​Nous vous invitons à participer au Forum citoyen DEMAIN LOTBINIÈRE, On s’emballe pour le climat!, un événement grand public qui se veut un moment d’échanges riches et informés entre tous les acteurs de notre région. Pendant les trois jours du Forum, experts de haut niveau et savoir-faire citoyen entreront en dialogue pour partager les initiatives et découvrir ensemble des solutions concrètes pour aider le climat.
Inspirés par le film Demain qui a donné un élan d’espoir à la planète et par le livre  Demain le Québec qui a mis au jour des dizaines d’initiatives emballantes ici même au Québec, les groupes citoyens Lotbinière en transition et Saint-Antoine-de-Tilly – Milieu de vie s’unissent au Conseil régional de l’environnement de Chaudière-Appalaches (CRECA) et au Front commun pour la transition énergétique, ainsi qu’à plusieurs partenaires de la région et de l’extérieur pour vous proposer le Forum citoyen DEMAIN LOTBINIÈRE, on s’emballe pour le climat !
 
Pourquoi ?
Découvrir les nombreuses solutions inspirantes qui existent déjà ici et ailleurs. Voir ce qu’on peut faire tout de suite, individuellement et collectivement, ici même dans notre région. Un feu d’artifice d’idées pour se parler, se comprendre, agir ensemble ! 
​​
Quoi ?

      Chacune de ces activités est décrite ci-dessous.
Quand ? 
25-26-27 octobre 2018
Horaire détaillé sur www.demainlotbiniere.ca

Où ?
Centre multifonctionnel
20, rue Terry Fox
Saint-Apollinaire

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Photo

La ville de Laval installera dès cet automne cinq nouvelles bornes rapides de niveau 3 sur son territoire. ​Ces nouvelles BRCC feront partie du réseau Circuit-Électrique.

Photo

Le contrat a été octroyé lors de la réunion du conseil municipal du 2 octobre. La ville y investit près de 270 000 $.

Ces nouvelles BRCC intégrées au réseau Circuit-Électrique seront situées aux endroits suivants:

  • Aréna Yvon-Chartrand (1 borne) 4100, Boul. de la Concorde E 
  • Complexe sportif Guimond (2 bornes) 4355, Autoroute 440
  • Aréna Hartland-Monahan (1 borne) 6200, boul. Arthur-Sauvé
  • Caserne #8 (1 borne) 555, boul. Curé-Labelle


Sources : 
​Virginie Dufour, conseillère municipale de Sainte-Rose
Conseil Municipal de Laval du 2 octobre (ordre du jour)

Contribution : Daniel Rochefort

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Photo

Suite à une victoire éclatante et historique, la Coalition Avenir Québec formera le prochain gouvernement au Québec. Nous analysons l’impact que pourrait avoir le gouvernement de M. Legault sur l’électromobilité dans la province.

Notons dès le départ que l’électromobilité n’a jamais été un sujet polarisant au Québec; la population et les partis politiques y voient une logique à ce que nous utilisions nos ressources hydro-électriques afin de propulser nos transports individuels et collectifs. La technologie est au point depuis plusieurs années, c’est à nous d’en profiter.


Nous sommes une province productrice d’hydro-électricité, et nous importons pour plus de 13 milliards de dollars en pétrole annuellement. Si nous désirons accélérer la transition vers le tout électrique, décarboniser nos transports, et faire circuler cet argent dans l’économie locale, il est nécessaire de continuer à soutenir la filiale électromobile afin de réduire nos émissions de GES. Une des solutions pour y parvenir c’est d’utiliser intelligemment les deniers du Fonds Vert. Ce dernier permet ainsi de diminuer le coût d’acquisition d’une voiture électrique, d’un autobus scolaire électrique, ou tout véhicule lourd via le programme d’aide Écocamionnage. Lorsque ces véhicules seront produits en millions d’exemplaires, le coût de production en sera diminué, et ces incitatifs financiers ne seront plus nécessaires. Mais pour le moment, ils sont cruciaux.

       Nous ne craignons donc pas , à court terme, de reculer dans les positions déjà prises, mais nous demeurons tout de même craintifs en lien avec l’accélération que nous voudrions insuffler dans l’électrification des transports au Québec.

La CAQ a voté en faveur de la loi 104 (norme VZÉ), ainsi que pour la loi 184 (bornes rapides publiques). Bien que certains députés du parti aient démontré une résistance au changement, nous y voyons surtout un manque de compréhension par rapport aux véhicules électriques, et nous avons l’intention de travailler avec le nouveau gouvernement afin de les sensibiliser aux avantages qu’offrent les véhicules électriques, et répondre aux craintes liées aux mythes s’y rattachant.    Nous ne craignons donc pas , à court terme, de reculer dans les positions déjà prises, mais nous demeurons tout de même craintifs en lien avec l’accélération que nous voudrions insuffler dans l’électrification des transports au Québec.

