Des reportages intéressants et des informations pertinentes de la semaine pour nos électromobilistes québécois.
Les leaders de Laval présentent leurs réussites en matière de climat
Le Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval le démontrera à l’occasion du premier Forum national de l’action climatique, un évènement virtuel du 25 au 29 janvier qui réunira plus de 500 décideurs et professionnel.les, les socioéconomiques, municipaux, régionaux et gouvernementaux déjà engagés ou souhaitant se lancer dans l’action climatique.
Par Léa Arnaud,

L’Écho de Laval

Passage gratuit sur le pont de l’A25 pour les véhicules électriques
Dans la foulée de la mise en œuvre du Plan pour une économie verte 2030, le gouvernement du Québec s’est engagé à maintenir, au-delà du 31 décembre 2020, la gratuité des péages des autoroutes 25 (A25) et 30 pour les propriétaires de véhicules électriques immatriculés au Québec.
Pénélope Clairmont

Journal La Revue

Un record pour le constructeur, de l’audace pour le transporteur
C’est une commande historique pour Lion Électrique. C’est également une première décision pleine d’allant – et d’inconnu – pour la nouvelle génération à la tête d’Autobus Groupe Séguin, résultat de la fusion de trois entreprises familiales, le 1er décembre dernier. En pleine pandémie.
Marc Tison

La Presse

Début de la construction de l’installation phase 1 de purification pour des matériaux de batteries lithium-ion à Bécancour et acquisition du terrain pour la phase 2 de l’expansion
Nouveau Monde Graphite Inc. est heureux de faire le point sur la construction de la phase 1 de ses opérations à même son espace prêt à l’occupation situé à Bécancour, Québec (appelé « BEC1 »). La Société vise le début de la production des premières tonnes de graphite sphérique de haute pureté destinées aux secteurs à forte croissance des véhicules électriques et des énergies renouvelables au milieu de l’année 2021.

Globe News Wire

La relance verte de Joe Biden pourrait bénéficier à la Mauricie
L’arrivée de Joe Biden à la présidence des États-Unis pourrait amener de l’eau au moulin à plusieurs entreprises de la Mauricie et du Centre-du-Québec parce que son plan de relance économique mise sur l’énergie verte.
Amélie St-Yves

Journal de Québec

Actibus veut renouveler sa flotte avec des véhicules électriques
Au cours des prochaines années, Actibus rêve de posséder une flotte de véhicules 100 % électriques et ainsi éliminer une grande partie de son empreinte écologique.
Par Vincent Cliche

Le Progrès de Coaticook

Joe Biden au pouvoir: la filière énergétique n’y voit que du bon
Les entreprises du secteur de l’énergie propre cachaient mal, hier, leur satisfaction de voir le gouvernement démocrate de Joe Biden reprendre les clefs de la Maison-Blanche.
Martin Jolicoeur

Journal de Québec

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

New York: la ville qui ne dort jamais  Nous sommes très heureux de vous faire partager ce texte qui reflète notre manque de la ville que nous aimions visiter au moins une fois par an. Il s’agit d’une fiction qui est bien entendu basé sur la ville de NewYork, nous espérons que vous apprécierez. Étudiante […]

Tesla-model-3Chez le constructeur américain, c’est l’heure des soldes également. Désormais, il est possible de s’offrir la Tesla Model 3 pour moins de 40.000€. En ce début d’année 2021, le prix de la Tesla Model 3 a connu une baisse importante, en partie grâce au bonus écologique, variant entre 3000€ et 7000€ que la voiture offre. […]

Tesla-Model-3-star-des-voitures-electriquesPhotographie Tesla Model 3 – Tesla Sur le marché depuis plus de deux ans, la Tesla Model 3 s’impose comme la voiture familiale haut de gamme qui fait rêver : design conçu pour le conducteur, une autonomie qui permet de voyager sans limite, un système de pilotage automatique … Et le prix ? 50 900€ […]

La Maison BréguetJ’ai récemment séjourné avec mon compagnon dans l’hôtel 5 étoiles “Maison Breguet”. Un lieu rempli de charme, en plein Paris et à deux pas de la Bastille, doté d’une délicatesse innée et avec un côté chaleureux et raffiné.  Pour ceux qui peuvent se le permettre, cet endroit permet de se ressourcer et de se reposer […]

Ola Kallenius a déclaré aujourd’hui que la transition vers les véhicules électriques aurait probablement un impact négatif sur les bénéfices pendant un certain temps.

