plan-autoVous avez décidé d’acheter un véhicule électrique, mais comment bénéficier des aides disponibles ? Nous avons résumé pour vous les principaux avantages qui peuvent être offerts : Le bonus écologique de l’Etat Si vous achetez un véhicule de moins de 45 000 euros (avec le prix d’achat ou de location de la batterie) avant le […]

Que l’on connaisse beaucoup ou très peu sur Tesla, la marque fait parler d’elle: autant pour les technologies embarquées de ses véhicules que pour ses solutions énergétiques. Mais, qu’en est-il de son management ? Elon Musk: le visage de la marque Ingénieur, entrepreneur et magnat des affaires, Elon Musk est plus connu du grand public […]

Rivian a augmenté sa capitalisation de 2,65 milliards $ (3,37 milliards $ CAD) alors qu’elle se prépare à entreprendre cet été la production de sa camionnette entièrement électrique.

Cette levée de fonds, était gérée par le gestionnaire T.Rowe Price Associates Inc., incluant également Fidelity Management and Research Company, le Climate Pledge Fund d’Amazon, Coatue et D1 Capital Partners ainsi que plusieurs autres investisseurs actuels et quelques autres qui ont rejoint le groupe.

Selon une source sûre, la valeur marchande de la compagnie est maintenant chiffrée à environ 27,6 milliards $ USD (35 milliards $ CAD).

L’injection de capital arrive à un moment critique pour Rivian, qui entreprend la conception, le développement, la production et la livraison de deux véhicules grand public, la camionnette R1T et le VUS R1S incluant la mise en place structurelle de son réseau de recharge de véhicules électriques ainsi que la production de 100 000 camionnettes de livraison commerciale pour Amazon.

«Le soutien et la confiance de nos investisseurs nous permettent de rester concentrés sur ces lancements tout en faisant évoluer notre activité pour accélérer notre prochaine étape de croissance», a déclaré dans un communiqué, le fondateur et PDG de Rivian, RJ Scaringe.
 
Cette dernière levée de fonds fait suite à deux années de recherche d’investissement qui a véritablement débuté suite au dévoilement, au salon de l’auto de Los Angeles 2018, de son VUS électrique et de sa nouvelle camionnette.

Quelques mois à peine après cette présentation, Rivian avait confirmé un investissement de 700 millions $ USD piloté par Amazon. D’autres transactions et investissements ont suivi, y compris un investissement de 500 millions $ USD de Ford associé d’une promesse de collaboration à un futur programme de VÉ suivi d’un investissement de 350 millions $ par Cox Automotive en septembre 2019. La société a clôturé l’année en annonçant qu’elle avait effectué une levée des fonds additionnelle de 1,3 milliard $ USD coordonnée par le gestionnaire de fonds T. Rowe Price Associates, Inc. avec une participation supplémentaire d’Amazon, de Ford Motor Company et de fonds gérés par BlackRock.

Le flux de capitaux ne s’est pas tari en 2020. Rivian a annoncé en juillet avoir levé 2,5 milliards de dollars dans une ronde additionnelle de levée de fonds toujours sous la férule du gestionnaire T. Rowe Price Associates Inc. De nouveaux investisseurs se sont joints aux actionnaires incluant Soros Fund Management LLC, Coatue, Fidelity Management and Research, la société et Baron Capital Group incluant des investissements additionnels venant d’Amazon et de BlackRock qui étaient déjà actionnaires de la compagnie. Rivian a levé une capitalisation de 8 milliards de dollars depuis 2019.

Usine de Rivian à Normal, Illinois. Crédits d’image: Rivian

Rivian a rapidement investi ce capital. L’entreprise a investi plus d’un milliard de dollars dans son usine de Normal, dans l’Illinois. L’usine, qui produisait autrefois la Mitsubishi Eclipse dans le cadre d’une coentreprise entre Mitsubishi et Chrysler Corporation, a été agrandie et entièrement restructurée.

Selon l’information partagée par la compagnie, la réorganisation de l’usine de 325 160 mètres carrés suit l’échéancier, mais n’est pas encore complétée. Cependant, une première ligne de production est opérationnelle pour développer le projet pilote ​et produit quotidiennement des prototypes de sa camionnette R1T.

