L’infrastructure actuelle du réseau semble prête à gérer un afflux de camions commerciaux électriques, selon une nouvelle étude du National Renewable Energy Laboratory (NREL).

Selon Brennan Bourlag, auteur principal de l’étude, dans une entrevue accordée à la revue technologique du MIT, l’étude publiée dans Nature Energy , a évalué l’augmentation de la demande électrique des camions circulant sur des distances relativement courtes, car cela semble être le point de départ le plus logique pour l’électrification des camions commerciaux.

Les chercheurs ont modélisé la demande potentielle sur les sous-stations électriques à l’aide de données provenant de flottes de livraison (diesel). Toujours selon Bourlag, parmi les sous-stations étudiées, environ 80 à 90 % pourraient prendre en charge des flottes allant jusqu’à 100 camions sans nécessiter de mises à niveau importantes.

Selon l’hypothèse que les flottes utilisaient les vitesses de recharge les plus élevées disponibles, et si elles choisissaient de rouler à des vitesses moins élevées, le besoin de mises à niveau de l’infrastructure serait encore moins important, a-t-il déclaré. Remettre rapidement les camions sur la route nécessitera probablement une recharge à l’échelle du mégawatt, ce qui signifie une demande d’énergie beaucoup plus importante que les sites de recharge rapide CC actuels pour les voitures particulières.

Electric Island – Daimler Trucks North America et PGE – Portland OR

La prochaine étape consiste à électrifier les semi-remorques long-courriers. Et en considérant un mélange de camions de livraison longue distance traditionnels et de camions électriques longue distance, certaines entreprises ont déjà commencé à modéliser à quoi pourrait ressembler le relais routier électrique du futur.

Portland General Electric et Daimler Trucks North America ont ouvert le premier site de recharge public aux États-Unis pour les véhicules électriques lourds plus tôt cette année : Electric Island . Un groupe de services publics de la côte ouest a collaboré pour faire de la I-5 une autoroute électrique pour les camions commerciaux .

Cependant, on ne sait toujours pas quand les camions lourds électriques seront disponibles en grand nombre. Une analyse de 2019 a révélé que le coût initial plus élevé des semi-remorques électriques long-courriers était toujours problématique pour les flottes.

En juin 2020, la Californie a exigé que les fabricants commencent à vendre des camions électriques en 2024 et ne vendent que des camions électriques dans l’État à compter de 2045, tandis que 15 États ont signé un accord en juillet 2020 visant à fabriquer de nouveaux camions électriques moyens et lourds dans leur juridictions électriques d’ici 2050. Cela pourrait contribuer à faire baisser les prix grâce à des économies d’échelle, ce qui pourrait stimuler l’adoption de ces véhicules.

Green Car Reports

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!