Dans son objectif d’étendre ses activités partout en Montérégie, l’équipe d’Autonomik! convie toute la population au lancement du premier véhicule d’autopartage le 19 septembre à 10h30, à l’Hôtel de Ville de la municipalité de Saint-Jean-Baptiste.
​Les personnes présentes pourront obtenir toutes les informations sur le service, s’inscrire et voir de près la Chevrolet Volt qui servira de modèle de base pour la majeure partie de sa flotte d’autopartage.
 
Autonomik! est fière de permettre aux Jean-Baptistois d’être les premiers à profiter de son service d’autopartage. L’entreprise compte sur les résidents de Saint-Jean-Baptiste afin d’agir à titre de réels complices dans l’inauguration de son service d’autopartage. Groupe privé sur Facebook et adresse courriel réservée seront les deux façons dont les Jean-Baptistois pourront faire part de leur expérience et interagir directement avec l’équipe d’Autonomik! jusqu’au 17 octobre inclusivement. Pour ce faire, les intéressés pourront s’inscrire dès la semaine prochaine à notre plateforme en ligne. En retour, ils pourront profiter du service à 50% du coût réel jusqu’à la fin de la période d’essai.
 
Les autres véhicules bientôt déployés
 
Les autres résidents de la Vallée-du-Richelieu pourront eux aussi bientôt profiter du service et de tarifs spéciaux. C’est pourquoi, tout le mois de septembre et jusqu’au 17 septembre, Autonomik! proposera à la population de la région d’acheter des certificats-cadeaux de 100$ pour 50$ ou de 200$ pour 100$, applicables sur leurs factures d’autopartage Autonomik!.
 
En effet, dans les semaines suivant le lancement, Autonomik! déploiera six autres véhicules dans la région de la Vallée-du-Richelieu, notamment à Beloeil, McMasterville, Saint-Basile-le-Grand et Mont-Saint-Hilaire. Les dates et les emplacements exacts des véhicules seront communiqués lors du lancement.
 
Autonomik! en bref
 
Autonomik! est un organisme à but non-lucratif d’économie sociale, fondé en 2016 à l’initiative du milieu communautaire, dont la mission est de favoriser la mobilité de la population, des entreprises et des organismes en minimisant l’impact écologique des déplacements. Concrètement, Autonomik! veut remplir sa mission en offrant une plateforme mobile et internet regroupant quatre services : autopartage, gestion de flotte, partage de véhicules entre personnes et covoiturage. Autonomik! se sert de ses surplus pour offrir des rabais sur ses services aux organismes et aux personnes à faible revenus.
 
Les personnes intéressées à en savoir plus sur les services d’Autonomik!, sur le lancement ou à acheter un certificat-cadeau peuvent visiter le www.autonomik.org et s’inscrire à l’infolettre. Tout le monde est également invité à signifier sa présence via lapage Facebook de l’événement.

Pour plus d’informations :
 
Valériane Giroux
Responsable des communications
communications@autonomik.org
450-262-6321 poste 103

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Photo

À l’automne 2014, le Ministère du transport du Québec (MTQ) a dévoilé en grande pompe l’électrification du corridor Montréal-Québec de l’autoroute A-40, afin de déterminer si les électromobilistes québécois seraient prêts à effectuer des trajets interurbains avec leurs véhicules 100% électriques grâce aux recharges rapides. Le projet-pilote fut couronné de succès.

Un élément important du projet-pilote était de bien signifier aux électromobilistes que des bornes de recharge se retrouvaient maintenant à certaines haltes routières de l’autoroute 40. Pour ce faire, l’iconographie du véhicule électrique représenté par une voiture entourée d’un cercle (ressemblant du même coup à une prise de courant) fut utilisé sur les panneaux bleus et bruns le long du corridor électrifié.

Depuis ce temps, cette signalisation, qui offrait du même coup un élément de sensibilisation auprès des automobilistes sillonnant les routes du Québec, n’a plus refait surface.  En effet, ces panneaux démontraient aux citoyens qu’un réseau de recharge rapide leur serait accessible le jour où ils adopteraient à leur tour la voiture électrique. Déçus du manque de vision des autorités concernant cette opportunité, l’AVÉQ s’est impliquée auprès de différents intervenants afin de s’assurer qu’on aille de l’avant avec de la signalisation pour les bornes rapides BRCC.

