Tesla Model S en EuropeLa première Tesla Model S destinée au marché Européen a été livré le 7 août 2013 à Oslo. L’Europe du nord constitue un territoire stratégique pour Tesla Motors et a privilégié les clients de ce territoire. Retour sur une journée historique.

Pourquoi la Norvège est privilégiée par Tesla Motors?

C’est un pays mature en termes d’adoption de véhicule électrique. Le gouvernement donne également des aides substantielles aux clients qui font confiance en cette nouvelle motorisation.

 

Voici tous les avantages d’un propriétaire de véhicule électrique:

  • Dispense de Taxes à l’achat.
  • Accès aux autoroutes gratuit.
  • Stationnement gratuit.
  • La licence de conduite est gratuite.

Ces avantages représentent une réduction annuelle très importante: près de 7000€/an.

Cette livraison amorce la vague de livraisons européennes: les prochains pays à accueillir les Tesla Model S Européenne seraient les Pays-Bas, la Suisse puis la France.

Originally posted 2013-08-11 17:34:41. Republished by Blog Post Promoter

The post Livraison de la première Tesla Model S en Europe appeared first on Tesla Magazine.

The-Model-S-from-Tesla-Motors-630x363

 

L’autorité Allemande pour la sécurité automobile vient de rendre ses conclusions sur les différents cas de Tesla ayant pris feu après des accidents spectaculaires.

Après cette sombre période, l’action Tesla Motors a perdu plus de 40% sur de vague dossiers d’automobile électrique risquant de prendre feu à chaque coin de rue. Nous vous l’annoncions dans notre article de fond traitant de ces accidents spectaculaires (à relire ici).

 

Pour remettre les choses dans leur contexte, paction Tesla Motors connaît des performances exceptionnelles depuis le 1er janvier 2013, il était plutôt évident que ce type d’événements pouvait devenir un risque à court termes pour Tesla Motors.

Force est de constater que les conclusions de l’autorité Allemande pour la sécurité automobile a eu un effet très positif pour l’action Tesla Motors qui a pris 15% dès la publication du rapport.

Voici les conclusions de ce rapport:

  • La Tesla Model S ne présente aucun défaut technique pouvant expliquer ces feus.
  • Aucune procédure de rappel pour les Tesla Model S en circulation ne sera exécutée en Allemagne.

Lire le rapport complet?

Il faudra attendre les conclusion de l’autorité Américaine pour clore définitivement cette période difficile pour Tesla Motors. Cependant les consommateurs de la Tesla Model S restent fidèles et extrêmement satisfaits.

Sur le même sujet:

 

 

 

Originally posted 2013-12-07 13:54:44. Republished by Blog Post Promoter

The post Les conclusions de l’autorité Allemande pour la sécurité automobile sur les accidents des Tesla Model S appeared first on Tesla Magazine.

Un réseau satellitaire privé pour Tesla ? Nos confrères de Teslarati n’iront pas jusque là mais, en analysant la stratégie et les récentes déclarations de SpaceX, la question peut se poser. SpaceX, pour mémoire, est l’une des sociétés sœurs de Tesla.

Son objectif : dans un premier temps, la commercialisation de lanceurs pour mise en orbite de satellites tiers.

Sa technologie est simple : plutôt que de miser sur des fusées de lancement à usage unique, SpaceX propose tout simplement, une fois sa mission terminée, de faire revenir son lanceur sur Terre pour d’autres lancements. C’est ainsi que les coûts de lancement de satellites ont été, avec SpaceX, littéralement sabordés.

Dans un second temps, SpaceX n’a jamais caché sa volonté de lancer ses propres satellites de télécommunication. Voilà qui changerait significativement la donne. Comme Tesla, un modèle économique fermé qui peut assurer la production d’énergie (solaire), la recharge (Supercharger) et le déplacement (modèles S, X et 3), Space X serait capable de mise sur orbite, de fabriquer ses satellites et de déployer son propre réseau. Pour qui ?

Vers un réseau Satellitaire pour nos Tesla?

On imagine sans peine la revente de bande passante à des tiers ou, plus agressif mais plus onéreux, une sorte de Tesla Network, couvrant la planète entière.

