Faisant suite à l’information récemment dévoilée concernant la Gigafactory de Shanghai, il semble maintenant que la voiture électrique de 32 000 $ CAD de Tesla pourrait être disponible sur le marché plus tôt que prévu.

Lors du dernier « Battery Day », l’an dernier alors que l’accent était mis sur la nouvelle batterie de Tesla et sur l’impact que la nouvelle architecture de la nouvelle batterie aurait sur ses VÉ, le PDG Elon Musk avait également annoncé que Tesla allait fabriquer une voiture électrique qui pourrait se vendre 32 000 $ CAD.

Tesla souhaite manufacturer bientôt un véhicule électrique efficace au coût de 32 000 $ CAD qui pourra également être entièrement autonome.

Elon Musk a confirmé que ce prix serait possible grâce à la nouvelle batterie et à l’amélioration du processus de fabrication de ses batteries.

Musk avait également ajouté que la nouvelle voiture électrique de 32 000 $ serait disponible sur le marché dans environ trois ans, lorsque Tesla atteindra le plein potentiel de production de sa nouvelle batterie.

Tesla n’avait cependant révélé aucun autre détail sur la voiture, mais le PDG avait laissé entendre qu’elle aurait une autonomie supérieure à 320 km.

Ce nouveau véhicule de Tesla semble intimement lié au projet annoncé plus tôt qui avait pour objectif de lancer une nouvelle voiture électrique conçue et construite en Chine.

Selon les demandes de la Gigafactory de Shanghai soumises récemment au gouvernement chinois, Tesla prévoit produire un troisième modèle plus économique à son usine de Shanghai dès 2022.

Selon le projet de la Gigafactory partagé sur Internet, les nouveaux modèles pour le marché domestique seront produits dans la Gigafactory de Shanghai. Le groupe cible sera différent et le prix de vente sera inférieur au Model 3, et le prix de la nouvelle voiture devrait respecter la prévision de prix initiale, entre 31 660$ CAD et 39 500$ CAD, on prévoit entreprendre plus tôt que prévu, dès 2022 la production et la livraison de ce nouveau modèle.

Les travaux ont déjà débuté pour le développement du nouveau véhicule électrique.

Tesla travaille sur la conception de sa petite voiture électrique de conception chinoise depuis l’été dernier et a déjà embauché du personnel pour réaliser le projet.

Si le projet se confirme, et que Tesla peut produire massivement une voiture électrique de 32 000 $ CAD en 2022 ce pourrait grandement perturber l’industrie automobile.

D’un autre côté, pour atteindre cet objectif, la compagnie doit considérablement augmenter la production de cellules de batterie, et la conception de la nouvelle batterie structurelle pourrait être difficile à mettre en production étant donné qu’il s’agit d’une toute nouvelle façon de construire des voitures.

Logiquement, la fin de 2023 ou 2024 semble être un objectif plus probable, mais on ne sait jamais, surtout compte tenu de la rapidité avec laquelle l’équipe chinoise de Tesla a travaillé dans le passé.

electrek

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Des reportages intéressants et des informations pertinentes de la semaine pour nos électromobilistes québécois.
Amazon prêt à acheter des milliers de camions Lion
Amazon est disposé à acheter des milliers de camions électriques à Lion, et le constructeur de véhicules urbains de Saint-Jérôme pourrait en produire plus de 10 000 d’ici 2030 pour le géant mondial du commerce électronique. L’entente, signée l’été dernier mais rendue publique durant le congé du jour de l’An, peut même permettre à Amazon de devenir l’un des principaux actionnaires de Lion.
Richard Dufour

La Presse

Est-il possible de se procurer une motoneige électrique ou hybride à l’heure actuelle? Le gouvernement offre-t-il un rabais?
Pour l’instant, un seul constructeur offre des motoneiges électriques. Il s’agit de Taiga Motors, une entreprise québécoise qui propose trois modèles.
CAA Québec

Le Soleil

Des nouvelles économiques qui ont marqué l’année
En octobre, près de deux mois après sa présentation, la Cour supérieure du Québec a approuvé le plan de relance de l’entreprise Nemaska Lithium porté par Investissement Québec, la société Orion et la firme londonienne Groupe Pallinghurst.
Marc Rochette

Le Nouvelliste

Purolator teste le véhicule Kargo à Montréal
Le véhicule basse vitesse (VBV) électrique du fabricant jeannois Kargo (le lien est externe), entièrement conçu en aluminium, se retrouve au cœur d’un projet pilote de Purolator à Montréal pour améliorer sa logistique urbaine et réduire son empreinte écologique.
Karine Boivin Forcier

