​L’empreinte écologique des véhicules électriques fait beaucoup couler d’encre ces jours-ci. Dans les reportages diffusés récemment, on y accole un titre racoleur indiquant que l’auto électrique pollue plus que l’auto à essence, sans trop apporter de nuance.

Par Paul-Robert Raymond, Le Soleil – 26 novembre 2018

Évidemment, c’est difficile de tout mettre dans un titre. Mais il est important de mettre les pendules à l’heure. La nuance qu’il faut apporter, c’est que les voitures électriques sont moins polluantes à l’utilisation.

Oui, c’est vrai, elles sont plus polluantes à produire. Allant même jusqu’à produire deux fois plus de tonnes de CO2 que les modèles à moteur thermique. Et cela en tenant compte de l’extraction des métaux «dit rares» nécessaires dans la fabrication des batteries. Pour donner des batteries, les procédés de transformation ne sont probablement pas très écologiques.

De plus, l’endroit où l’on demeure (lire la province ou la façon dont est produite l’électricité) est déterminant quant à l’empreinte écologique.

Pour illustrer la pollution produite par une Nissan Leaf, une Toyota Prius rechargeable et plusieurs autres véhicules à essence, on a trouvé un graphique compilé par le commentateur Barry Saxifrage en 2013 dans VisualCarbon.org et VancouverObserver.com.

Même si ces données datent de cinq ans, elles peuvent donner une bonne idée du portrait global.

M. Saxifrage a compilé les données des émissions de CO2 des véhicules et des batteries basées sur les données dans l’article «Comparative Environmental Life Cycle Assessment of Conventional and Electric Vehicles» paru dans Journal of Industrial Ecology.

Il spécifie toutefois que ces données d’émissions de CO2 ont probablement été sous-estimées.

La durée de vie moyenne de 320 000 km, spécifiée dans le graphique, a été établie par arb.ca.gov. Enfin, les données sur l’efficacité énergétique des véhicules à essence et électriques et l’empreinte de CO2 moyenne proviennent de l’Environmental Protection Agency (EPA) américaine, et les données sur l’empreinte de CO2 de la production d’électricité proviennent de BC Hydro, de l’EPA et de Carma.org.

Le Québec, champion
Ce qui est fascinant à la lecture des données de M. Saxifrage (et flatteur pour notre ego), c’est que le Québec est le grand champion en termes d’absence de génération de CO2 lors de production de l’électricité.

Selon le graphique, l’hydroélectricité génère à peine une tonne de CO2 pendant toute la vie utile de la voiture, alors que si l’électricité est produite par des centrales au charbon, le bilan de production de tonnes de CO2 est peu reluisant, dépassant même celui des sous-compactes ou des compactes à essence.

Quand on va à l’autre bout du spectre, celui des gros VUS ou des gros camions, la quantité de CO2 produite est sans équivoque. Par exemple, le bilan d’un GMC Yukon Denali, d’un Toyota Tundra 4 X 4 ou d’un Cadillac Escalade à traction intégrale se chiffre à 164 tonnes de CO2 pour l’ensemble de la vie utile de ces véhicules.

Article publié par Paul-Robert Raymond
​Le Soleil, 26 novembre 2018

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Le Circuit électrique d’Hydro-Québec déploiera «plusieurs dizaines» de nouvelles bornes de recharge à courant continu (BRCC) de 400 volts dans les différentes régions du Québec dans les prochains mois.
D’ici la fin de l’année, il est prévu que deux nouveaux sites avec deux BRCC soient installés à Mascouche et à Repentigny. Il en sera de même sur la Côte-Nord, avec deux sites de deux bornes à Sept-Îles et à Baie-Comeau. Il y aura aussi deux BRCC à Contrecœur, près de l’autoroute 30, ainsi qu’à Stoneham. Et enfin, Val-d’Or aura une BRCC.

À lire dans La Tribune
https://www.latribune.ca/affaires/auto/plus-de-bornes-rapides-dans-le-circuit-electrique-dici-2019-9ff4801434b76e4ecd4d57beda2f0584

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Le tout dernier épisode de la baladodiffusion officielle de l’AVÉQ – Silence, on roule , est maintenant disponible pour écoute et téléchargement
La jaguar iPace bat déjà des records de vente, Subaru s’en vient avec son CrossTrek hybride-branchable, plusieurs véhicules électriques disponibles au Québec puisque l’Ontario a aboli ses  subventions, il y aura peut-être des voies réservées pour VÉ à Longueuil, l’Ontario modifie sa loi de façon favorable à l’installation de bornes dans les condos, la Colombie-Britannique pourrait éliminer les voitures à essences d’ici 2040,  La compagnie Cascades remporte le prix Envirolys,  On parle de bornes de recharge intelligentes avec nos invités.   A voiture électrique 101 : l’eau et les VÉ font-ils bon ménage ?
Photo

Photo

Si vous ne l’avez pas déjà dans votre appareil, c’est que vous n’êtes pas abonnés !
>> S’abonner et recevoir les épisodes automatiquement sur son téléphone ou tablette
       (C’est la meilleure méthode !)

