Hyundai croit que ses premiers taxis électriques aériens pourraient décoller d’ici 2025, des années plus tôt que prévu, alors même que le processus de réglementation pour cette nouvelle forme d’aviation prend du retard.

Le « taxi aérien » est devenu un terme fourre-tout pour les petits avions à décollage et atterrissage verticaux (VTOL) conçus pour être utilisés dans les villes comme une alternative aéroportée aux services de transport conventionnels. Plusieurs entreprises, dont plusieurs constructeurs automobiles, ont manifesté leur intérêt pour les taxis aériens et les services de mobilité pour leur clientèle, mais les défis techniques sont importants.

Malgré plusieurs défis, notamment le manque de règlementation et la nécessité de certifier un tout nouveau type d’avion pour assurer une exploitation sûre, le COO mondial de Hyundai, José Muñoz, a déclaré lors d’une conférence de presse que la société était en avance sur son calendrier de lancement de ses taxis électriques aériens.

Concept de taxi aérien électrique Hyundai et Uber Elevate

Muñoz, qui est également PDG de Hyundai North America, avait déjà déclaré que les taxis aériens seraient opérationnels en 2028, mais, selon l’agence Reuters, il croit que cet objectif devrait plutôt être atteint dès 2025.

Selon le rapport, les taxis aériens, alimentées par batteries, seront conçus pour transporter cinq ou six personnes des centres-villes aux aéroports. Muñoz a déclaré à Reuters que le transport de marchandises était également envisagé. On ne sait pas si la nouvelle architecture E-GMP sera utilisée également pour les taxis aériens et les prochaines voitures électriques Hyundai.

Hyundai a lancé une division dédiée à la mobilité aérienne en 2019, dirigée par l’ancien ingénieur de la NASA Jaiwon Shin. À l’époque, Hyundai avait annoncé qu’elle investirait 1,5 milliard de dollars dans les taxis aériens d’ici 2025. L’année dernière, la société a annoncé un partenariat avec Uber pour déployer les véhicules et a dévoilé un modèle grandeur nature au Consumer Electronics Show (CES).

Concept de taxi aérien électrique Hyundai et Uber Elevate

Plusieurs autres sociétés développent leurs propres taxis aériens électriques.

General Motors a manifesté son intérêt pour le marché des taxis électriques aériens, la PDG Mary Barra ayant laissé entendre l’année dernière que leur nouvelle batterie Ultium pourrait être utilisé en avionnerie.
 
Porsche et Boeing ont annoncé en 2019 qu’ils s’associaient pour développer un « véhicule de mobilité aérienne urbaine haut de gamme ». Plusieurs petites startups cherchent également à revendiquer une part du marché.

Si tous ces projets se concrétisent, le ciel pourrait bientôt être très encombré.

Green Car Reports

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!