Informe Affaires.com

Petite municipalité, grande implication
l y a de l’électricité dans l’air en Outaouais! Depuis bientôt dix ans, la municipalité de Val-des-Monts réalise une panoplie d’actions pour diminuer ses émissions de gaz à effet de serre (GES) et encourager l’électrification des transports sur son territoire. Des efforts qui lui ont récemment permis de franchir les cinq étapes du programme des Partenaires dans la protection du climat (PPC) de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).
Émilie Rivard-Boudreau

Un.Cinq

Le virage électrique et la formation des mécaniciens
Ces formations sont déjà au programme dans quelques écoles, notamment l’École de l’automobile de Montréal, le CSS de la Capitale, le CSS de Montréal, le English-Montréal SB et le Riverside SB. Les cégeps de Saint-Jérôme et de Rivière-du-Loup offrent également une formation collégiale en technologie des véhicules électriques. Les diplômés de ces formations sont encore peu nombreux et leur valeur ajoutée commence tout juste à être reconnue.

Affaires Automobiles

Électromobilistes: Plus de bornes de recharge dans Portneuf
Une douzaine de bornes de recharge électrique de type 2 ont été mises en place dans la MRC de Portneuf dans le cadre du Circuit électrique d’Hydro-Québec. L’investissement de 100 000 $ a pu se concrétiser grâce à la contribution de 74 400 $ du Fonds de la région de la Capitale-Nationale et à la participation financière des municipalités et organismes concernés.
Gaétan Genois

Info Portneuf

Ce que vous devez savoir avant d’acheter un véhicule électrique
Le nombre de propriétaires de véhicules électriques (VE) ne cesse d’augmenter dans la belle province. On compte maintenant plus de 76 500 VE sur nos routes selon l’Association des véhicules électriques du Québec. Si vous aussi vous vous apprêtez à succomber à leur charme, voici quelques choses importantes à savoir avant de passer chez le concessionnaire.
Philippe Michaud

MSN
Électromobiliste… ou anxiomobiliste
Avec l’hiver maintenant bien installé, l’autonomie des voitures électriques en prend pour son rhume. Une Volkswagen e-Golf habituellement capable de parcourir 200 kilomètres sur une seule charge voit par exemple son autonomie baisser à environ 130 kilomètres, alors qu’une Chevrolet Bolt EV passe grosso modo de 400 à 250.
Antoine Joubert

Guide Auto-Web​

J’ai une idée intéressante à proposer aux dirigeants de Toyota Canada
Plusieurs me demandent à quel moment on va voir arriver un gros véhicule dans le genre Dodge Caravan ou GMC Safari 100% électrique. Imaginez si Toyota lançait pour le marché canadien une version de base de son Proace avec empattement court et petite batterie pour 45 000$. Ça permettrait à ce véhicule d’être éligible aux 13 000$ de subventions chez nous. Wow !
Daniel Jasmin

Roulez Électrique

Nouveau Monde entame la production de matériaux pour batteries carboneutres pour l’industrie des véhicules électriques et des énergies renouvelables
Nouveau Monde Graphite Inc. débute l’année 2021 sur une lancée après une saison automnale remarquablement productive. La Société prévoit obtenir l’autorisation gouvernementale pour son projet de graphite Matawinie au début du premier trimestre, ce qui permettra la construction de ses installations commerciales, et achever la construction et la mise en service de son installation de purification de phase 1 au procédé exclusif pour la mi-2021 à Bécancour, au Québec.

Globe Newswire

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Les ventes de véhicules électriques en Allemagne ont triplé pour atteindre plus de 194 000 unités en 2020, a déclaré mercredi le président de l’autorité fédérale des transports motorisés (KBA), citant l’intérêt pour des produits plus diversifiés et pour une technologie plus fiable.

« En Allemagne, la mobilité électrique est devenue une norme courante dans le transport », a déclaré dans un communiqué, Richard Damm, président de l’autorité fédérale des transports motorisés allemand (KBA).

Les ventes des véhicules tout électriques ou hybrides ont représenté 22% du marché au quatrième trimestre 2020. Il a également ajouté que le gouvernement allemand est en bonne voie d’atteindre son objectif de 7 à 10 millions de véhicules électriques immatriculés sur les routes allemandes d’ici 2030.

Les véhicules électriques représentaient 1,2% de toutes les voitures particulières immatriculées en Allemagne à la fin de 2020, contre 0,5% un an plus tôt, a déclaré le représentant de la KBA.