Premier obstacle: le budget 
​L’utilisation des panneaux bleus implique des coûts annuels récurrents, puisque le MTQ n’est pas exempt de cette tarification. Les panneaux bruns n’auraient pas cette restriction budgétaire, mais ils sont moins nombreux sur nos routes.


Photo

Deuxième obstacle: le pictogramme 
​Lors de discussions avec les responsables des panneaux, personne ne s’entendait sur le pictogramme à utiliser. Officiellement, celui qui est présentement en fonction sur l’autoroute 40 est unique au Québec, et on préférait utiliser un pictogramme plus universel. Au Vermont et ailleurs aux États-Unis, on utilise la « pompe à essence » qui possède un fil et une prise électrique à son embout, possédant les lettres « EV » à l’intérieur du boitier, à la verticale.

Les fonctionnaires ont tergiversé sur l’utilisation des lettres VÉ au lieu de EV, l’utilisation d’un éclair au lieu de lettres pour dénoter une recharge rapide, ou même la tension « 400V » pour préciser la vitesse de la borne. Doivent-ils également indiquer les bornes rapides appartenant à la compagnie Tesla, ce qui apporterait matière à confusion chez les électromobilistes? Bref, personne ne semblait s’entendre, mais le dossier devait aboutir « sous peu ». Nous tenons à préciser que ces discussions ont eu lieu sur plusieurs années, puisque le nombre impressionnant de ministres qui ont défilé au MTQ depuis 2014 fait que ce dossier n’était pas considéré prioritaire.

Nous voici maintenant en 2018, avec un budget pour un programme de sensibilisation auprès de la population; une norme VZÉ (véhicule zéro émission); des incitatifs de 4000-8000$ à l’acquisition d’un VÉ neuf ou usagé; et un règlement autorisant Hydro-Québec à utiliser les recettes perçues en recharge domiciliaire chez les clients possédant un véhicule électrique afin de les réinvestir dans un réseau de recharge rapide sur le territoire québécois. Nous sommes vraiment chanceux.

Mais une récente visite au Nouveau-Brunswick cet été nous rappela le manque de signalisation sur nos routes en ce qui concerne les bornes rapides. Rappelons que grâce au partenariat de financement de Ressources naturelles Canada, NB Power a procédé à l’installation de 10 BRCC l’été dernier afin de permettre à sa clientèle et aux touristes de passage dans la province la possibilité de recharger leurs véhicules électriques sur l’autoroute la plus fréquentée au Nouveau-Brunswick.

Ces bornes furent accompagnées d’une signalisation abondante indiquant précisément le trajet à effectuer pour trouver la BRCC afin d’y faire le plein d’électrons. La province étant officiellement bilingue, le pictogramme choisit fut la borne avec les lettres « EV » et « VÉ » à l’intérieur. Simple, efficace.

En ce temps d’élection, nous tenons à rappeler aux candidats politiques l’importance de cette signalisation, qui non seulement est utile aux électromobilistes actuels, mais surtout offre une opportunité de sensibilisation auprès de la population qui hésite encore à faire l’acquisition d’un VÉ à cause de leur autonomie limitée. La recharge rapide vient pallier la capacité limitée des modèles abordables en permettant aux propriétaires de se recharger en une trentaine de minutes pour continuer leur trajet par la suite. Les VÉ à grande autonomie commencent déjà à être disponibles sur le marché, mais eux aussi ont besoin d’un réseau de recharge rapide fiable.

Avec le réseau de recharge rapide du Circuit Électrique qui est appelé à prendre de l’expansion dans les prochaines années, il est plus que jamais impératif de s’assurer que la signalisation fera partie intégrante des projets d’installation de BRCC au Québec pour mieux répondre aux besoins des électromobilistes actuels et futurs.


Photo

​Contributeur: Simon-Pierre Rioux 


Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Selon un jugement de la Cour Supérieure de l’Ontario, l’exclusion de Tesla Canada de la période de grâce accordée pour avoir droit au rabais sur un véhicule électrique était arbitraire et discriminatoire, portant spécifiquement préjudice à Tesla.

 

​Tesla Canada avait lancé sa poursuite contre le gouvernement de Doug Ford après que celui-ci ait changé la formulation de l’annulation du programme de rabais pour exclure spécifiquement Tesla.

