Pour Tesla et ses fans, ce fut une triste semaine, car la société a retardé la production de deux de ses véhicules électriques les plus remarquables, le Roadster et le Cybertruck d’environ un an dans chaque cas.

Jeudi dernier, selon le site d’Electrek, citant des sources internes de l’entreprise, Tesla a publié une communication à l’interne, incluant une mise à jour du PDG Elon Musk concernant la production du Cybertruck. Ce communiqué confirmait que le lancement de la production du pick-up électrique n’aura pas lieu avant fin 2022.

Musk aurait noté que la production de masse du véhicule serait très difficile, à cause de toutes les nouvelles technologies prévues dans le véhicule.

Musk avait déjà laissé entendre dans sa mise à jour de juillet que la production du Model Y avait priorité sur le Cybertruck en référence à l’usine du Texas, où la production du Model Y suivra un nouveau processus pour le moulage des véhicules. Peu de temps après, le site de commande et les communications avec les clients de Tesla confirmaient que les premières livraisons de Cybertruck auraient lieu début 2022, et non fin 2021 ; cela marquera le deuxième retard significatif pour le Cybertruck.

Cependant, ce n’était pas le seul gros retard annoncé la semaine dernière. Mercredi, Musk a confirmé les retards de l’un des nouveaux véhicules les plus attendus de l’entreprise. La deuxième génération du Roadster a été reportée à 2023, a confirmé Musk via Twitter.
 
La pénurie de puces est problématique, a-t-il déclaré, affirmant qu’elle retardait le lancement de nouveaux produits.

Le Roadster a été initialement dévoilé en novembre 2017 et prévu pour 2020. À l’époque, Musk avait évoqué des données impressionnantes, notamment 0-100 km/h en 1,9 seconde, une vitesse de pointe de 402 km/h et 1000 km d’autonomie à partir d’une batterie de 250 kWh.

Tesla a presque immédiatement commencé à accepter des réservations de 50 000 $ (63,000 $ CAD) pour le Roadster standard, dont le prix est de 200 000 $ (252,000 $ CAD). Par contre, pour acheter l’un des premiers modèles de la série Founders, les clients devaient verser le montant total de 250 000 $ (315,000 $ CAD).

Cependant, les revendications concernant les batteries de Tesla pour le Roadster et le Semi (qui ont été dévoilées en même temps que la Roadster) ont intrigué les analystes. Alors que le lancement prévu du Roadster en 2020 approchait, Musk avait également admis que les travaux d’ingénierie ne seraient pas terminés à temps. Plus tôt cette année, il a parlé de technologie des fusées pour le Roadster et a déclaré que Tesla compléterait ses travaux d’ingénierie en 2021, et que la production suivrait en 2022.

Accélération Tesla Roadster 2020 et Model Plaid

Actuellement, le Roadster, le Semi et le Cybertruck sont toujours en attente de production. Plus tôt cette année, Tesla avait brusquement annulé le Model S Plaid + avant son lancement. Ce modèle haut de gamme était censé combiner les performances du Model S Plaid avec une autonomie de 836 km.

Peut-être pour alimenter le battage médiatique, le PDG aurait affirmé, lors de la même réunion qui confirmait le retard de production du Cybertruck, qu’il prévoyait produire sa Tesla à 25 000 $ USD à partir de 2023. Bien que ce soit une tactique typique de Musk, la production de masse d’une Tesla plus abordable pourrait être bénéfique pour les consommateurs.

Green Car Reports

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!