Reuters

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

GM devrait produire un multisegment électrique de marque Honda et un multisegment électrique de marque Acura au Mexique et au Tennessee à compter de 2023

GM et Honda ont développé leur relation dans leurs efforts d’électrification. Ils ont conjointement collaboré au développement de la Cruise Origin, un véhicule électrique autonome, qui a été présenté à San Francisco plus tôt cette année. Honda participe également au développement des nouvelles batteries de GM depuis 2018.

L’année dernière, ils ont accru leur coopération en incluant la construction par GM de deux nouveaux véhicules électriques pour Honda qui repose sur leur nouvelle technologie du groupe motopropulseur électrique Ultium.

Nous avions peu d’informations sur ces deux véhicules électriques, mais quelques détails sont maintenant disponibles.

Une Honda et une Acura électriques

Automotive News rapporte que les véhicules seront des multisegments, une Honda et une Acura, et ils seront respectivement produits au Mexique et au Tennessee.

Selon les sources, la production du multisegment Honda devrait débuter en 2023 à Ramos Arizpe, au Mexique, où GM construit les Chevrolet Blazer et Equinox à essence. Automotive News avait rapporté l’année dernière que GM rééquiperait probablement l’usine d’assemblage Ramos Arizpe pour permettre la production de véhicules électriques d’ici 2024, mais GM n’avait pas confirmé ses plans.

Toujours selon les sources, qui ont demandé à ne pas être identifié, la production du multisegment Acura devrait débuter en 2024 à Spring Hill, dans le Tennessee. Les modèles Honda et Acura devraient avoir un gabarit similaire au Lyriq, véhicule qui devrait être mis en vente au début de 2022.

GM et Honda ont refusé de commenter cette information, mais ont déclaré qu’ils publieraient plus d’informations sur leurs projets de véhicules électriques plus tard cette année.

La plate-forme Ultium semble structurée pour répondre aux besoins, ce partenariat pourrait produire de bons véhicules électriques, une option supplémentaire pour les consommateurs.

C’est quand même surprenant que Honda ne produise pas elle-même ses véhicules électriques.

Electrek

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Foxconn, la société taïwanaise la plus connue pour la fabrication sous contrat de produits électroniques Apple, s’associe à la start-up chinoise de véhicules électriques Byton.

La compagnie Byton a confirmé lundi, dans un communiqué de presse, que les deux sociétés ont signé une entente de coopération stratégique dans le but de mettre enfin en production le multisegment électrique le Byton M-Byte d’ici 2022.

En vertu de cet accord, Foxconn fournira son expertise, ainsi qu’une solide expérience de la gestion opérationnelle et des ressources industrielles pour faciliter le lancement de la production du M-Byte. Foxconn investira également environ 200 millions de dollars USD (255 millions CAD) dans le projet, selon un rapport de Bloomberg.

Les multisegments M-Byte seront toujours construits dans l’usine de Byton à Nanjing, en Chine. Byton a entrepris la préproduction au début de 2020, mais s’est retrouvé à court de financement lorsque le coronavirus a frappé la Chine. D’où la nécessité du partenariat avec Foxconn, ainsi qu’un report d’un an du lancement initialement prévu fin 2021 aux États-Unis.

Byton M-Byte

En prévision de ce lancement, Byton s’était établi aux États-Unis en 2019 et avait signé une entente de partenariat avec Electrify America pour assurer la recharge de ses véhicules.

Le concept du M-Byte a été présenté pour la première fois au Consumer Electronics Show 2018. Au lieu de mettre l’accent sur les performances ou l’autonomie (l’autonomie prévue était à ce moment de 386 km selon la norme européenne WLTP), Byton avait plutôt choisi de concentrer ses énergies sur l’info divertissement, en installant un écran de tableau de bord incurvé de 48 pouces, avec un écran plus petit dans le volant.

De son côté, Foxconn était impatient de se lancer dans le secteur automobile. L’année dernière, la société a annoncé la création de sa propre plateforme pour les véhicules électriques, ainsi que le développement d’une technologie de batterie à électrolyte. Foxconn et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ont également conclu un partenariat il y a près d’un an, bien qu’il impliquât principalement les domaines concernant le développement de batteries et de connectivités.

Pendant ce temps, le client le plus célèbre de Foxconn serait également en train de développer une voiture, ou au moins une technologie connexe. Les rumeurs concernant le « Apple Car » ont été relancées le mois dernier selon lesquelles la société visait le lancement en 2024 d’un véhicule complètement intégré utilisant des batteries de nouvelle génération.

