L’AVEQ est fière de vous présenter le second portrait trimestrielle de l’année 2022 portant sur l’électromobilité au Québec. Les enregistrements de véhicules électriques (VÉ) se chiffrent désormais à 149 729, soit une progression de 11 988 véhicules sur trois mois. Il s’agit du deuxième meilleur trimestre en nombres absolus dans l’histoire, mais un ralentissement en termes de progression relative. Soulignons que cela nous permet de dépasser officiellement le seul symbolique des 2% de VÉ pour la flotte entière dans la province avec environ 2.14% des enregistrements au 30 juin 2022.
Photo

#element-1f8dacbb-ae5f-44ea-b272-55b917f44820 .colored-box-content { clear: both; float: left; width: 100%; -moz-box-sizing: border-box; -webkit-box-sizing: border-box; -ms-box-sizing: border-box; box-sizing: border-box; background-color: #5cbce0; padding-top: 20px; padding-bottom: 0px; padding-left: 20px; padding-right: 20px; -webkit-border-top-left-radius: 40px; -moz-border-top-left-radius: 40px; border-top-left-radius: 40px; -webkit-border-top-right-radius: 0px; -moz-border-top-right-radius: 0px; border-top-right-radius: 0px; -webkit-border-bottom-left-radius: 0px; -moz-border-bottom-left-radius: 0px; border-bottom-left-radius: 0px; -webkit-border-bottom-right-radius: 40px; -moz-border-bottom-right-radius: 40px; border-bottom-right-radius: 40px;}

Les données d’immatriculation au 30 juin 2022 (et la progression trimestrielle) :

  • Nombre de véhicules électriques immatriculés = 149 729 (+11 988)
  • Véhicules entièrement électriques = 87 545 (+7496)
    Incluant:
    • 175 Motos Électriques (ME) (+20)
    • 502 Motocyclettes à vitesse limitée électriques (MVLE) (+157)
    • 411 Autobus électriques (+104)
    • 47 Véhicules à Basse Vitesse (VBV) (+7)
    • 36 Camions lourds (+10)
    • 9 Motoneiges (+9)
  • Véhicules hybrides rechargeables = 62 184 (+4492)
Ainsi pour le 2e trimestre, le nombre total de VÉ enregistrés au Québec a progressé de 8.70%, ce qui correspond à un ajout net de 11 988 VÉ en trois mois (soit 7496 VEÉ et 4492 VHR, pour respectivement 62.5% et 37.5% des nouveaux enregistrements). Par comparaison, le trimestre correspondant de 2021 avait vu une progression de 12 284, le plus haut total dans l’absolu, et correspondant alors à une croissance de près de 12.5%. On observe donc un ralentissement certain. Dans le contexte actuel où l’attente est importante, la demande semble au rendez-vous. Il apparait qu’avec une offre qui n’est pas limitée, nous aurions aisément battu nos records.

Sur les 12 derniers mois, la progression s’établit à 35.17%, correspondant à un ajout net de 38 955 VÉ sur nos routes. Considérant que les plus vieux modèles datent de 2010 environ, on doit donc comprendre que cette progression correspond de moins en moins directement aux ventes comme par le passé, puisque de plus en plus de véhicules sont retirés des routes. Les ventes sont donc supérieures à cette progression des enregistrements que nous suivons. Parce qu’on aime bien montrer le chemin parcouru, la progression des 15 derniers mois, soit les 5 derniers trimestres, équivaut pratiquement au nombre total de VÉ sur nos routes en juin 2019! Rappelons que cette progression nous permet de dépasser le seuil des 2% de la flotte de véhicules au Québec avec 2.14% des enregistrements pour les véhicules électriques ou hybrides rechargeables. En d’autres termes, c’est donc dire que plus d’un véhicule sur 50 se branche au Québec à l’heure actuelle.