Le nouveau PDG de Daimler AG a confirmé qu’il n’y aurait pas de solution miracle aux difficultés du constructeur automobile à s’adapter à la nouvelle ère de voitures électriques.

Après deux impacts négatifs sur les bénéfices plus tôt cette année, Ola Kallenius a déclaré que les bénéfices du manufacturier allemand seront sous pression pour les deux prochaines années. Le Suédois a présenté un plan dans le but d’augmenter progressivement les marges de profit en plafonnant les investissements et en supprimant des emplois qui leur permettra d’économiser plus de 1,99 milliard $ CAD.

«Pour garantir la profitabilité future, nous devons donc agir maintenant et augmenter considérablement notre capacité financière», a déclaré Kallenius dans sa première présentation stratégique depuis sa prise de fonction en mai. Des mesures globales pour accroître notre efficacité sont nécessaires dans tous nos secteurs d’activités.

La transition coûteuse vers les véhicules électriques s’est heurtée au scandale du diésel et à des pressions indues sur le fabricant de véhicules Mercedes-Benz. La réponse de Kallenius n’a pas convaincu les investisseurs sceptiques. Le titre a chuté de 4,7%.

Selon Juergen Pieper, analyste basé à Francfort chez Bankhaus Metzler, les objectifs à moyen terme sont très décevants et les annonces concernant les nouvelles stratégies commerciales sont beaucoup trop générales.  

À la suite de la baisse des prévisions financières de Mercedes pour cette année qui devrait diminuer de 3% à 5%, bien en deçà des rendements du groupe PSA, son principal rival sur le marché français, Daimler prévoit des marges de profit d’au moins 4% l’année prochaine et de 6 % en 2022, en excluant les répercussions négatives des retombées des guerres commerciales. La division camions visera des marges de plus de 5% en 2020 et de 7% en 2022.

Les suppressions d’emplois sont un des éléments essentiels de l’effort de redressement. Au sein de la division des voitures de Mercedes, 10% des postes de direction ainsi qu’un nombre encore indéfini de fonctions administratives seront supprimés pour épargner un milliard d’euros (1,53 milliard $ CAD). La division européenne de camions, pour sa part permettra d’économiser 300 millions d’euros (460.3 millions $ CAD) en coupures de personnel.

«L’industrie automobile, traverse une période difficile», a déclaré dans un communiqué, Michael Brecht, le principal représentant des employés de Daimler. «Nous devons affronter cette réalité, pour assurer la viabilité future de notre entreprise.»

L’action de Daimler a baissé de 2,8% à 52,05 euros (79,87 $ CAD) à 11 h 51 à Francfort, ramenant les gains pour l’ensemble de l’année à 14% et valorisant la société à 55,7 milliards d’euros (84,47 milliards $ CAD). Tesla Inc., qui a entrepris la construction de son usine européenne en Allemagne, a surpassé Daimler en termes de capitalisation boursière.

Points forts de la stratégie

  • Les dépenses en capital et les dépenses de développement seront plafonnées au niveau de 2019 et réduites à moyen terme
  • Les investissements seront contrôlés de plus près pour maintenir la liquidité nette au-dessus de 10 milliards d’euros (15.35 milliards $ CAD)
  • Les opérations de la division camions européens devront réduire les coûts variables et les coûts de personnel de 550 millions d’euros (844 millions $ CAD) d’ici la fin de 2022
  • Pour contrecarrer les exigences règlementaires, les groupes de services devront développer de nouvelles mesures d’efficacité et des technologies énergétiques plus pointues

Parallèlement à l’obligation de limiter les dépenses, le successeur de Dieter Zetsche a présenté son intention de produire d’ici 2022 plus de 20 nouvelles voitures Mercedes hybrides rechargeables et entièrement électriques.

Alors que ce déploiement permettra à l’entreprise de se conformer à des limites d’émissions plus strictes en Europe, Kallenius a signalé que le comportement des clients jouera un rôle clé pour atteindre cet objectif. La demande demeure difficile à évaluer car l’infrastructure de recharge sur certains marchés reste inégale, a-t-il déclaré dans sa présentation à l’hôtel Corinthia de Londres.

«Daimler doit de toute urgence modifier sa philosophie d’investissement« investir et espérer » pour adopter une approche plus ciblée et affinée pour ses investissements futurs», a déclaré Arndt Ellinghorst, analyste basé à Londres chez Evercore ISI. «Sinon, le groupe ne pourra tout simplement pas autofinancer sa croissance.»