Green Car Reports

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Augmenter la disponibilité de l’électricité renouvelable pourrait inciter plus de consommateurs à acheter des véhicules électriques, en multipliant les avantages.

Le remplacement des voitures à moteur à combustion interne par des voitures électriques pourrait réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre causés par le secteur des transports. Les véhicules électriques représentent actuellement une très petite fraction du marché et les chercheurs souhaitaient identifier les éléments qui favoriseraient l’enthousiasme des acheteurs de voitures à passer à l’électricité.

« Les coûts d’achat élevés d’acquisition et l’autonomie sont encore considérés comme les principaux facteurs qui empêchent les gens d’acheter des véhicules électriques », explique Kenan Degirmenci, chercheur postdoctoral à la Queensland University of Technology Business School.

Mais Degirmenci et Michael Breitner, chercheurs à la School of Economics and Management de l’Université Leibniz de Hanovre en Allemagne, ont constaté que la décision des consommateurs d’acheter une voiture électrique était plutôt motivée par l’altruisme: ils veulent d’abord et avant tout s’assurer que leur achat profitera vraiment à l’environnement.

Dans une étude publiée dans la revue Transportation Research Part D, les chercheurs ont interrogé 40 citoyens d’Hanovre, en Allemagne, sur leurs connaissances et leurs perceptions concernant les véhicules électriques. La plupart des commentaires des participants portaient sur l’un des trois sujets suivants: le prix, l’environnement, (incluant la disponibilité des bornes de recharge et l‘autonomie) et les avantages environnementaux.

En fait, la majorité des commentaires portaient sur les avantages environnementaux. Tous les répondants à l’enquête sauf un ont déclaré que l’énergie durable était le principal facteur qui jouait en faveur de l’achat d’une voiture électrique, et près de la moitié estimaient, à juste titre, que l’électricité doit être produite à partir de sources renouvelables pour que les voitures électriques soient une alternative verte.

Ces réponses suggèrent que la performance environnementale est plus importante pour déterminer la perception des gens à l’égard des voitures électriques et, en retour a une plus grande influence sur leur volonté d’acheter, que les considérations de prix ou d’autonomie.

Pour valider cette hypothèse, les chercheurs ont invité 167 Hanovriens à tester des voitures tout électriques. (Le but de cet exercice était de s’assurer que les opinions des gens seraient basées sur une expérience personnelle.) Par la suite, on leur a demandé de répondre à un questionnaire qui permettait de mesurer leur opinion sur la valeur environnementale, le prix, l’autonomie et leur intention d’acheter un véhicule électrique.

Les résultats de cette deuxième enquête ont confirmé que oui, l’avantage environnemental est le principal motivateur pour déterminer leur perception ainsi que leur désir d’acheter des voitures électriques, devant le prix et l’autonomie.

Ce résultat est important car, comme l’ont noté les répondants lors de la première enquête, l’avantage environnemental des véhicules électriques dépend de la disponibilité d’une énergie propre. En Allemagne, environ 30% de l’énergie provient de ressources renouvelables. Aux États-Unis, où la moitié de l’électricité est produite en brûlant du charbon, le passage aux véhicules électriques augmenterait en fait les émissions de gaz à effet de serre associées au transport.

Bien que l’étude actuelle soit plutôt limitée, les résultats suggèrent que l’augmentation de la disponibilité de l’électricité renouvelable encouragerait plus de consommateurs à acheter des véhicules électriques.

Source: Degirmenci K et MH Breitner « Intentions d’achat des consommateurs pour les véhicules électriques: le vert est-il plus important que le prix et l’autonomie? »

Anthropocene

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

De nouvelles données publiées aujourd’hui confirment que la vente de voitures tout électriques en Norvège a dépassé les voitures alimentées par des moteurs à essence, diesel et hybrides l’année dernière. Le constructeur allemand Volkswagen remplace Tesla en tant que premier producteur de véhicules électriques.

Les véhicules électriques (BEV) représentaient 54,3% de toutes les voitures neuves vendues dans le pays en 2020, un record mondial, contre 42,4% en 2019 et à peine 1% du marché global il y a une décennie, selon la Fédération routière norvégienne (OFV).

Ayant pour objectif de devenir le premier pays à mettre fin à la vente de voitures à essence et diesel d’ici 2025, la Norvège productrice de pétrole exempte les véhicules tout électriques des taxes imposées à ceux qui dépendent des carburants fossiles.

Cette politique a transformé le marché automobile du pays en un laboratoire pour les constructeurs automobiles à la recherche d’un avenir sans moteurs à combustion interne, plaçant les nouvelles marques et modèles au sommet de la listes de best-sellers ces dernières années.