Pour relativiser le ralentissement de la croissance, il est important de mettre le tout dans le contexte du marché automobile dans son ensemble. Ainsi, alors qu’on observe un ralentissement de la progression des VÉ, on assiste actuellement à une diminution importante du volume total de véhicules vendus au Québec. Depuis le début de l’année, il s’est en effet vendu environ 12.5% de moins de voitures que sur les 6 premiers mois de 2021. Cela nous mène à une simili-part de marché (progression des enregistrements sur progression des ventes) de 11.3% (versus 8.5% en 2021), en constante progression! La part de marché réelle des ventes neuves est sans doute même un peu plus élevée.

Photo

La progression du nombre de VÉ pour le trimestre se traduit par une moyenne de 3996 VÉ supplémentaires par mois, soit environ 133 par jour.

Maintenant à mi-chemin de l’année 2022, regardons l’objectif à plus long terme. Comme on se souvient, le gouvernement du Québec vient de hausser la cible de 1.5 million de VÉ pour la fin 2030 à 1.6 million. Le graphique suivant présente la progression actuelle versus une projection logistique, c’est-à-dire une fameuse courbe en s, montrant une croissance qui s’accélère avant de progressivement décélérer à mesure que les nombres deviennent très élevés. Cette projection est probablement bien plus réaliste qu’une progression exponentielle qui ne peut se maintenir dans la durée et tient en compte les ventes globales de véhicules au Québec par trimestre projetées depuis les données historiques. Ainsi, avec cette projection, on s’attend à atteindre le 1.6 million de VÉ en août 2028 selon la tendance actuelle, ce qui pourrait même nous positionner à 2.8 millions de VÉ sur nos routes à la fin 2030. Retenons ces projections et revenons-y dans quelques temps.

Photo

Bilan historique

Le tableau suivant présente en détails le nombre de véhicules enregistrés par modèle, le pourcentage que cela représente dans la flotte québécoise ainsi que leur progression au classement pour les 20 modèles les plus populaires :
Photo

Ainsi, en regardant l’ensemble des véhicules électriques immatriculés au Québec à la fin du 2e trimestre de 2022, on constate un top 10 qui montre du mouvement par rapport au trimestre précédent. Tout d’abord, il est vrai que les 4 premières positions demeurent les mêmes, avec la Model 3 qui franchit la barre du 18000 grâce à un gain de 1128 sur le trimestre. Cependant, cette progression représente la moitié de celle du trimestre précédent. La perte du rabais fédéral sur le modèle de base se fait peut-être sentir, à moins que ce ne soit que le cycle des livraisons. À surveiller. On la verra probablement aussi franchir le cap du 20 000 sur nos routes en cours d’année, ce serait un jalon remarquable. La Prius Prime voit pour sa part une meilleure progression après un début d’année plus lent. Surprise, la Chevrolet Volt, toujours 3e, voit un gain net de 82 véhicules enregistrés, il faut donc croire que le marché usagé prend de la vigueur? Enfin, pour Chevrolet, c’est plutôt la Bolt qu’il faut surveiller alors que la production a enfin repris et les ventes ont finalement recommencé à la fin du trimestre. On observe déjà une progression de 305 véhicules, ce qui la place à environ 800 enregistrements de la Volt en 3e positions. Gageons qu’elle s’y faufilera d’ici un ou deux trimestres.

Les véritables changements débutent ici. Alors que nous observions depuis quelques années une désormais lente croissance de la Nissan Leaf, qui a toujours cours d’ailleurs, nous avions pu voir venir la Hyundai Kona avec sa croissance bien plus rapide. Voilà que c’est chose faite, la Nissan LEAF ne fait plus partie du top 5 sur nos routes, elle glisse en 6e place, à la faveur du Kona. Le petit utilitaire de Hyundai demeure toujours aussi populaire, avec une belle progression de 935 enregistrements face aux 159 de la LEAF sur le trimestre. Pourra-t-il rattraper la Bolt ou la reprise des ventes de celle-ci la fera progresser encore plus rapidement?

