Mercedes-Benz se concentrera entièrement sur les véhicules électriques en 2025 et sera prête à ne vendre que des voitures électriques d’ici 2030, a annoncé jeudi la société, ajoutant une mise en garde selon laquelle la transition dépendrait des « conditions du marché ».

Mercedes a ainsi rejoint une liste croissante d’entreprises, dont General Motors , Stellantis et Renault, qui ont déclaré leur intention d’accélérer la disparition des moteurs à combustion interne au profit de véhicules alimentés par batterie et sans émissions d’échappement.

Ils ont de moins en moins de choix. L’Union européenne interdira effectivement les nouvelles voitures à moteur à combustion interne en 2035, tandis que la Grande-Bretagne, la Norvège et d’autres pays ont également fixé des dates d’expiration pour les véhicules fonctionnant aux combustibles fossiles.

Mercedes, la division automobile de luxe de Daimler, subit également la pression de Tesla, qui a volé des acheteurs nantis et construit une usine à Berlin .

Mercedes a annoncé qu’elle investirait 40 milliards d’euros, soit 59 milliards de dollars CAD, dans les voitures électriques, les camionnettes et les véhicules utilitaires légers d’ici 2030. En 2025, la société introduira trois nouvelles plateformes de véhicules électriques des composants et des technologies pouvant être partagés entre différents modèles et ne développera plus de plateformes pour moteurs à combustion interne.

Le changement de plateforme est important car il permet à Mercedes d’exploiter une partie du potentiel de conception des véhicules électriques, comme plus d’espace intérieur. De plus, les moteurs électriques sont plus petits que les moteurs à combustion interne et ne nécessitent pas de grosses transmissions.

Mercedes a déclaré qu’en collaboration avec ses partenaires, elle établirait également un réseau mondial d’usines pour produire des batteries et produirait ses propres moteurs électriques.

« Le passage des véhicules électriques s’accélère, en particulier dans le segment du luxe, auquel appartient Mercedes-Benz », a déclaré dans un communiqué Ola Källenius, directeur général de Daimler. « Le point de basculement se rapproche et nous serons prêts alors que les marchés passeront uniquement à l’électricité d’ici la fin de cette décennie. »

Mais l’entreprise n’a pas promis de ne plus vendre de voitures à moteur à combustion interne. Selon eux, certaines régions du monde pourraient ne pas disposer d’ici 2030 de réseaux de recharge qui rendent la possession d’un véhicule électrique pratique.

Un texte de Jack Ewing

New York Times

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!