Rivian prévoit produire les camionnettes de livraison d’Amazon dans cette usine. Les premières livraisons devraient être effectuées fin 2021.

Tech Crunch

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

The new Volkswagen ID.3Le groupe Volkswagen, par la voix de son CEO, a annoncé publiquement sur Twitter vouloir avoir des discussions productives avec Elon Musk. Herbert Diess, s’est inscrit aujourd’hui sur Twitter, donc son intention était bien d’interpeller Elon Musk et de marcher sur les pas de sa communication. Stratégie gagnante? C’est en tout cas via Twitter que […]

Le monde a investi un record de 635 milliards de dollars CAD en 2020 en énergie renouvelable, en véhicules électriques et en d’autres technologies pour réduire la dépendance du système énergétique mondial aux combustibles fossiles.

Selon un rapport publié mardi par BloombergNEF, les investissements dans la transition vers une économie sobre en carbone ont connu une augmentation de 9% par rapport à 2019. Ces investissements ont été possibles malgré la pandémie de Covid-19.

La croissance n’a cependant pas été répartie uniformément dans le monde. Les investissements dans les énergies renouvelables, qui représentaient la plus grande partie des dépenses recensées par la BNEF, ont grimpé de 52% en Europe par rapport à l’année dernière, mais ont diminué de 20% aux États-Unis et de 12% en Chine.

Ces investissements records sont le fruit d’une augmentation de la pression pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et éviter les effets les plus désastreux du changement climatique. Mais même l’augmentation massive des dépenses pour la création de parcs éoliens et solaires, le stockage d’énergie et les véhicules électriques ne suffiront pas à atteindre l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement climatique à moins de 2 degrés Celsius.

Il est très encourageant de voir l’importance accrue des investissements mais c’est bien en deçà de ce qui serait nécessaire pour atteindre l’objectif de réduire de 2 degrés le réchauffement climatique», a déclaré dans une entrevue, Angus McCrone, rédacteur en chef de BNEF.

Toujours selon le rapport, les investissements en énergies renouvelables ont augmenté de 2% dans le monde, stimulées par la croissance accentuée de l’énergie solaire et une augmentation de 56% concernant les projets éoliens offshore, pour atteindre 50 milliards de dollars (64 milliards CAD). Bien que ce ne soit pas une année record pour les dépenses en électricité propre, la baisse des coûts d’aménagement a permis aux développeurs d’installer plus d’énergies renouvelables que jamais auparavant, ajoutant 132 gigawatts d’énergie solaire et 73 gigawatts d’énergie éolienne.

La baisse des dépenses d’énergie propre aux États-Unis l’année dernière est intervenue après que les investissements aient atteint un niveau record en 2019, les développeurs de parcs éoliens ayant profité au maximum des crédits d’impôt avant leur expiration.

« La pandémie de coronavirus a freiné les progrès de certains projets, mais l’investissement global dans l’éolien et le solaire a été énergique et les ventes de véhicules électriques ont augmenté plus que prévu », a déclaré Jon Moore, directeur général de BNEF. «Les implications gouvernementales s’intensifient à mesure que de plus en plus de pays et d’entreprises s’engagent à atteindre des objectifs de zéro net.»

Cette année, l’un des principaux secteurs visés par les investissements de transition énergétique était le transport propre. L’Europe a ouvert la voie, en investissant plus de 64,7 milliards de dollars (82 milliards CAD) en transport électrique, dépassant pour la première fois le continent asiatique. La Chine suivait de près avec 45,3 milliards de dollars (54.5 milliards CAD) d’investissements, qui représentent selon le BNEF ses plus petits investissements depuis 2016.

Et alors que les actions du constructeur de véhicules électriques Tesla montaient en flèche pour faire d’Elon Musk l’homme le plus riche du monde, la concurrence augmentait également sa présence sur le marché des VÉ. Les manufacturiers de VÉ ont amassé environ 24,5 milliards de dollars (31.1 milliards CAD) sur les marchés boursiers l’année dernière, contre seulement 1,6 milliard de dollars (2 milliards CAD) en 2019.