Dont les Tesla ? Les Models S, X et 3 auraient ainsi leur propre couverture réseau. On imagine les possibilités « top – down », des satellites vers la flotte mondiale de Tesla (mises à jour, diffusion multimédia, téléphonie, internet embarqué) mais aussi « bottom – up » (géolocalisation, maintenance à distance et, plus globalement, gestion du « big data » appelé à exploser avec la voiture connectée. Certains crieront à l’hégémonie planétaire.

D’autres, au génie. Dans tous les cas, sur les 4000 satellites prévus en orbite par SpaceX, 800 suffiraient déjà à tester un embryon de réseau satellitaire…en 2021. Si tout va bien.

The post Vers un réseau satellitaire Tesla avec Space X? appeared first on Tesla Magazine.

Un récent rapport publié par la « coalition électrique » attribue 8% de part de marché à Tesla Motors pour le segment des automobiles de luxe. Cette part importante est due à l’excellente Tesla Model S.

Tesla et la concurrence

Au premier Quadrimestre, Tesla a vendu plus de Tesla Model S que ses concurrents en devançant les ventes: Audi A8, BMW série 7 et Mercedes classe S. Cet exploit est important car la Tesla Model S est commercialisée puis seulement 14 mois quand la BMW série 7 est vendue depuis 1977 et l’Audi A8 est en vente depuis 1994.

Expansion du marché de l’automobile électrique

La réussite de Tesla Motors est rendue possible par l’immense marché du véhicule électrique aux US. Tous les analystes prévoient la révolutions électriques pour ces 10 prochaines années. Le marché de l’automobile de luxe a redémarré en 2011, lorsque pour la première fois depuis de nombreuses années, les ventes de BMW et de Mercedes progressaient.

Les ventes d’automobiles électriques ont atteint un record aux US, en effet, 110 000 véhicules ont trouvé preneur depuis 2011. Les ventes de véhicules électriques progressent plus vite que celles des véhicules hybrides.

L’enjeu des batteries

Nul doute que la bataille se tiendra sur le front des coût de fabrication des batteries pour les véhicules électriques. En objectivant de produire un véhicule électrique à 30 000$, Elon Musk, prévoit une baisse des prix des batteries. En 2020, le prix des batteries devrait être divisé par deux. Ce serait un réel défi que de parvenir à produire un véhicule comme le PDG de Tesla Motors l’envisage.

Cependant voici quelques chiffres intéressants:

Plus de 17000 véhicules électriques ont été vendu entre 2010 et 2011, en 2012 les ventes ont été multiplié par deux : 52000. Pour 2013, déjà  41000 véhicules électriques ont été vendus.

Tesla profitera à coup sûr de la baisse du prix des batteries pour véhicules électriques.

Originally posted 2013-08-05 20:49:34. Republished by Blog Post Promoter

The post Tesla Motors détient 8% du marché de l’automobile de luxe aux US appeared first on Tesla Magazine.

Ce qui distingue ce lampadaire des autres, c’est qu’il peut être muni de divers accessoires technologiques comme un système de recharge de cellulaire, des caméras de surveillance ou encore une station météorologique.

On s’est demandé : « Qu’est-ce qui serait utile? » Dans des parcs, dans des endroits où il n’y a pas nécessairement l’accès à l’électricité ou bien que ça coûte trop cher d’apporter l’électricité conventionnelle.

Mélissa McGrail, directrice générale de Lekla

Il aura fallu à l’entreprise sherbrookoise plusieurs analyses avant d’en arriver à créer la station d’énergie PIVO, puisqu’il s’agit d’un système unique en son genre. Une fois la recharge terminée par le biais de panneaux solaires, l’énergie est emmagasinée dans un système de batteries qui se trouve sous terre.

« Ça permet une variation de température qui est moins grande que si nos batteries étaient à l’extérieur. Nos hivers, au Québec, les batteries à partir de -15, on perd de l’efficacité. Avec notre système, on garde une température qui est constante », explique Mélissa McGrail.

Un partenariat avec la Ville de Sherbrooke

C’est au marché de la gare de Sherbrooke que l’on retrouve la première station d’énergie PIVO. Cette dernière est munie d’une caméra de sécurité et d’un système de recharge pour cellulaire.