Parce que la vente de BEV a franchi pendant plusieurs mois la barre des 50%, 2020 fut l’année ou les ventes des voitures tout électriques ont dépassé le volume de vente combiné des modèles à moteurs à combustion interne.

Le directeur général de l’OFV Oeyvind Thorsen a déclaré lors d’une conférence de presse « Nous sommes certainement sur la bonne voie pour atteindre l’objectif 2025 ».

Les ventes de BEV se sont accélérées au cours des derniers mois de 2020, atteignant leur plus haut niveau pour un seul mois en décembre, soit, 66,7% du marché automobile norvégien.

La marque Audi de Volkswagen a dominé le classement 2020 avec son e-tron sportback et ses véhicules utilitaires sport qui ont été les voitures particulières neuves les plus vendues en Norvège l’année dernière, tandis que le Model 3 de Tesla, lauréat 2019, a été relégué à la deuxième place.

Les ventes de véhicules électriques devraient continuer de grimper en 2021, ont déclaré des analystes du secteur et des distributeurs de voitures, à mesure que de plus en plus de modèles seront mis sur le marché.

« Nous prévoyons que la vente des voitures électriques dépassera 65% du marché en 2021 », a déclaré Christina Bu, qui dirige l’Association norvégienne des véhicules électriques. « Si nous y parvenons, l’objectif de ne vendre que des voitures zéro émission en 2025 sera à portée de main.

Le véhicule utilitaire sport de taille moyenne de Tesla, le Model Y, devrait être disponible sur le marché norvégien cette année, tout comme les premiers VUS électriques de Ford, BMW et Volkswagen.

En revanche, les voitures équipées uniquement de moteurs diésel sont passées de 75,7% pour l’ensemble du marché norvégien en 2011 à seulement 8,6% l’année dernière.
 
En Norvège, on a vendu l’an dernier 141 412 véhicules, 76 789 étaient des véhicules tout électriques.

Alors que la part de marché de l’électrique continuera d’augmenter, il existe une incertitude quant au nombre de voitures qui seront destinés à la Norvège alors que la demande européenne augmente constamment, a déclaré Harald Frigstad, directeur général de l’importateur automobile norvégien Bertel O. Steen.

Le vendeur de Mercedes-Benz ainsi que des marques Kia, Peugeot, Opel, Citroën, DS et Smart, prévoit qu’environ 70% de ses ventes seront des modèles entièrement électriques en 2021.

The Globe and Mail

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Magna collabore avec Fisker pour développer un système avancé d’assistance à la conduite (ADAS) le pilote FI-Pilot qui sera intégré au VUS Ocean de Fisker qui devrait être sur le marché à la fin de 2022.

Cette nouvelle entente confirme la capacité de Magna de produire à grande échelle, son efficacité, la capacité de partager la plateforme pour VÉ, son potentiel pour le développement de l’ingénierie des véhicules et la coopération pour la fabrication annoncée par les deux sociétés en octobre dernier.

Le partenariat se traduira par la création d’une architecture de contrôle du domaine de la programmation évolutive qui prendra en charge les technologies et les fonctionnalités pour maximiser le confort du client de l’Ocean. Incluant:

  • Systèmes de multifonctions autonomes prenant en charge des ensembles de fonctionnalités uniques à Fisker;
  • Mises à jour en direct (OTA) alimentées par le cloud Fisker AI pour ajouter de nouvelles fonctionnalités incrémentielles tout au long du cycle de vie du véhicule;
  • Ensemble de capteurs, comprenant un radar à imagerie numérique et des caméras haute résolution prenant en charge des fonctions d’assistance au conducteur capables de niveaux d’autonomie plus élevés;
  • Conforme aux attentes de cybersécurité et adaptée à l’expérience de Fisker.

Magna et Fisker développeront ensemble des fonctionnalités ADAS uniques au domaine et plusieurs logiciels alimentés par une architecture de contrôle évolutive.

En plus de tirer parti des caméras et des capteurs à ultrasons, le package ADAS comprend une technologie de radar à imagerie numérique la première sur le marché. Développé conjointement avec la start-up technologique Uhnder, basée à Austin, au Texas, ICON RADAR est le premier radar monopuce d’imagerie numérique pour le marché automobile.

Fisker et Magna ont récemment conclu l’entente finale pour l’utilisation de la plateforme et l’accord de fabrication, deux mois à peine après avoir signé leur projet initial.  L’Ocean de Fisker sera initialement fabriqué exclusivement par Magna en Europe.