Industry Week

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

storedotLe 19 janvier, la start-up israélienne StoreDot a annoncé le développement des premiers échantillons de batterie Li-ion à charge de 5 minutes. Le temps de charge est ainsi drastiquement réduit grâce à cette nouveauté.  À propos de StoreDot Fondée en 2012, l’entreprise StoreDot basée à Herzliya a développé une technologie de batterie basée sur l’ion […]

Le président Joe Biden a proposé un programme climatique de 2 milliards $ USD (2,5 milliards $ CAD) qui comprend des dispositions allant de la coordination des priorités climatiques dans les dépenses d’infrastructure de transport au redémarrage du programme  «Cash for Clunkers» pour faciliter le transfert de la flotte de véhicules traditionnels vers des véhicules plus propres.

L’Union des « Concerned Scientists » a déclaré que la victoire de Biden en novembre était «une victoire pour la science», se référant à la fois au programme pour faire face à la pandémie du coronavirus et aux programmes pour la consommation énergétique et la qualité de l’environnement. Le Sierra Club, en félicitant la victoire de Biden / Harris, l’a qualifiée du «programme pour le climat, l’énergie propre et la justice environnementale le plus énergique jamais proposé par un ticket présidentiel».

Considérant le climat politique et la pandémie qui fait rage, les chances de faire adopter rapidement une législation climatique autonome et de grande portée pourraient être minces.

Même dans cette situation difficile, le président Biden a plusieurs options pour favoriser l’énergie propre et les véhicules verts. Bloomberg a noté qu’un groupe de travail dirigé par l’ancien secrétaire d’État John Kerry et la représentante Alexandria Ocasio-Cortez s’était déjà réuni pendant la campagne et en a proposé 56.

Endurance de Lordstown

Biden a déjà signé un décret qui permet aux USA de rejoindre l’Accord de Paris et a annulé le permis du pipeline controversé Keystone XL. Voici certains éléments de la liste de sélection qui sont à la portée du président Biden. Chacun d’eux pourrait signifier une différence significative pour les véhicules électriques aux États-Unis, et collectivement, ce serait un changement radical par rapport à notre trajectoire actuelle.

Revisiter les normes d’économie de carburant

Bien que la publication des normes de l’EPA émise par l’administration Trump pour l’économie de carburant et les émissions ait rendu difficile le renversement de vapeur, l’administration Biden pourrait demander à l’EPA de plaider en faveur du rétablissement des règles de l’ère Obama qui devaient être en vigueur jusqu’en 2026.

Cela ne pourrait cependant se faire immédiatement, car l’agence devrait suivre les règles actuelles. En vertu d’un précédent utilisé par Trump, Biden a la possibilité de nommer des personnes à des postes «intérimaires» afin d’activer l’élaboration des nouvelles nomes. Bien que tout cela puisse être contesté devant les tribunaux.

Élargir et prolonger le crédit d’impôt pour véhicules électriques

La prolongation du crédit d’impôt fédéral pour les véhicules électriques avec un plafond de 600 000 véhicules par constructeur et une réduction du crédit de 7500 $ à 7000 $ avaient été incluses dans le projet de loi des dépenses fédérales l’an dernier, la portée du projet qui bénéficiait du soutien bipartisan avait malheureusement été réduit par la Maison Blanche. En présence de ce nouveau gouvernement, ce programme a de grosses chances d’être accepté. Lors de la campagne, Biden a déclaré que ces crédits seraient disponibles pour les familles dont le revenu annuel est inférieur à 250,000$. Lever le plafond qui punit  GM et Tesla pour leur implication précoce dans la production des VÉ est foncièrement juste et cette mesure pourrait encourager la compétitivité.

Thomas Built Buses Bus scolaire électrique Jouley

Une conversion accélérée des flottes de véhicules publics au tout électrique

C’est une avenue que le groupe de travail a choisi comme une autre priorité et qui ne nécessite pas le soutien du Congrès. «Nous réduirons la pollution atmosphérique nocive et protègerons la santé de nos enfants en faisant passer l’ensemble du parc de 500 000 bus scolaires à des alternatives zéro émission de fabrication américaine d’ici cinq ans», ont déclaré les membres du groupe de travail.

Plus d’infrastructure de recharge

Le plan de Biden vise l’installation d’au moins 500 000 bornes de recharge publiques d’un océan à l’autre, grâce à un partenariat avec les gouvernements des États et locaux.