« Ça fait partie de la philosophie de la Ville d’avoir une ouverture envers des produits en développement, du côté durable. Le solaire, on connaît son explosion dans le développement. C’est un produit d’avenir, pour nous, c’est quelque chose qui peut être pertinent selon la situation », soutient le chef de division des parcs et espaces verts à la Ville de Sherbrooke, Yves Tremblay.

La compagnie Lekla a d’ailleurs cerné depuis longtemps cet intérêt pour les énergies renouvelables.

Les gouvernements, les villes et tout ça veulent s’en aller dans les énergies renouvelables. C’est de plus en plus populaire, donc c’est sûr qu’on prend beaucoup d’ampleur grâce à ça.

Mélissa McGrail, directrice générale, Lekla
Le panneau solaire de la station d'énergie PIVO.
Le panneau solaire de la station d’énergie PIVO. Photo : Radio-Canada/Kim Vermette

Une expertise recherchée à travers le monde

Depuis l’installation de la première station d’énergie PIVO à Sherbrooke, il y a près de deux ans, la compagnie transmet ses connaissances un peu partout dans le monde. « On n’a pas encore trouvé de concurrents qui font la même chose que nous. On travaille en partenariat avec des gens de la France, de la Belgique et de l’Arabie saoudite pour pouvoir alimenter leurs technologies, qui ne pourraient pas faire [la même chose] avec des systèmes utilisant des batteries hors-sol », dit la directrice générale de Lekla.

Pour l’instant, la Ville de Sherbrooke n’a pas pour projet d’acquérir d’autres lampadaires Lekla, mais celui installé au marché de la gare est là pour y rester.

 

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1045145/pari-lekla-energie-solaire-sherbrooke-marche-de-la-gare

Plus des deux tiers de l’électricité canadienne provient d’énergies renouvelables depuis 2015, à annoncé l’Office national de l’énergie (ONÉ) au début du moi de mai.

Le rapport démontre que la production d’énergies renouvelables a augmenté de 17 % entre 2005 et 2015. Ce qui se reflète par une hausse de 6% dans la proportion des énergies renouvelables dans l’ensemble de l’électricité générée au pays au cours de ces dix dernières années.

Peu de gens savent que le Canada est le deuxième producteur d’hydroélectricité en importance dans le monde selon l’économiste en chef de L’ONÉ, Shelley Milutinovic.

Si d’autres le font, c’est bien que ça fonctionne. L’Ecosse n’est pas la France et les conditions climatiques et géographique sont bien différentes. N’empêche que le pays est un exemple à suivre pour toute l’Europe avec des statistiques exceptionnelles pour sa transition énergétique. « Ainsi, 80 % de l’énergie produite en Ecosse est issue de l’éolien et de l’énergie marémotrice. Cela équivaut à l’alimentation en électricité de 95 % des foyers écossais. Cette performance est remarquable, mais n’empêche pas les autorités d’être plus ambitieuses encore avec l’objectif d’atteindre près de 100 % d’énergie verte à l’horizon 2020. Le 7 août 2016, cet ambitieux objectif a été couronné de succès pendant 24 heures grâce à des conditions météorologiques très favorables. L’Ecosse a alors produit plus d’électricité grâce à ses seules éoliennes qu’elle n’en a consommé » raconte l’ingénieure de l’environnement Célia Morin sur son blog hébergé par le site Environnement-Magazine.

Le succès de l’Ecosse est largement rendu possible du fait que le pays est entouré de mers. « L’Ecosse est aussi un modèle pour bien d’autres pays, car si son potentiel éolien est très bien géré, le pays sait se tourner vers des technologies jugées pas assez accessibles il y a encore peu. Ainsi l’éolien flottant est en train de changer la donne en Ecosse grâce à de grands projets dont les coûts ont été divisés par deux au cours de ces dernières années. Cette technologie a, en effet, de nombreux avantages, car elle permet d’accueillir des éoliennes loin des côtes (et donc des populations), dans les endroits les plus venteux. C’est ainsi que cinq éoliennes flottantes sont en phase d’installation à 25 kilomètres des côtes à l’est de l’Ecosse » écrit l’ingénieure.