La version FM29 du VUS Ocean de Fisker sera montée sur une  plateforme pour VÉ développée par Magna.

Green Car Congress

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

À chaque fin d’année, il est toujours intéressant de faire le bilan des derniers 12 mois, et dans le domaine de l’électromobilité c’est toujours un privilège de revoir les moments les plus marquants pour en choisir 10 selon leur importance dans ce marché en pleine effervescence. 

L’équipe de l’émission « Silence On roule! » ont fait l’exercice lors de leur plus récent podcast publié en décembre. Si vous n’avez pas eu la chance de l’écouter, nous vous suggérons fortement cet épisode où l’animateur Martin Archambault discute tout en humour avec ses collaborateurs sur ce qui a marqué l’année 2020.

Voici un résumé de ce Top 10, et l’impression de l’AVÉQ sur ce qui a été déterminant cette année.

10- Les manufacturiers automobiles qui multiplient les annonces
Que ce soit les grands manufacturiers allemands (Groupe VW; BMW; Mercedes) qui multiplient les investissements pour transformer leurs chaines de montage en prévision de la production de plus en plus importante de VÉ et la diminution de la production des véhicules à essence, ou les groupes américains qui étonnent avec l’annonce de VUS et autres modèles phares qui seront électrifiés dans les prochaines années (pickup RAM, Ford F-150, Ford Mustang Mach-E, Chevrolet Silverado ainsi que de multiples crossovers et VUS), l’avenir s’annonce prometteur pour les consommateurs avides de VÉ.
9- L’arrivée de nouveaux véhicules sur le marché québécois
À chaque nouveau véhicule électrique fraichement disponible, on remarque un engouement des consommateurs fidèles à « leur » marque qui font leurs calculs et décident d’opter pour un véhicule électrique du manufacturier. Nouveautés 2020: BMW X3 PHEV, Toyota RAV4 Prime, Tesla Model Y, Porsche Taycan, Mini Cooper SE, Audi Q5 TSFi e, Lincoln Aviator PHEV, Volvo V60 PHEV et S60 PHEV, ainsi que la Subaru Crosstrek PHEV. À quand les véhicules électriques chinois au Québec?
8- Les batteries lithium de traction qui prennent feu
Qu’on parle du rappel préventif des Chevrolet Bolt EV qui doivent limiter leur recharge à 90% jusqu’à nouvel ordre pour éviter un possible feu de batterie car un défaut de fabrication existerait dans le module, ou qu’on se souvienne de l’explosion d’un Hyundai Kona EV stationné dans un garage domiciliaire à Montréal, les véhicules électriques dans leur ensemble sont des véhicules sécuritaires qui présentent des risques de feu beaucoup moins élevés que leurs cousins à essence (189,000 en 2019 aux USA soit 518 par jour). À noter que les feux de voitures à essence ont considérablement diminué avec les années, se situant à 450,000 annuellement dans les années 80. 
7- D’autres études démontrant que les véhicules électriques sont moins chers à entretenir
Un des freins à l’achat de VÉ demeure pour plusieurs consommateurs le prix élevé d’achat. Bien que les incitatifs gouvernementaux permettent d’abaisser de manière substantielle le surcoût d’acquisition de ces voitures, il en reste que pour un véhicule équivalent électrique on doit encore payer quelques milliers de dollars de plus. Heureusement, depuis longtemps nous savons qu’à l’utilisation les coûts en énergie (électricité versus essence) et les coûts d’entretien (6,000$ au lieu d’un 12,000$ pour l’auto à combustion) permettent aux propriétaires de rentabiliser leur achat. Cette étude de Consumer Reports vient éclaircir ces données. Un autre facteur: les propriétaires de VÉ ont tendance à garder leur véhicule plus longtemps puisque les frais d’entretiens ne s’enveniment pas au delà de 320,000 km. 
https://www.aveq.ca/actualiteacutes/etude-de-consumer-reports-les-ve-compensent-au-fils-du-temps-un-prix-dachat-plus-eleve
6- Dévoilement de l’année: le GMC Hummer EV
Le Hummer, l’antithèse de la voiture écologique, l’ennemi juré des écolos, tente de se racheter auprès de la population avec un véhicule exceptionnel et entièrement électrique dont la première production complète fut réservée en 48 heures, même au prix de 148,000$. Disponibilité automne 2021 pour les heureux consommateurs qui l’ont réservé à l’avance. Des modèles moins dispendieux seront vendus dans les prochaines années, les versions plus cossues (et profitables pour GM) étant offertes en premier.