Toujours selon le rapport, les investissements mondiaux dans le captage et le stockage du carbone ont triplé pour atteindre près de 3 milliards de dollars (3.8 milliards CAD) en 2020. Cette technologie pourrait jouer un rôle clé dans la réduction des émissions occasionnées par des industries fortement polluantes. Une grande partie de la croissance de cette approche en 2020 est due à la décision du gouvernement norvégien d’autoriser un nouveau projet qui stockera les émissions de carbone sous la mer du Nord.
Josh Saul and Will Mathis

Bloomberg Green

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

L’accord nouvellement ratifié donne aux travailleurs de l’Ontario une plus grande portion de la fabrication de VÉ, car GM a confirmé un investissement de 1 milliard de dollars pour transformer son usine CAMI à Ingersoll, en Ontario. Les livraisons devraient débuter fin 2021.

Les travailleurs de l’usine d’assemblage CAMI à Ingersoll, en Ontario, ont voté à une écrasante majorité en faveur d’un accord qui verra General Motors investir 1 milliard de dollars pour faire de l’usine la première usine automobile à grande échelle au Canada pour les véhicules de livraison électriques.

La ratification intervient après l’annonce, vendredi soir, que GM et Unifor, le syndicat représentant les 1 900 travailleurs de CAMI, avaient conclu une entente de principe pour entreprendre la production en Ontario du véhicule utilitaire léger électrique de l’entreprise, le EV600.

À la suite du résultat du vote des travailleurs, rendu public lundi, il ne manque qu’une confirmation du soutien gouvernemental pour officialiser l’entente, selon GM.

«Les ingénieurs de GM Canada ont joué un rôle déterminant pour développer les solutions permettant de fabriquer au Canada ces véhicules de livraison.»

L’EV600 devrait être le deuxième produit commercialisé sous la nouvelle bannière de GM, BrightDrop. Selon le fabricant, Brightdrop proposera des solutions électriques intégrées , comprenant des logiciels et des services aux entreprises de livraison et de logistique. FedEx Express devient son premier client.

Selon Unifor, les travaux de conversion de l’usine d’assemblage d’Ingersoll à la production de véhicules électriques commenceront immédiatement. L’usine produit actuellement le Chevrolet Equinox, qui sera progressivement abandonné d’ici 2023. GM prévoit livrer le premier de ses fourgons de livraison électriques aux clients d’ici la fin de l’année.

Le BrightDrop EV600 est un véhicule électrique spécialement conçu pour la livraison de biens et de services sur de longues distances, déclare GM. Alimenté par le nouveau système de batterie Ultium, il peut parcourir jusqu’à 400 kilomètres avec une charge complète et dispose d’une multitude de fonctions de sécurité intégrées telles que l’alerte de collision avant, une caméra de vision arrière et un système de sécurité dans la zone de chargement.

À la suite de la confirmation du vote, Scott Bell, président et directeur général de General Motors du Canada, a publié une déclaration sur LinkedIn qui jette un peu de lumière sur l’activité en coulisse qui a mené à l’annonce.

«Les ingénieurs de GM Canada ont joué un rôle déterminant dans les premières étapes de la conception et du développement de cette solution pour l’industrie de la livraison», a écrit Bell. «À peine trois jours après l’annonce de la création de cette nouvelle entreprise, nous avons identifié l’usine canadienne pour la fabrication de l’EV600.

Les investissements pour l’industrie des VÉ s’accumulent en Ontario

Le projet de GM est la troisième projet de VÉ attribué à l’industrie automobile ontarienne depuis l’automne dernier.

En octobre, Fiat Chrysler a annoncé qu’elle investirait 1,5 milliard de dollars dans l’usine d’assemblage de Windsor pour produire un véhicule hybride rechargeable et / ou tout électrique d’ici 2024.

En septembre, Ford a confirmé vouloir investir près de 2 milliards de dollars pour la construction de cinq nouveaux véhicules électriques à son usine d’Oakville, qui a également reçu 590 millions de dollars des gouvernements provincial et fédéral pour aider à la modernisation de ses installations.

