Quand il s’agit d’éléments importants sur la planète Terre, peu atteignent le niveau d’importance du lithium. Cela peut surprendre, on n’en parle pas autant que certains des éléments les plus intéressants. Des éléments comme l’hydrogène et l’uranium ont été beaucoup plus souvent présents dans les médias au cours des dernières années. Pourtant, quand on pense où on utilise le lithium, les batteries, il devient évident pourquoi il a une telle importance.
 
Les batteries existent non seulement depuis longtemps, mais leur importance a rapidement pris de l’importance. L’émergence et la popularisation des véhicules électriques sont devenus le moteur de ce changement, considérant que le lithium est actuellement utilisé dans plusieurs domaines et technologies de pointe. À l’avenir, le lithium sera indéniablement utilisé pour deux utilisations principales, le stockage d’énergie et les voitures électriques.
 
Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autres utilisations importantes. En plus des voitures électriques, on peut rouler en vélos électriques, avec des planches à roulettes et d’autres modes de transport similaires. La science utilise également le lithium pour des processus tels que les échanges d’ions et l’extraction par solvant. La différence avec les voitures électriques est le volume potentiel. Aujourd’hui, la demande est de 500 000 tonnes métriques, d’ici 2030, la quantité prévue est de trois à quatre millions de tonnes métriques.
 
Bien sûr, ce nombre pourrait différer, mais voici un exemple pour aider à mieux comprendre la situation. Actuellement, 22 millions de tonnes de lithium utilisables sont conservées dans des réserves à travers la planète. C’est suffisant pour créer environ 2,5 milliards de cellules de batteries pour les voitures électriques. Ces batteries utilisent en moyenne environ huit kilogrammes de lithium, ce qui n’est pas rien. Cela représente l’offre actuelle, alors que la demande, pour atteindre la consommation énergétique zéro nette, est de deux milliards de tonnes.
 
Bien que possible, il s’agit d’une énorme quantité d’une ressource limitée à utiliser pour un produit spécifique. Par conséquent, le prix du lithium a grimpé en flèche. Fait intéressant, le lithium n’est pas présent partout sur la planète. Actuellement, deux pays contrôlent la majorité de tous les approvisionnements en lithium, le Chili et l’Australie. Cela leur donne un immense pouvoir sur le marché alors que la demande continue d’augmenter année après année.
 
Les pays qui demandent beaucoup de lithium, comme les États-Unis, par exemple, ont des réserves beaucoup plus petites. Les États-Unis, un grand pays, représentent moins de 4% des réserves mondiales de lithium. L’exploitation minière est en plein essor pour produire plusieurs matériaux spécifiques. Alors que les nations continuent de s’industrialiser et de devenir plus indépendantes, l’efficacité est essentielle. Les ressources moins efficaces et le manque d’efficacité ne suffisent plus.
 
Pour comprendre la situation, par exemple des batteries plomb-acide et des batteries nickel sont également utilisées. Ces batteries, bien qu’utiles dans certaines circonstances, sont beaucoup moins efficaces que les batteries au lithium. Elles fournissent une tension inconsistante, ont moins de densité d’énergie et ont beaucoup moins de longévité. Ces problèmes peuvent être expliqués, mais la simple réalité est que les batteries au lithium sont dans une classe au-dessus de toutes les autres.
 
La supériorité des batteries au lithium est exactement ce qui crée sa demande. Heureusement, le lithium est réutilisable. Le lithium, tel que mentionné précédemment, permet beaucoup d’utilisation dans les processus scientifiques. Lorsqu’extrait à partir d’un solvant, près de 100% du lithium utilisé est récupéré. Même pour les processus moins efficaces comme les échanges d’ions, 80% du lithium peut être récupéré.
 
 
C’est génial, mais qu’en est-il des batteries au lithium? On peut récupérer le lithium de différentes façons. Selon les procédés existants, de 0 à 80% du lithium peut être récupéré. Il est important de noter que lorsqu’elles atteignent la fin de leur utilisation, les batteries sont effectivement à court d’énergie et même dans ce cas, on peut encore récupérer 80% du lithium.
 
En pratique, ce lithium récupéré devrait représenter 6 % de la production de lithium en 2030. Considérant que cela ne représente qu’un minime pourcentage, on se demande d’où viendra le reste. Actuellement, les plus grandes réserves de lithium résident au Chili, bien que l’Australie soit le plus grand producteur mondial. D’autres réserves importantes existent en Ukraine, en Sibérie, en Thaïlande et en Chine.
 
En d’autres termes, à mesure que le lithium prendra de l’importance, de plus en plus de pays devront puiser dans leurs réserves énergétiques. L’énergie, en particulier les batteries, plus spécialement les batteries utilisées dans les voitures électriques, auront absolument besoin de lithium. Actuellement, la question à savoir comment utiliser efficacement le lithium est importante. Heureusement, nous avons le temps d’y penser. L’énergie aujourd’hui ne serait pas la même sans le lithium, maintenant, la question est de savoir comment le conserver.
 
Brian Wallace
 
Ceoworld Magazine
Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!