Derrière le Mitsubishi Outlander PHEV, toujours 7e et un peu seul au-dessus de 7000 enregistrements, on voit poindre le Model Y de Tesla qui franchit le cap des 5000 avec une progression supérieure à 20% (+1085 sur trois mois, 2e meilleur du trimestre derrière la Model 3) lui permettant de surpasser la Hyundai IONIQ électrique, déjà sur le déclin. Enfin pour clore le top 10, le Toyota RAV4 Prime qui y revient avec un trimestre plus acceptable par rapport au précédent (+371 enregistrements versus +10 en début d’année).

Le Ford Mustang Mach-e bondit de 3 places et se hisse au 12e rang avec une progression supérieure au marché dans son ensemble. Parions qu’il fera partie du top 10 d’ici la fin de l’année. Un autre joueur de taille, le Jeep Wrangler entre au top 20 après sa première année sur nos routes avec une progression trimestrielle de 880, soit 34%!

On observe enfin que la lutte est chaude dans le bas du top 20. Grâce à une surprenante performance (+103 ce trimestre) la Tesla Model S parvient à se maintenir et même dépasser le seuil des 2000 sur nos routes à 2078.

Quand on fait le bilan de ce top 20, on compte toujours 11 modèles entièrement électriques versus 9 hybrides rechargeables. Il faudra voir si ce ratio tient toujours d’ici la fin de l’année.

Nos graphiques interactifs permettent de suivre la progression de tous les modèles de VÉ sur nos routes. Nous vous présentons donc rapidement les possibilités qu’ils offrent afin que vous puissiez en tirer profit pour faire vos propres analyses. Vous pouvez filtrer par modèles, par constructeurs, par villes, MRC ou régions ou en croisant le tout. Le bouton «Personnaliser…» vous donne accès à ces multiples possibilités alors que la petite flèche vous permet de tracer certains graphiques pré-programmés pour consultation rapide.

Progression trimestrielle

Alors que le tableau montre les véhicules électriques les plus présents sur nos routes, le graphique interactif permet de s’intéresser à la progression uniquement. Regardons plus en détails les variations d’enregistrements de ce premier trimestre de 2022. Ainsi, sur 3 mois, on observe à nouveau une domination de Tesla, mais très équilibrée entre ses deux modèles les plus populaires avec la Tesla Model 3 (+1128 enregistrements) et le Model Y (+1085). Hyundai connait une excellente performance avec les 3e et 5e position, tenue respectivement par ses modèles Kona électrique (+935) et IONIQ5 (+810), entre lesquelles se glisse le Wrangler 4xe de Jeep (+880). En 6e place, le Ford Espace Hybride rechargeable continue se belle progression à +553 sur le trimestre, suffisant pour devancer le Chevrolet Bolt EUV qui fait une belle performance aussi (+509).

Soulignons dans les progressions trimestrielles celle de la Polestar 2 au 15e rang (+191), correspondant à une croissance de 75% et du Ford E-Transit, 16e du trimestre avec +185. Enfin l’agrégation de l’ensemble des scooters les placent au 18e rang des progressions trimestrielles avec +157. Un créneau qui prend de l’importance dont nous reparlerons sans doute.

Progression annuelle

En observant la progression sur les 12 derniers mois, la Tesla Model 3 se positionne clairement en tête avec une progression de 5102, loin devant la Hyundai Kona Électrique (+3630). Ce n’est pas tout pour Tesla, avec son excellent trimestre, le Model Y se classe donc 3e sur la progression des 12 derniers mois (+2665), devançant tout juste les Ford Escape hybride rechargeable et Toyota Prius Prime (respectivement +2516 et +2492). Le Jeep Wrangler 4xe se positionne quant à lui au 6e rang sur 12 mois avec 2098 enregistrements, tout juste devant le IONIQ5 de Hyundai qui se vend bien et a déjà franchi aussi la barre du 2000. Le Ford Mustang Mach-e , le Chevrolet Bolt EUV font également partie du top 10 sur 12 mois. Certains modèles dans le top 20 ont très fortement ralenti, on surveillera notamment de près le Kia Niro EV ou le Volkswagen ID.4.