Ces projets représentent des promesse d’investissement de plus de 5 milliards de dollars pour la production de véhicules électriques en Ontario au cours des six derniers mois seulement.

«Atteindre ce niveau d’engagement pour la fabrication automobile démontre ce qui peut arriver lorsque nous partageons une vision collective pour sécuriser ce secteur et créer de bons emplois pour les Canadiens», a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor.

«Bien que le processus ait été compliqué par le COVID-19, nous avons refusé de laisser une pandémie entraver nos progrès pour trouver des solutions« faites au Canada ».

Electric Autonomy

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Ces nouvelles batteries signifient que la recharge d’un VÉ pourrait bientôt être aussi rapide que le remplissage des véhicules à essence ou diésel.

Des batteries capables de se recharger en cinq minutes ont enfin été produites en usine, marquant un pas important vers des voitures électriques devenant aussi rapides à recharger que le remplissage de véhicules à essence ou diésel.

Les véhicules électriques sont un élément essentiel pour lutter contre la crise climatique, mais la panne de courant est une préoccupation pour les conducteurs. De nouvelles batteries lithium-ion ont été développées par la société israélienne StoreDot et fabriquées par Eve Energy en Chine sur des lignes de production.

StoreDot a déjà démontré la capacité de sa batterie «à recharge extrêmement rapide» dans les téléphones, les drones et les scooters et l’entreprise a dernièrement produit 1 000 batteries qu’elle veut proposer aux constructeurs automobiles et aux manufacturiers en général. Daimler, BP, Samsung et TDK ont tous investi dans StoreDot, qui a levé 130 millions de dollars USD (165 millions CAD) à ce jour. L’entreprise a également été nommée : pionnier de Bloomberg New Energy Finance en 2020.

Les batteries peuvent être complètement rechargées en cinq minutes, mais cela nécessiterait des bornes de recharge beaucoup plus puissantes que celles utilisées aujourd’hui. En fonction de l’infrastructure de recharge disponible, StoreDot vise fournir en cinq minutes une recharge de 160 km à une VÉ en 2025.

«Le principal obstacle à l’adoption des véhicules électriques n’est plus le coût, c’est l’autonomie», a déclaré Doron Myersdorf, PDG de StoreDot. «Soit vous avez peur de rester coincé sur l’autoroute, soit vous devez attendre dans une station de recharge pendant deux heures. Mais si l’expérience du conducteur est similaire à un plein d’une voiture à essence, on peut éliminer cette frustration.

«Recharger une batterie au lithium-ion en cinq minutes était jusqu’à maintenant considéré comme impossible», a-t-il déclaré. «Mais nous ne présentons pas un prototype de laboratoire, nous proposons un concept d’ingénierie sorti d’une ligne de production. Ce projet confirme sa faisabilité et son potentiel de commercialisation. »

Les batteries Li-ion existantes utilisent du graphite comme une électrode, dans laquelle les ions lithium sont poussés pour stocker la charge. Mais lorsque ceux-ci sont chargés rapidement, les ions se congestionnent et peuvent se transformer en métal et court-circuiter la batterie.

La batterie StoreDot remplace le graphite par des nanoparticules à électrolytes dans lesquelles les ions peuvent passer plus rapidement et plus facilement. Ces nanoparticules ont été conçus à base de germanium, qui est soluble dans l’eau et plus facile à manipuler lors de la fabrication. Mais l’objectif de StoreDot est d’utiliser du silicium, qui est beaucoup moins cher, et elle espère produire des prototypes plus tard cette année. Myersdorf a déclaré que le coût serait le même que celui des batteries Li-ion existantes.
 
«Le goulot d’étranglement à la recharge ultrarapide n’est plus la batterie», a-t-il déclaré. Les stations de recharge et les réseaux qui les alimentent doivent être modernisés, a-t-il déclaré, c’est pourquoi la compagnie collabore avec BP. «BP a 18 200 stations-services  et ils comprennent que, dans 10 ans, toutes ces stations seront obsolètes, si elles ne sont pas  réutilisées pour assurer la recharge des VÉ. L’énergie électrique est la nouvelle source d’énergie.»