​>> Écouter l’épisode ici, sur le site de l’AVÉQ

​>> Page archive des baladodifusions


Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Le 7 décembre prochain aura lieu la deuxième soirée Opération Nez rouge »électrique » du grand Joliette.
Fière de la réussite de l’an dernier, l’AVEQ-Lanaudière s’associe encore cette année à l’extraordinaire organisation Opération Nez rouge Joliette-de-Lanaudière  pour une soirée adaptée à la réalité hivernale des véhicules électriques.

La région de Joliette compte de nombreuses bornes de recharge, dont trois BRCC.

Plus largement, le Nord de la région de Lanaudière est une région très propice à cet événement étant donné la répartition des 6 BRCC de la région.

C’est donc avec un plaisir que nous invitons tous les bénévoles de l’AVEQ et tous les électromobilistes à ce joindre à nous pour vivre l’expérience Opération Nez rouge lors de cette soirée spécialement créée pour vous.
Pour vous inscrire, cliquez sur ce lien 

https://docs.google.com/forms/d/1yfXihu5jd4rXhCAPgttH2M2KasSsk0OHyQUb9UIXuAU/prefill

Questions? Commentaires? N’hésitez pas à m’écrire  samuelhuard@hotmail.com

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

4. Voici une variable dont les détracteurs de la voiture électrique ne parlent jamais : La pollution atmosphérique dans les centres urbains.
    
Nous savons tous et toutes que les voitures qui brûlent du pétrole ne font pas juste accroître les GES, elles contribuent également au smog urbain.  Or, les particules fines qui sortent des tuyaux d’échappement ont un impact sur la santé humaine.  L’éminent cardiologue Dr. François Reeves (le neveu d’Hubert Reeves) a fait une étude sur le sujet et a publié des résultats qui pointent du doigt les particules fines polluantes non pas que vers les maladies respiratoires, mais également vers des affections du système cardio-vasculaire.  Certaines particules de pollution sont si fines qu’elles peuvent se déposer dans les tissus de notre cerveau (référence 6).

5. La voiture, qu’elle soit électrique ou thermique, n’est pas la solution.  Il y a une grande part de vérité également dans cette affirmation.

Dans un monde idéal, nous favoriserions le transport collectif non polluant et ne construirions pas nos citées en fonction de l’automobile. Le vélo, la marche, le transport collectif sont assurément à privilégier. Mais comme on ne peut pas supprimer l’existence de l’automobile de nos vies, entre une auto qui carbure aux énergies fossiles et une autre qui peut se servir de sources d’énergie propre, il faut choisir cette dernière.

6. L’auto électrique est en évolution.

Autre variable occultée par ses détracteurs, les technologies de l’auto électrique sont en constantes progression.  Les procédés chimiques s’améliorent, les composantes également.  Les techniques de recyclage et leurs infrastructures vont également se développer de plus en plus.  Le bouquet énergétique des pays où on ne produit pas encore 100% de l’électricité de sources renouvelables comme au Québec s’améliore continuellement et l’empreinte carbonique de l’auto électrique est sur une courbe descendante.

Au final, dire que les voitures électriques sont aussi dommageables pour l’environnement que les voitures conventionnelles thermiques qui carburent aux carburants fossiles relève d’un certains nombre d’omissions dans les variables.  En terminant, n’oublions pas que 41% des émissions de GES du Québec provient du secteur du transport (référence 7).  Si nous désirons atteindre nos objectifs collectifs de réduction d’ici 2030, il faudra attaquer de front ce secteur et la voiture électrique fait partie d’un éventail d’outils qu’il faudra développer et privilégier afin d’éliminer progressivement l’utilisation des carburants fossiles.

Contributeur: Philippe Marsolais
Professeur de science (24 ans en enseignement) et étudiant de second cycle universitaire en gestion du cycle du carbone et changements climatiques.  Fondateur du groupe Facebook  “Volt, en français”




Suite à la vive réaction qu’a suscité un reportage de Thomas Gerbet à Radio-Canada sur les voitures électriques, j’aimerais partager ma réponse qui démontre que ce journaliste fait du « cherry picking » (picorage en français) dans les informations du rapport du CIRAIG :

  • Le CIRAIG a fait un rapport très complet et ce dernier est favorable à l’électrification des transports dans le contexte québécois (référence 4).
  • L’étude s’est penchée sur le cycle de vie des voitures et a évalué de nombreux critères, comme il se doit dans n’importe quelle ACV.

Ceux qui vont lire l’analyse vont comprendre que les trois principaux volets présentés dans le rapport technique sont:
   1. Les impacts sur les changements climatiques (tonnes de CO2 équivalent)
   2. L’épuisement des ressources fossiles (en Mégajoules)
   3. l’épuisement des ressources minérales (en kg).