Autres faits saillants

On constate en tout 7 nouveaux modèles de véhicules en ce trimestre. Ce sont en plus les débuts de nouveaux types de véhicules qui commencent la grande aventure de l’électrification. Voyons cela plus en détails: un nouveau camion grand format de Peterbilt, un autobus électrique pour l’aéroport, les premiers F-150 Lightning, le premier Hummer, l’entrée officielle de Toyota dans le tout-électrique et des motoneiges électriques. Rien de moins!

  • Nouveautés du 2e trimestre 2022:
    • Genesis GV 60: 47 véhicules.
    • Ford F-150 Lightning: 46 véhicules.
    • Toyota BZ4X: 9 véhicules.
    • Taïga Nomad: 9 motoneiges.
    • Peterbilt 579 EV: 1 camion.
    • e.Cobus 3000: 1 autobus.
    • GMC Hummer EV: 1 véhicule.
  • Autres nouveautés du 1er trimestre 2022 (et leurs progression trimestrielle/enregistrement total):
    • Ford E-Transit: 185/238.
    • Kia EV6: 146/215.
    • Lexus NX h+: 55 /107.
    • BMW iX: 85/100.
    • Volvo C40 Recharge: 53/71.
    • BMW i4: 44/63.
    • Mercedes EQS: 17/41.
    • Bluebird Vision: 18/23.
    • Audi e-tron S : 7 /10.
    • Volvo VNR Électrique: 0/2.

 
Quant à ce graphique interactif, il permet de visualiser la progression impressionnante de certains multisgements/VUS qui sont arrivés sur notre marché dans les deux dernières années. Malgré la diversité des modèles et gammes de prix, on constate un rythme de progression assez similaire entre les modèles. On constate peut-être un taux d’adoption plus rapide pour le IONIQ 5 de Hyundai, alors que le Volkswagen ID.4 semble bien limité par l’offre actuelle. Encore une fois, nous croyons que ce graphique ne dresse pas un portrait véritable de la demande pour chacun de ces modèles.
 
On constate également de plus en plus de mouvement du côté des autobus électriques et des camions lourds électriques:

  •  La progression des autobus est encore très intéressante à suivre. La part du lion revient au modèle e-Lion, de Lion, qui passe de 246 à 330 enregistrements!  Quant au nouveau modèle Bluebird Vision on l’a vu précédemment, il y en a désormais 23.
  • Le petit marché des camions électriques continue à croître, passant de 26 à 36 enregistrements! Ici également, c’est Lion qui mène le bal avec le Lion 6, qui passe de 12 à 21 enregistrements.  Vous pouvez visualiser le tout via notre graphique interactif.

 
Regardons également ce qui se passe au niveau des marques:

  • Tesla s’empare de la première position en surpassant Chevrolet qui y était depuis le début. Leurs parts de marché respectives sont de 17.6% et 17.1%.
  • Hyundai demeure confortablement au 3ième rang des marques avec 14.3% loin devant Toyota à 11.3%.
  • Ford dépasse maintenant Nissan au 5ième rang et Kia demeure en 7ième position devant Mitsubishi. Deux beaux exemples que la diversité des modèles est payante.
  • Au niveau du trimestre uniquement, Tesla et Hyundai se démarquent à nouveau, comme pour le trimestre précédent d’ailleurs. Tesla remporte la palme avec 2464 ajouts nets de ces modèles, devant Hyundai (+2176) et Ford est à nouveau 3e sur le trimestre (+1140). Chevrolet et Jeep complètent cette fois le top 5 des progressions du trimestre.

Progression des 100% électrique

Enfin, ce second trimestre de 2022 voit aussi les 100% électriques continuer à augmenter leur part de marché, mais la progression ralentit quelque peu. Cela permet d’atteindre un nouveau sommet depuis les débuts avec désormais une flotte de VÉ constituée à 58.47% de tout- électriques. Sur le trimestre uniquement, on rappelle qu’on a plutôt 62.5% et 37.5% des nouveaux enregistrements (soit 7496 VEÉ et 4492 VHR).

