Pour que l’adoption massive réussisse, les véhicules électriques devront se vendre à des prix comparables à ceux des voitures à combustion interne tout en générant des bénéfices pour leurs fabricants. Malgré les récents problèmes d’approvisionnement qui ont provoqué une baisse de l’accessibilité des batteries, General Motors et Volvo prédisent maintenant que cela se produira d’ici le milieu de la décennie.
 
Dans une entrevue accordée à l’Automotive News Europe lors du récent dévoilement du VUS électrique EX90, le PDG de Volvo Cars, Jim Rowan, a déclaré qu’il s’attendait à atteindre la parité des prix avec les voitures à combustion interne vers 2025.
 
Rowan s’attend à ce que les améliorations technologiques permettent une plus grande autonomie sans augmenter la taille des batteries, ce qui entraînera des économies de coûts. Et bien que Volvo n’ait pas confirmé si l’EX90 sera admissible au crédit d’impôt fédéral de 7 500 $ pour les véhicules électriques en vertu de la loi révisée sur la réduction de l’inflation (IRA), Rowan a déclaré que les prochains plus petits véhicules électriques de Volvo le seront fort probablement.
Chevrolet Equinox électrique 2024
 
Pour sa part, GM s’attend à ce que les bénéfices des véhicules électriques correspondent aux véhicules à combustion interne d’ici 2025, des années avant la date prévue, a déclaré la PDG Mary Barra à CNBC et à d’autres médias lors de la journée des investisseurs du constructeur automobile jeudi dernier.
 
L’IRA* a également été un facteur majeur pour cette prédiction optimiste. Les incitatifs anticipés augmenteront les marges bénéficiaires des futurs véhicules électriques, a déclaré le directeur financier Paul Jacobson à CNBC, ajoutant que GM s’attend à être parmi les premiers, sinon le premier à se qualifier pour le crédit complet de 7 500 $ dans le cadre du programme de l’IRA, ce qui ajoute de nouvelles exigences pour la batterie, l’approvisionnement en matériaux et l’assemblage domestique pour les véhicules électriques éligibles.
 
GM et Volvo pensent que l’IRA finira par constituer une plus grande rentabilité pour les véhicules électriques, mais dans l’intervalle, l’IRA a rendu certains véhicules électriques plus dispendieux, suite à un crédit d’impôt remanié pour les véhicules électriques qui réduit considérablement le nombre de véhicules éligibles.
Cliquez ici pour modifier.
Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!