https://www.aveq.ca/actualiteacutes/avec-1000ps-de-propulsion-electrique-le-humvee-est-pret-pour-lavenir
5- Les premières livraisons du Tesla Model Y au Québec
En mars 2019, Tesla a présenté le Model Y, un multi segment tout électrique basé sur le Model 3, qui offre une autonomie pouvant aller jusqu’à 482 km. Disponibilité prévue pour Q3-2020, Tesla s’est démarqué et a commencé à les livrer aux USA 6 mois plus tôt. Le Québec a vu ses premiers Model Y en juin, et en comptait 522 au 30 septembre.
https://www.aveq.ca/actualiteacutes/tesla-confirme-deja-la-livraison-de-model-y-a-ses-clients
4- La présentation technologique des futures batteries de Tesla (aka « Battery Day »)
Une journée que de nombreux observateurs attendaient depuis plusieurs mois suite à de nombreux reports, on y annonçait non pas une chimie de batterie révolutionnaire mais bien de nombreuses petites améliorations liées à la densité énergétique et à la grosseur optimale d’une cellule, permettant d’abaisser le coût de celles-ci. De plus on présenta des progrès industriels dans leur production. En intégrant le bloc-batterie à même le chassis du véhicule, on en diminue sa complexité, son refroidissement et son poids ce qui se répercute sur l’autonomie complète du véhicule.
3- Le déploiement des bornes rapides BRCC dans la province
Le réseau de recharge « Circuit Électrique » annonce qu’il augmentera significativement le nombre de BRCC installées sur le territoire, passant d’un objectif de 1600 à plus de 2500 dans les prochaines années. À noter que l’AVÉQ avait estimé en 2018 que les besoins réels des électromobilistes qui seront près de 300,000 d’ici 2026 serait de 2,000 bornes rapides. Avec la venue d’autres réseaux complémentaires dans l’espace de la recharge rapide, dont RechargÉCO du Jour de la Terre / IGA, Electrify Canada de Volkswagen, le réseau rapide de Pétro-Canada, et l’annonce d’un projet-pilote chez Couche-Tard, il pleuvra des BRCC au Québec, ce qui bénéficiera les longs trajets en VÉ, mais surtout offrira l’opportunité à ceux qui n’ont pas accès à une borne à leur domicile (locataires, stationnement sur rue) de considérer le VÉ comme prochain véhicule. Les BRCC joueront alors le rôle de la « station d’essence » une ou deux fois par semaine selon l’utilisation effectuée.
https://www.facebook.com/watch/?v=760608291467209 (vidéo)
2- L’impact de la pandémie sur l’industrie VÉ
Alors que les ventes de VÉ devaient battre des records encore cette année, la fermeture de la majorité des usines de production ont fait mal à l’industrie qui a pris plusieurs mois à s’en remettre, exception faite de Tesla alors que son fougueux PDG Elon Musk s’est battu avec les autorités locales pour que la compagnie soit reconnu comme « service essentiel » (ils ont finalement livré 500,000 VÉ en 2020, fidèle à leur objectif)
Pour sa part, l’objectif du gouvernement provincial d’atteindre 100,000 VÉ sur nos routes fut raté de près.
1- L’annonce du gouvernement provincial d’interdire la vente des voitures à essence aux particuliers dès 2035
L’AVÉQ a été consultée à l’automne 2019 pour l’élaboration du Plan d’électrification et de changements climatiques (PECC) du gouvernement provincial, créé pour orienter le gouvernement dans la tâche difficile de créer de nouveaux objectifs afin de diminuer la pollution atmosphérique tout en s’offrant de solides perspectives économiques. Une des mesures phares est d’en finir une fois pour toute avec la vente de véhicules polluants, qui sont responsables pour 43% de la pollution atmosphérique au pays. Plusieurs groupe environnementaux appuyaient l’AVÉQ afin que la date butoir soit fixée à 2030, donc 5 ans plus tôt que ce qui a été présenté par le gouvernement. Par contre, cette date rejoint d’autres pays et États américains comme la Californie.
​Voici les autres dates butoirs à travers le monde. Allemagne 2030, France 2040, Angleterre 2030, Norvège 2024, Inde 2030, Autriche 2040, Chine 2040, Danemark 2040, Irlande 2030, Japon 2040, Pays Bas 2040, Portugal 2040, Corée 2040, Espagne 2030, Écosse 2032, Israel 2030.
https://www.aveq.ca/actualiteacutes/aucune-vente-de-vehicule-a-essence-au-quebec-des-2035-quest-ce-que-ca-signifie-pour-vous

​Miroir miroir, que nous réserve 2021?