Des dizaines d’entreprises à travers le monde développent des batteries à recharge rapide , les nanotechnologies Tesla , Enevate et Sila travaillant toutes sur des électrodes en silicium. D’autres étudient différents composés, comme Echion qui utilise des nanoparticules d’oxyde de niobium.

Le patron de Tesla, Elon Musk, a tweeté lundi: «La production de cellules de batterie est l’élément fondamental qui ralentit un avenir énergétique durable. C’est un problème très important. »

«Je pense que ces batteries à chargement rapide seront disponibles sur le marché de masse dans trois ans», a déclaré le professeur Chao-Yang Wang, du Battery and Energy Storage Technology Center de la Pennsylvania State University aux États-Unis. «Ils ne seront pas plus chers; en fait, ils permettront aux constructeurs automobiles de réduire la taille de la batterie tout en éliminant les problèmes d’autonomie, réduisant ainsi considérablement le coût de la batterie.

Les recherches du groupe de Wang sont effectuées par la société EC Power, qu’il a fondée. On augmente la température de la batterie à 60 ° C, ce qui permet aux ions lithium de se déplacer plus rapidement, mais évite les dommages à la batterie généralement causés par la chaleur. On croit que cela permettra une recharge complète en 10 minutes.

Wang a déclaré qu’une nouvelle recherche publiée lundi dans Nature Energy a démontré que cette batterie pourrait être à la fois abordable et éliminer les problèmes d’autonomie. «Enfin, nous atteignons la parité avec les véhicules à essence en termes de coût et d’avantages. Nous avons la technologie pour des voitures électriques à 25 000 $ USD (32 000 $ CAD) qui rouleront comme des voitures de sport de luxe, pourront être rechargées en 10 minutes et seront plus sûres que toutes les voitures actuellement sur le marché.

Wang a noté que pour assurer une durée de vie raisonnable on doit pouvoir faire au moins 500 recharges sans dégrader la batterie et que la batterie d’alimentation de EC Power peut effectuer 2500 recharges. Pour sa part, Myersdorf a déclaré que la batterie StoreDot pouvait être rechargée 1000 fois tout en conservant 80% de sa capacité d’origine.

Anna Tomaszewska, du Collège l’Imperial de Londres, au Royaume-Uni, qui a examiné les batteries à chargement rapide en 2019, était plus prudente quant à leur venue sur le marché. «Je pense que les technologies, comme celles de StoreDot, pourraient commencer à pénétrer le marché dans les cinq prochaines années. Cependant, comme elles sont plus difficiles et plus coûteuses à fabriquer, nous ne les verrons probablement initialement que sur des marchés de niche qui sont très axés sur les performances et peu sensibles au prix contrairement aux véhicules électriques pour consommateurs moyens», a-t-elle déclaré.

The Guardian

Contribution: André H. Martel

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Tableau épiphanieLes origines de cette fête   Dans les esprits, l’épiphanie est une fête traditionnelle qui célèbre le Messie recevant la visite et l’hommage des trois rois mages, Gaspar, Melchior et Balthazar. Chez les orthodoxes, on l’appelle aussi “Théophanie”, qui signifie la “manifestation de Dieu”.  Néanmoins, on trouve des traces de cette fête dans la tradition […]

Tesla Model S - blackPlus qu’une voiture, un mode de vie, une vision du futur. Voici mon analyse sur Tesla Motors, constructeur des plus européennes des voitures américaines.  Par Rédaction Tesla Mag Tesla Inc., tous les ingrédients d’une success-story ! Tesla est une société californienne fondée en 2003 par Elon Musk, Martin Eberhard, Marc Tarpenning, JB Straubel et Ian […]

CowboyV3-largeLe vélo cowboy a engendré un rapide engouement sur le net en raison de ses particularités permettant à ce dernier de faire de l’ombre à la concurrence. En effet, la production de ses prédécesseurs avait déjà emporté un enthousiasme certain auprès des consommateurs, enthousiasme largement acquis avec cette troisième génération de vélo Cowboy. Une adaptation […]