Au moment de l’annonce de sa décision d’annuler le programme d’incitatif, le gouvernement ontarien avait en effet indiqué que les mesures financières incitatives seraient respectées pour les véhicules commandés auprès d’un concessionnaire automobile, à condition qu’ils soient livrés et immatriculés avant le 10 septembre. Les acheteurs de Tesla se retrouvaient cependant dans l’incertitude, même si la compagnie possède effectivement un réseau de boutiques au Canada et en Ontario, puisque les commandes sont faites directement chez le manufacturier. Mais quelques jours plus tard, le 16 juillet, le gouvernement Ford a spécifié que la période de grâce ne s’appliquait qu’aux concessionnaires franchisés ontariens, excluant automatiquement Tesla Canada.

La balle est maintenant dans le camp du Gouvernement ontarien, qui devra revoir l’application de sa décision… espérons que ce sera au bénéfice de l’ensemble des acheteurs de voitures électriques ontariens.


Sources :
Electrek
Huffington Post​

Contribution : Daniel Rochefort

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Le 25 août dernier, c’est par une belle journée chaude que s’est tenue une journée d’essais routiers organisée avec la Coalition électrique pour la Rive-sud et l’AVÉQ dans le stationnement du marché public de Longueuil.
​Encore une fois, les bénévoles se sont démarqués par leur générosité en offrant leur temps et des explications de qualité sur les véhicules électriques.  Du côté des visiteurs, ceux-ci démontraient beaucoup de gratitude après avoir réalisé un essai routier et obtenu des réponses éclairantes à leurs questions.
 
Les résultats sont éloquents, avec plus de 25 bénévoles et 10 modèles différents de véhicules électriques (Kia Soul EV, Chevrolet Volt, Nissan Leaf, VW e-golf, Audi A3 e-tron, Tesla Model S, Tesla Model 3, Chevrolet Bolt, BWW i3 et Hyundai Ioniq). Le décompte effectué a révélé que 103 conducteurs différents ont effectué des essais routiers, tout en étant souvent accompagné d’une ou plusieurs personnes. Un total de 151 essais routiers ont été offerts entre 10h00 et 15h00 : le lunch a été court pour certains. Beaucoup de discussions ont eu lieu également autour des véhicules bien exposés dans le stationnement.
 
Nous remercions la Coalition électrique pour la Rive-Sud, et plus particulièrement Pierre Nantel et son équipe, pour le partenariat réussi qui a permis de faire de cette journée un beau succès. Bravo aux bénévoles présents !
 
Ghislain Poisson, directeur régional de la Montérégie
​Contribution : Martin Archambault

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Le coup d’envoi de la deuxième phase du projet Rouler Vert la Gaspésie a été donné à Parc et Mer Mont-Louis, là où la première borne de cette nouvelle vague a été implantée.
Écoutez notre entrevue avec Dany Bergeron, juste avant les vacances.  Nous traitons de ce sujet à 17min40sec.
Balado Silence on roule, épisode # 37
Avec l’ajout de 100 nouvelles bornes électriques au cours des prochains mois, la Gaspésie comptera 111 bornes sur l’ensemble des cinq MRC en faisant ainsi la région ayant le plus imposant réseau au Québec. « Nous avons actuellement 60 commerces et lieux touristiques inscrits pour accueillir une borne. Nous souhaitons qu’elles soient toutes accessibles au public d’ici la fin de l’année », explique l’instigateur du projet, Dany Bergeron.

Cette nouvelle phase permet à la Gaspésie de se positionner comme une destination prisée pour les touristes possédant une voiture électrique. « Nous emboîtons le pas vers une économie verte qui fait même l’envie de grandes villes comme Montréal. Nous avons fait un bon parti puisque nous observons déjà un accroissement de l’achalandage depuis l’implantation des premières bornes », poursuit Dany Bergeron.

Cette deuxième phase évaluée à 100 000 $ a été possible grâce à une collaboration entre les MRC et les organismes de développement ainsi que le gouvernement du Québec. Chacune des bornes installées permettra aux électromobilistes de recharger leur véhicule en quelques heures pour un coût moyen de 3 $. Les trois premières années d’utilisation seront entièrement gratuites pour tous.

Pour l’occasion, plusieurs élus étaient présents dont le maire de Mont-Louis, Guy Bernatchez, le maire de Gaspé, Daniel Côté, et le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier qui ont tous salué l’implication de Dany Bergeron et sa vision pour la région.