Portrait géographique

En plus de connaître le nombre de VÉ au Québec, il est intéressant de savoir où ils se trouvent. La mise à jour des graphiques présentés précédemment permet d’analyser les répartitions régionales sous tous les angles désirés. Voici donc la compétition amicale de la progression de l’électrification dans les différentes régions et villes du Québec, où tout le monde peut gagner selon la façon de regarder les données :
Au-delà du 58.47% de voitures entièrement électriques pour l’ensemble de la province, comment sont-elles réparties? D’abord, la tendance vers le 100% électrique est quasiment universelle parmi l’ensemble des régions, hormis Chaudière-Appalaches et le Nord-du-Québec. Laval mène toujours avec la flotte 100% électrique la plus importante, atteignant désormais 63.66%, devant Montréal et les Laurentides à 62.4% et 62.2% respectivement. La Montérégie, l’Estrie et Lanaudière ont un également un pourcentage de VEÉ supérieur à la moyenne provinciale. Sans surprise, les trois régions les plus nordiques sont celles qui ont le plus grand pourcentage d’hybrides rechargeables dans leurs flottes. Vous pouvez d’ailleurs visualiser le tout via un graphique interactif.

Étant donné que nous disposons à la fois de nouvelles données d’enregistrements de VÉ et des données plus récentes sur l’ensemble du parc de véhicules, on remarque des changements un peu plus importants dans les parts de marché des VÉ par région. Il y a également par-dessus tout cela du mouvement dû à la dynamique différente de chaque région. Enfin, on inclut désormais le redécoupage administratif de la Montérégie et de l’Estrie (les MRC de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska sont passées de la région administrative de la Montérégie à celle de l’Estrie).

On voit que la Montérégie, consolide son avance et s’approche du seuil du 3% de sa flotte électrifiée avec 2.92% au 30 juin. Laval, comme on le sentait venir, s’empare de la 2e position avec désormais 2.77% d’électrification. Cela lui permet de devancer Lanaudière qui glisse en 3e position, mais demeure tout près à 2.73%. L’Estrie est 4e avec 2.58% alors que Montréal gagne une position et est désormais 5e devant les Laurentides (2.41% versus 2.39%). Finalement, la Capitale-Nationale franchit la barre du 2% à 2.03%.

En terme absolu, la Montérégie demeure dans une classe à part devant Montréal et les Laurentides.

En ce qui concerne le classement absolu des dix premières villes, il ne change pas vraiment, avec évidemment Montréal, Québec et Laval en tête. En 4e position, Longueuil maintient son avance sur Sherbrooke.

En terme relatif, savez-vous quelle ville (minimum de 1000 habitants retenus pour l’exercice) atteint le pourcentage de la flotte le plus élevé? Saint-Lambert demeure en première position avec 5.91% de VÉ, devançant tout juste Hampstead à 5.89%. Bromont, Saint-Bruno-de-Montarville et Orford suivent, toutes au-dessus de 5%. C’est aussi le cas pour Mont-Saint-Hilaire, Westmount, Rosemère et Lorraine.

Pour découvrir ce qui se passe dans votre région ou votre MRC, n’hésitez pas à profiter de l’aspect interactif des graphiques pour sortir les données qui vous intéressent et les partager avec nous. Et n’hésitez pas dans les commentaires à poser des questions si vous avez besoin d’aide pour faire ressortir les données que vous recherchez.

Pour s’amuser un peu, faisons simplement le tour des championnes régionales, sans critères sur le nombre d’habitants:

Photo


Contribution: Jean-François Morissette, Frédérick St-Laurent et Simon-Pierre Rioux

Source: SAAQ. Il est à noter que l’AVEQ paye pour obtenir ces données.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!