1) Le plus beau, bien entendu! L’arrivée des premières camionnettes et VUS électriques, ainsi que de nouveaux véhicules tels que les Ford Mustang Mach-E, PoleStar 2, Tesla Cybertruck, Nissan Ariya, Mercedes EQC, VW iD.4, Volvo XC40 Recharge, Audi e-Tron GT, Rivian RS-1, et d’autres surprises.

2) Encore plus de choix de recharge, avec l’installation de bornes rapides (BRCC) et ultra-rapides (BURCC) à de multiples sites par les réseaux Circuit Électrique, RechargeÉCO, Chargepoint, Electrify Canada, Tesla Superchargers et  Pétro-Canada

3) Une norme VZÉ plus sévère, demandant aux fabricants d’offrir des véhicules électriques aux Québécois avec un temps de livraison « raisonnable » pour finalement éliminer les listes d’attente

4) Des incitatifs pour les VUS et camionnettes électriques, car présentement il n’y a aucun nouveau véhicule dans ces catégories qui se qualifient aux incitatifs gouvernementaux à cause de leur prix jugé trop élevé.

5) Une usine québécoise de batterie lithium pour répondre à la demande mondiale grandissante. Déjà une délégation québécoise est en Corée pour offrir aux géants Samsung et LG Chem de généreux incitatifs pour les convaincre de bâtir une usine ici même. Un premier pas serait franchi en signant un protocole d’entente cette année.

6) Encore plus d’actualités, d’événements (virtuels?), de podcasts et de surprises de la part de notre équipe!


​Contributeur: Simon-Pierre Rioux

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Tesla a publié ses données de livraison et de production pour le quatrième trimestre de 2020 et pour l’ensemble de l’année 2020.Au quatrième trimestre Tesla a réussi à livrer un nombre record de plus de 180 000 véhicules mais a malgré tout manqué de peu l’objectif de 500 000 véhicules livrés pour l’année complète.

Livraison et production Tesla du quatrième trimestre

Au cours des dernières semaines, Tesla a travaillé fort pour atteindre ce que le PDG Elon Musk a qualifié de jalon historique de 500 000 voitures construites et livrées en 2020.

C’est un objectif que le PDG avait planifié il y a cinq ans.

Pour y parvenir, Tesla devait produire environ 170 000 véhicules et livrer environ 181 000 véhicules au quatrième trimestre.
Faisant suite à l’augmentation de la production à la Gigafactory de Shanghai, Tesla était convaincu d’atteindre son objectif de production, mais finalement, Tesla a terminé l’année avec moins d’un millier de livraisons de son objectif en Amérique du Nord.

Aujourd’hui, Tesla a publié ses chiffres de production et de livraison pour le quatrième trimestre 2020 et a confirmé la production de 179 757 véhicules produits et la livraison de 180 570 véhicules:
 
                                              Production         Les livraisons     Contrats de location

Model S / X                        16,097                    18,920                                11%
Model 3 / Y                      163,660                   161,650                                7%
Total                                    179,757                   180,570                                8%

Tesla a annoncé avoir réalisé la production et la livraison d’un demi-million de véhicules en 2020:
 
«En 2020, nous avons produit et livré un demi-million de véhicules, conformément à nos dernières prévisions. En outre, la compagnie a entrepris la production du Model Y à Shanghai et les livraisons devraient commencer sous peu. »

Techniquement, ils auraient dû livrer 450 véhicules de plus pour atteindre leur objectif, mais, ils peuvent quand même déclarer victoire:

                                Production         Livraisons

Model S / X            54,805                    57,039
Model 3 / Y           454,932                  442,511
            Total           509,737                 499,550

Concernant la production, Tesla a connu une augmentation de 24% d’un trimestre à l’autre et de 71% d’une année à l’autre. Pour la livraison, Tesla a réalisé une augmentation de 30% d’un trimestre à l’autre et de 61% d’une année à l’autre.

C’est tout simplement une croissance incroyable, en particulier pour un produit aussi complexe qu’un véhicule électrique.
Pour l’ensemble de l’année 2020 par rapport à 2019, Tesla a augmenté ses livraisons de 36% malgré la pandémie mondiale. Combien d’autres constructeurs peuvent comparer ces performances en 2020?

Maintenant que cette étape est franchie, Tesla devrait se concentrer sur une livraison de véhicules plus stable afin d’éviter ces bousculades de fin de trimestre, ce qui devrait également contribuer à améliorer la qualité.

Electrek

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!