Le candidat du Parti libéral dans la circonscription de Gaspé, Alexandre Boulay était également présent. Il en a profité, lui aussi, pour souligner le travail accompli. « La Gaspésie est un milieu dynamique avec des élus qui collaborent ensemble. Pour ma part, je crois aux énergies vertes et, à terme, les voitures électriques permettront aux familles d’économiser beaucoup d’argent. »

Il est possible de connaître l’ensemble des emplacements des différentes bornes électriques en visitant le site internet https://roulervertlagaspesie.com/

L’AVÉQ est fière de s’impliquer et de participer au projet par l’intermédiaire de son directeur régional, David Sylvestre.

Source : L’Avantage gaspésien
Contribution : Martin Archambault

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

La candidate de Québec solidaire (QS) dans Beauce-Sud, Diane Vincent, sillonnera les 24 municipalités du comté au volant d’une Nissan Leaf sans produire de gaz à effet de serre.
Madame Vincent pourra parcourir les 3001,4km² de la circonscription, soit environ 85 km de route, sans payer un sou en essence. «Avoir un véhicule électrique, c’est très plaisant pour les déplacements de tous les jours. L’autonomie de la batterie me permet de faire le trajet de Beauceville vers Saint-Georges aisément pour aller travailler, et cela, été comme hiver. Pour ce qui est des longs trajets, comme lorsque je vais à Québec, il suffit de 20 minutes en été et de 30 minutes en hiver à un poste de charge rapide et le tour est joué», mentionne Mme Vincent.
La candidate ajoute qu’il y a un manque flagrant de bornes électriques en Beauce et au Québec et qu’il est important de remédier à la situation puisque le nombre de voitures électriques est en augmentation. «Il faut rendre le réseau de recharge plus attrayant, plus disponible et efficace, et ce, même si au départ, il n’est pas utilisé au maximum», souligne la candidate de Québec solidaire par voie de communiqué.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Étape 1 – Faire du Model 3 la voiture électrique la plus vendue aux États-Unis (Complété avril 2018)

Aux États-Unis en juillet, il s’est vendu 14 250 Model 3.  Soit presque autant que le total des ventes de tous les autres modèles de voitures électriques en juillet (15 264 vés).
En juillet, le Model 3 s’est vendu 7 fois plus que le 2ème meilleur vendeur : la Toyota Prius Prime avec 1 984 copies.
https://insideevs.com/july-2018-plug-in-electric-vehicle-sales-report-card/

Selon le site Model 3 tracker de Bloomberg, le rythme actuel de production en date du 15 août est de 5 321 Model 3 par semaine.
https://www.bloomberg.com/graphics/2018-tesla-tracker/

Il y a eu 38 082 Model 3 vendues en 2018 aux États-Unis, à un rythme de 5 000 Model 3 par semaine d’août à décembre (21 semaines), il devrait y avoir un autre 100 000 Model 3 produit d’ici la fin de l’année.  La première position dans les ventes de voitures électriques aux États-Unis est donc assurée pour le Model 3.


​Top 10 des vés les plus vendus aux États-Unis
Étape 2 – Faire du Model 3 la voiture la plus vendue aux États-Unis dans sa catégorie (berline de luxe de grandeur intermédiaire). (Complété mai 2018
Tout comme le Model S l’a déjà fait dans la catégorie berline de luxe pleine grandeur. Le model S vend plus de voitures que Mercedes ET BMW combinés ensemble. Ce n’est pas pour rien que BMW se lance corps et âme dans la production de voitures électriques (plus de 6% des ventes de BMW proviennent de voitures électriques).
Le model 3 a vendu plus de voitures que TOUS les autres fabricants dans sa catégorie (berline de luxe de grandeur intermédiaire). Le model 3 fait très mal aux ventes de ses compétiteurs.

https://electrek.co/2018/08/01/tesla-claims-model-3-outsold-all-premium-sedans-combined-us-july/


Étape 3 – Faire du Model 3 la voiture la plus vendue aux États-Unis (toutes catégories) 

À 14 250 voitures, le Model 3 est maintenant la 7ème voiture la plus vendue aux États-Unis.  À 5 300 model 3 par semaine en août, on peut donc s’attendre à voir 20 000 voitures vendues en août 2018.  Donc le top 5 serait atteignable en août.
Et ce n’est pas terminé, la capacité de l’usine de Tesla lorsqu’elle était celle de NUMMI New United Motor Manufacturing Inc (ancienne usine Toyota et GM) était de 500 000 voitures par année.  L’objectif ultime de Tesla est de produire à un rythme de 10 000 model 3 par semaine, la première position est donc envisageable.  Ce n’est pas pour rien que Toyota et Honda ont réellement décidé d’emboîter le pas avec les voitures électriques (Toyota Prius Prime #2 et la Honda Clarity PHEV #7) et que Ford a décidé de délaisser ce segment.