Dans les volets 1 et 2, la voiture électrique éclipse fortement la voiture conventionnelle (réduction de 65%). C’est dans le volet 3 que la voiture électrique, en raison de la production du moteur électrique et de sa batterie, dépasse de 25% la voiture thermique.

Le CIRAIG a dit que c’est sur ce dernier volet (l’épuisement des ressources minérales) que la voiture électrique aura du mal a rattraper la voiture à essence dans son cycle de vie complet (même après 300 000km d’utilisation).

Sauf que les médias semblent actuellement généraliser ce dernier volet pour l’ENSEMBLE de tous les volets l’analyse du cycle de vie, ce qui n’est absolument pas ce que le CIRAIG dit !

De fait, au bilan, cette analyse est favorable à l’auto électrique en dépit d’un 3e volet moins intéressant. Il ne faut pas oublier les 2 premiers !

En ce qui a trait à l’épuisement des ressources, le volet « défavorable » à l’auto électrique, je tiens à préciser l’énoncé suivant tiré directement de l’étude du CIRAIG :
« le bénéfice environnemental du recyclage, où il y aurait un crédit environnemental pour l’évitement de la production de matériaux vierges, n’a pas été considéré dans l’approche de cette étude. »

Autrement dit, à long terme, lorsque les infrastructures de recyclage des ressources minérales qui sont dans les batteries actuelles seront bien implantées et que 95% des minéraux seront recyclés, il y a fort à parier que même sur le 3e volet, la voiture électrique deviendra gagnante pas rapport à l’auto traditionnelle.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Avec sarcasme, voici une petite vidéo sympathique qui permet de souligner l’absurdité du raisonnement de ceux qui veulent démoniser la voiture électrique. Dans un tel monde, exit magiquement «l’électricité sale», de même que les batteries polluantes et la pression sur les ressources métalliques !

​Serait-ce une meilleure solution, le statu quo, en attendant qu’on décarbonise magiquement la production mondiale d’électricité ? À ce qu’on sache, cette décarbonisation est déjà en cours… trop lente mais bel et bien en cours, et la Chine en est la championne !

Et à ce qu’on sache, la production d’électricité est déjà décarbonisée au Québec !

Au lieu de militer CONTRE l’électrification des transports, pourquoi pas militer POUR des usines de batteries et de voitures électriques AU QUÉBEC ? POUR des voitures électriques fabriquées avec la plus faible empreinte écologique au monde !


Contribution : Daniel Rochefort
(Merci François Viau pour l’inspiration)

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

​Bonjour chers électromobilistes.   Dans l’optique ou un propriétaire vous fait la location d’un appartement dans un immeuble et que ce dernier vous fournit le service d’accès garantie à une borne de recharge;  Quels seraient selon vous les frais raisonnables à vous facturer en frais fixes, mensuellement pour   : 

i) L’accès à la borne (payée, installée et entretenue par le propriétaire)
ii) Les frais d’énergie encourus

Merci d’aider l’AVÉQ à se positionner sur ce sujet qui deviendra prochainement, un sujet important pour les futurs électromobilistes.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Dans le cadre de l’émission : « C’est encore mieux l’après-midi » sur les ondes de la Permière chaine de Radio-Canada, Martin Archambault, Porte-Parole média de l’AVÉQ déplore le manque de perspective du reportage publié le matin même par Radio-Canada sur l’emprunte écologique des voitures électriques.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Connaissez-vous nos capsules vidéos visant à vous aider à faire certaines manœuvres avec vos voitures électriques ?
Dans le mendu « GUIDES » , sous la section « GUIDES D’UTILISATION VIDÉO » , vous retrouverez de l’information sur plusieurs modèles de voiture électriques.

Ces vidéos sont réalisées pour la plupart par des membres et collaborateurs de l’AVÉQ.   N’importe qui maintenant peut faire facilement une petite vidéo à l’aide de son téléphone cellulaire.    Vous avez le goût d’en réaliser ?   Nous vous gênez surtout pas !   Écrivez à martin@aveq.ca afin de m’en aviser et je prendrai possession des vidéos et les placerai sur notre site (avec une mention pour votre travail bien sûr !)

Plusieurs modèles n’ont pas encore de vidéo, entre autre la Tesla modèle 3, la Ioniq, etc…  On aimerait donc avoir des gens qui nous en produisent !   Des réponses par l’exemple à des questions qui reviennent souvent : « comment fait-on pour désactiver telle fonction… »    » comment fait-on pour changer le mode de …. »  etc..

Dernièrement, j’ai ajouté deux capsules pour la Nissan LEAF 2018-2019.   Comment enlever l’anti-patinage, et comment mettre en fonction seulement le « cruise control » sans activer le Pro-Pilot.

Bon visionnement.

​Martin Archambault.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!