Ville de Detroit, par jdurchen [Flickr]

Moins de déserts et de précarité énergétique

Le groupe de travail Biden visait également à développer une stratégie nationale pour éliminer le manque d’accès énergétique, y compris le manque d’accès à l’énergie électrique dans les zones rurales, et à réduire les disparités et le fardeau énergétique. Vous pouvez parier que l’accent sera mis davantage sur les réseaux de recharge et sur l’accès à de l’énergie propre pour les citoyens qui autrement seraient laissés pour compte,  y compris dans certaines zones urbaines .

Un réseau plus propre pour l’Amérique rurale

Le groupe de travail a confirmé que l’administration Biden augmenterait le soutien financier fédéral pour construire des réseaux énergétiques durables et résilients dans les zones rurales d’Amérique et dans les zones éloignées dépourvues d’infrastructures énergétiques. C’étaient les principaux objectifs du plan d’énergie propre de l’ère Obama, des normes qui ont été affaiblies par l’administration Trump, qui, selon plusieurs analyses, augmentaient les émissions de gaz à effet de serre par rapport au statu quo. S’il n’est plus possible de revenir aux directives du Clean Power Plan, la restauration de certains de ses objectifs pourrait être bénéfique.

Tesla Gigafactory 2, Buffalo NY
 
Aider à financer la transition vers la fabrication des VÉ

Avec la bénédiction de l’administration Biden, tel qu’énoncé par le groupe de travail, les législateurs pourront facilement mettre à la disposition des manufacturiers des programmes de financement pour construire de nouvelles usines ou rééquiper des installations américaines existantes pour fabriquer des véhicules électriques, y compris des véhicules lourds, des camions, des autobus scolaires, des autobus de transport en commun, des avions et plus encore. »

Soutenir les petites entreprises américaines de VÉ

Le groupe de travail Biden a proposé d’augmenter les investissements dans les pôles d’innovation et de travailler à élargir l’aide aux petits fabricants qui veulent se développer et à s’associer aux chaînes d’approvisionnement mondiales». Ce sera avantageux pour les entreprises en démarrage de VÉ qui envisagent de construire des véhicules aux États-Unis, comme Lucid, Rivian et Lordstown .

Capture d’écran de l’usine Rivian

Retour à la stabilité tarifaire

Il ne faut pas s’attendre à ce que l’administration Biden renégocie l’entente tarifaire effectuée sous l’administration Trump, mais nous pouvons nous attendre à ce que l’application de l’entente soit beaucoup plus équilibrée et moins bâclée, ce qui est potentiellement une bonne nouvelle pour l’industrie automobile allemande et pour d’autres constructeurs automobiles qui cherchent à s’approvisionner en Chine pour certains modèles à faible volume dans l’espoir d’améliorer leur balance commerciale. Par contre un héritage de l’administration Trump permettra peut-être que plus de véhicules, et conséquemment plus de technologie de pointe soient conçus et fabriqués en Amérique.

À suivre: la réaction de certains constructeurs automobiles

Certains constructeurs automobiles se sont rangés du côté de la Californie et ont déclaré qu’ils pouvaient facilement répondre aux normes révisées de l’État alignées sur les normes Obama-Biden, tandis que d’autres se sont rangés du côté de l’administration Trump en déployant des normes assouplies qui ne répondaient pas nécessairement aux normes de l’EPA. Avec la remise en vigueur du Clean Air Act, il sera intéressant de voir la réaction de certains constructeurs automobiles qui risquent de devoir s’ajuster à ces nouvelles directives.

Green Car Reports

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

leocareEn juin 2018, Christophe Dandois et Noureddine Bekrar, deux spécialistes du digital, ont créé Leocare afin de bousculer le marché de l’assurance français. Aujourd’hui, ils cherchent à lever 15 millions d’euros pour devenir la néoassurance de tous les foyers français. En cette nouvelle année, 3 services innovants vont également être lancés.  Leocare en chiffres : […]

Tesla-Model-3-interior2Sur le marché de l’automobile aujourd’hui, trois pôles géographiques sont à prendre en considération : les Etats-Unis, l’Europe et la Chine. Ces zones constituent les plus grandes parts de marché. Dans chacune d’entre elles, une même voiture ne sera jamais vendue au même prix que dans une autre zone. En Europe, les prix affichés paraissent […]