Comme disait Richard W. Duguay : « Ça va faire mal … »

https://cleantechnica.com/2018/08/06/7-charts-tesla-model-3-vs-the-competition-us-sales/

Étape 4 – Faire du Model 3 la voiture électrique la plus vendue de tous les temps.

Actuellement, la voiture électrique la plus vendue de l’histoire est la Nissan Leaf avec plus de 300 000 unités vendues.

Au rythme actuel de croissance des ventes du model 3, le Model 3 deviendra le vé le plus vendu en 2018 dès le mois de septembre. On peut également s’attendre à ce que le record de 300 000 soit éclipsé en 2019.  Parions que Carlos Ghosn va tout faire pour concurrencer le model 3.  La Leaf 2018 est actuellement la voiture électrique la plus vendue au monde avec 41 775 voitures vendues en 2018 à la fin juin. Elle est déjà produite dans 3 usines à travers le monde. Nissan est un fabricant bien établi. Malgré les ventes de la Leaf, les voitures électriques représentent seulement 1% des ventes de Nissan. Tesla a également l’ambition d’ajouter d’autres usines dans le monde (Chine et Allemagne).  Évidemment, 100% des ventes de Tesla sont électriques.

http://ev-sales.blogspot.com/search/label/World

https://insideevs.com/nissan-sold-over-4000-leafs-europe-july/

Mission à accomplir pour Tesla

La mission de Tesla est d’accélérer la transition à l’énergie renouvelable.  Tesla est un catalyseur qui oblige l’industrie tout entière à changer. Force est d’admettre que cet objectif est en voie d’être atteint en 2018.

Le futur est électrique,
Auteur : Bruno Marcoux
NDLR : Les propos n’engagent aucunement l’AVÉQ et sont l’avis de l’auteur

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Le Guide de l’Auto révèle que l’engouement des québécois pour la voiture électrique est bien réel… et même plus grand que prévu. Selon le Groupe Albi, les VÉ représenteraient entre 20% et 25% des ventes dans les concessions Nissan, GM et Hyundai !!!
Les manufacturiers automobiles ont beau affirmer que le marché n’est pas prêt à absorber le volume de ventes de VÉ que la loi VZE québécoise veut leur imposer et que les acheteurs de véhicules électriques ne sont pas au rendez-vous, voilà qu’on apprend du Groupe Albi que, depuis le début de l’année, les ventes de véhicules électriques ont atteint 20% et même 25% du volume des ventes dans leurs concessions Nissan, GM et Hyundai. Les véhicules les plus populaires sont notamment la Nissan LEAF, les Chevrolet Bolt EV et Volt, la Hyundai Ioniq ainsi que le tout nouveau Hyundai Kona.

PhotoM. Leclerc, président du Groupe Albi

​M. Leclerc, président du Groupe Albi, a confié au journaliste du Guide de l’Auto Sylvain Raymond, que cette tendance représente un défi, tant pour les représentants qui doivent se tenir au fait des dernières tendances, mais aussi des départements de service qui doivent être en mesure de bien maitriser les technologies propres aux véhicules électrifiés.

Certains concessionnaires automobiles sont visiblement conscients de cette demande grandissante. Ainsi, M. Leclerc affirme que «tous les membres de [son] équipe en contact avec [les] clients doivent obligatoirement passer une formation sur les véhicules électriques». Mais la voiture électrique bouscule aussi le modèle d’affaire des concessionnaires. «Nous devons aussi revoir la pratique et l’horaire des entretiens qui devraient être moins fréquents» précise M. Leclerc

À l’heure où Tesla livre 10 Model 3 par jour au Québec (selon le Club Tesla), les acteurs de l’industrie devraient arrêter de tergiverser et réaliser la magnifique occasion d’affaire que leur offre la transition vers la voiture électrique au Québec.

