La société norvégienne Yara International a développé un cargo électrique autonome, qui devrait effectuer son voyage inaugural sans membre d’équipage plus tard cette année.

Yara, un important expéditeur de cargaisons en vrac, a créé une filiale, Yara Marine Technologies, pour lutter contre les émissions toxiques des moteurs diesel marins. En 2017, elle a entrepris des travaux sur un navire autonome entièrement électrique qui pourrait éliminer complètement les émissions.

CNN rapporte que le Yara Birkeland effectuera son voyage inaugural autonome, entre les villes norvégiennes Herøya et Brevik, plus tard cette année. Il n’y aura pas d’équipage à bord, mais le navire sera étroitement surveillé depuis trois centres de contrôle terrestres.

Pour le moment, le chargement et le déchargement du navire nécessiteront des humains. Cependant, selon le directeur de l’usine Yara Jon Sletten, ces opérations seront éventuellement gérées par un logiciel et une technologie autonome. Cela nécessitera des grues autonomes et des chariots pour charger et décharger les conteneurs du navire.

Le Yara Birkeland dispose d’une capacité de batterie de 7 MWh, qui alimente deux moteurs Azipull de 900 kW et deux propulseurs de 700 kW, offrant une vitesse de croisière de 13 nœuds. La capacité de chargement actuelle est de 120 unités de vingt pieds (EVP) ou de soixante conteneurs maritimes de 40 pieds.

Sletten ajoute que le cargo électrique sera rechargé au quai de chargement et pourra faire la navette entre les divers  ports à conteneurs le long de la côte, lui permettant de remplacer 40 000 voyages de camion annuellement ».
Texte Charles Morris

Source : Electrek , CNN

ChargedEVs

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!