fait, la tendance vers le tout-électrique se voit récemment dans l’ensemble des régions. La hausse la plus spectaculaire sur le long terme étant peut-être celle de l’Abitibi-Témiscamingue, qui est passé de 3 à 35% de sa flotte tout-électrique avec une progression quasi-linéaire depuis 2014!

Comme à chaque publication trimestrielle, la région de Lanaudière demeure la championne des voitures électriques, atteignant maintenant 2.032% de la flotte. Alors qu’elle passe ce cap symbolique du 2%, il se pourrait que ce soit son dernier trimestre au sommet, la Montérégie étant très près, à 2.026% de sa flotte. Derrière, la lutte demeure chaude entre l’Estrie (1.794%) et Laval (1.791%). Est-ce que cette fois Laval réussira à atteindre la 3e place. Les Laurentides suivent, puis Montréal creuse l’écart avec la Capitale-Nationale et le Centre-du-Québec et la Mauricie demeurent au coude-à-coude (1.239% versus 1.237%). Soulignons également que l’Outaouais vient à son tour de franchir le cap du 1% de VÉ dans sa flotte (1.046%).

En terme absolu, la Montérégie demeure dans une classe à part avec 26 861 VÉ, soit 27.3% de la flotte pour cette seule région. Encore une fois, Montréal suit et Lanaudière complète le podium. Les Laurentides devancent la Capitale-Nationale et Laval reprend les devants face à l’Estrie.

En ce qui concerne le classement absolu des dix premières villes, il ne change pas à l’exception de Lévis qui repasse devant Saint-Jean-sur-Richelieu en 9e place, avec une avance de 17 véhicules. Juste derrière, Repentigny devance désormais Saint-Hyacinthe.

En terme relatif, savez-vous quelle ville (minimum de 1000 habitants retenus pour l’exercice) atteint le pourcentage de la flotte le plus élevé? Saint-Lambert conforte son avance en première position avec près de 4.15% de VÉ, devant Saint-Bruno-de-Montarville à 3.76% de pénétration de VÉ. Bromont, Mont-Saint-Hilaire et Rosemère suivent de près autour de 3.7%.

Pour découvrir ce qui se passe dans votre région ou votre MRC, n’hésitez pas à profiter de l’aspect interactif des graphiques pour sortir les données qui vous intéressent et les partager avec nous. Et n’hésitez pas dans les commentaires à poser des questions si vous avez besoin d’aide pour faire ressortir les données que vous recherchez.

Pour s’amuser un peu, faisons simplement le tour des championnes régionales, sans critères sur le nombre d’habitants:

Photo


Contribution: Jean-François Morissette, Frédérick St-Laurent et Simon-Pierre Rioux

Source: SAAQ. Il est à noter que l’AVEQ paye pour obtenir ces données.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!