Ceux qui auront le plus de flair et d’audace en sortiront gagnants… et tant pis pour les perdants pétrolosaures !



Sources :
Le Guide de l’Auto
Contribution : Daniel Rochefort

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Quand on parle de VÉ, tout le monde sait que Bourgeois Rawdon n’y va jamais à demi-mesure, alors ne manquez pas cet évènement !
​Joignez-vous à nous pour la 3ème édition de notre rassemblement de véhicules électriques. De nombreux propriétaires de VÉ de toutes les marques seront sur place pour répondre à vos questions et mettre leur VÉ à votre disposition pour un essai routier. On vous attend!!!

DJ et nourriture sur place | Prix de présence | Des jeux pour enfants
***Dévoilement des panneaux solaires !!!

L’Évènement aura lieu le samedi 15 septembre de 10h00 à 16h00 au 3502, rue Queen, Rawdon. En cas de pluie l’évènement aura lieu le lendemain (dimanche)!

Vous pouvez consulter les détails sur Facebook:  https://www.facebook.com/events/2041924192492820/  et  n’hésitez surtout pas à partager le lien.

Si vous avez une voiture électrique et désirez être bénévole : laissez-nous votre nom en utilisant https://goo.gl/forms/XZL1T63OrCSGOiuL2  .

Au plaisir de vous y voir!

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Les premières annonces de commandes nous parviennent en marge du salon « World Future Energy Summit » qui se déroule du 15 au 18 Janvier 2018 à Abu Dhabi.

Le gouvernement des Emirats souhaite acquérir 50 Tesla Semi, au travers de Bee’ah, une agence dédiée à l’environnement.

C’est la première fois qu’un Etat prend le parti de suivre la marque, jusqu’alors c’était surtout les entreprises qui ont fait confiance à Tesla.

En effet, selon Business Insider, le Tesla semi est plébiscité par les entreprises. Voici une liste non exhaustive de celles qui ont garni le carnet de commande de la marque Californienne :

 

  • Walmart: une des premières grande entreprise à réserver les camions, le distributeur a fait des investissements agressifs dans la technologie ces dernières années dans un effort pour concurrencer Amazon.
  • Pepsi: Pepsi a réservé 100 Semis en décembre, ce qui était alors la plus grosse commande de camions.
  • Anheuser-Busch: le producteur de bière a annoncé qu’il avait pré-commandé 40 Semis en décembre.
  • Sysco: l’entreprise de distribution alimentaire a réservé 50 Semis.
  • UPS: l’entreprise de logistique a passé la plus importante commande Semi à date, réservant 125 camions jeudi dernier.
  • DHL: l’entreprise de transport et logistique a réservé 10 Semis à ajouter à sa série.
  • Meijer: basée dans le Michigan, la chaîne d’hypermarchés a commandé quatre camions électriques.
  • Ryder: l’entreprise de transport a réservé un nombre non spécifié de Semis en novembre.
  • J.B. Hunt: l’entreprise de transport routier est prête à acheter « plusieurs » Semis, mais n’a pas révélé de chiffre exact.
  • Asko: ce distributeur alimentaire norvégien a commandé 10 Semis.
  • Posten Norge: La Poste norvégienne a commandé un nombre non-spécifié de Semis.
  • Flexport: Ryan Peterson, le CEO de la société de transport de marchandises, a annoncé que l’entreprise avait commandé un Semi.
  • JK Moving: l’entreprise indépendante de transport a réservé 4 Semis.
  • Loblaw: après avoir commandé 25 Semis, la chaîne de supermarchés canadienne a annoncé ses projets de transformer à 100% de son transport routier en électrique d’ici 2030.
  • Fercam: basé en Italie, l’entreprise de transport routier a réservé un Semi.
  • Girteka Logistics: pour ne pas être surpassé par Fercam, l’entreprise de transport européenne a aussi annoncé son projet d’investir dans un camion électrique Tesla.
  • Fortigo Freight Services: l’entreprise de logistique canadienne a réservé un Semi.
  • Best Transportation: l’entreprise de transport a aussi commandé un Semi.
  • Mecca & Son Trucking: selon Jalopnik, cette entreprise de transport a réservé un Semi.

 

 

The post Les émirats passent une commande de 50 Tesla Semi appeared first on Tesla Magazine.