L’Association des véhicules électriques du Québec est soutenue financièrement majoritairement par ses membres, ce qui nous offre une neutralité et une objectivité qui fut fort appréciée par les instances gouvernementales dans le passé.  Cela nous place dans une position de force afin que notre message soit bien entendu par les nouveaux dirigeants. L’AVÉQ rencontrera le gouvernement dans les semaines suivant la nomination du nouveau cabinet.  L’environnement et le Ministère des transports seront des interlocuteurs de premier niveau.

Soyez assurés, chers membres, que nous continuerons à travailler sur ce projet de société avec vigueur et détermination afin de s’assurer que le Québec continue à montrer la voie aux autres provinces, et développe son savoir-faire dans le domaine avec des solutions industrielles qui seront exportées mondialement.

Contribution: L’Équipe de l’AVÉQ

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Martin Archambault, porte-parole Média a été consulté par Alain Mc Kenna de La Presse , sur l’avenir des bornes de recharge au Québec
​En ville, le défi des propriétaires de véhicules électriques est de faire un plein de quelques heures tout en se garant dans les rues de quartiers résidentiels. À Montréal, le Circuit électrique déploie de plus en plus de bornes en bordure de rues moins commerciales, pour répondre à cette demande. On peut en voir dans le quartier Rosemont, entre autres.

« Ça permet aux gens de se brancher à proximité de la maison, une fois tous les trois ou quatre jours », ce qui évite de payer trop cher, car le circuit facture l’utilisation à l’heure, poursuit M. Archambault.

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Photo

VÉ Passion poursuit son analyse de la Tesla Model 3

En plus de nous parler de son expérience avec le véhicule et de ses caractéristiques, VÉ Passion ose présenter quelques irritants avec le véhicule.

L’article aborde également une curiosité de Tesla, ses « Easter eggs » et termine avec une synthèse des points forts et des points faibles.


Source : VÉ Passion
Contribution : Jean Forget

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Le tout dernier épisode de la baladodiffusion officielle de l’AVÉQ – Silence, on roule , est maintenant disponible pour écoute et téléchargement
Des bornes de recharge rapide seront installés dans les McDonald’s des Pays-bas,  les partis politiques ont répondu aux questions qu’on leur avait posées à propos de leurs engagements électoraux en lien avec l’électromobilité, la Société de transport de Montréal achète quatre autobus électriques à recharge rapide la quote de sécurité de la Tesla 3 ne pourrait être mieux, les trottinette électriques à Montréal, ce n’est pas demain la veille, On s’entretien avec deux citoyens qui ont décidé de s’installer des panneaux solaires.  On discute avec Sass Peress de iSun Energy.   Les activités à venir au courant des prochaines semaines
Photo

Photo

Si vous ne l’avez pas déjà dans votre appareil, c’est que vous n’êtes pas abonnés !
>> S’abonner et recevoir les épisodes automatiquement sur son téléphone ou tablette
       (C’est la meilleure méthode !)

​>> Écouter l’épisode ici, sur le site de l’AVÉQ

​>> Page archive des baladodifusions


Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Deux Québécois, Vincent et Samuel, se lancent un défi particulier : comparer la Bolt et la Ioniq EV dans un rallye d’environ 700 km, de Sherbrooke à Mascouche en passant par l’Outaouais et Mont-Laurier ! Le rallye aura lieu dimanche le 30 septembre 2018.

Photo

L’objectif est de comparer l’efficacité entre les 2 véhicules, plus particulièrement de comparer l’effet positif ou négatif d’avoir un véhicule à grande autonomie. Vaut-il mieux recharger plus souvent mais moins longtemps… ou est-il préférable de trainer une plus grande batterie ?

Les concurrents se donnent quelques règles pour leur défi :

  • La vitesse sera la limite +10. Donc sur l’autoroute, nous allons rouler 110 km/h. Il n’y a pas de vitesse minimum.
  • Les bancs chauffants et le volant chauffant seront permis si nécessaire.
  • L’utilisation de la roue libre lors de descente est permis, peu importe la vitesse atteint avec cette méthode.

On pourra suivre le défi en direct grace à Glympse. Voir la page Facebook pour tous les détails : https://www.facebook.com/Rallye-Bolt-contre-Ioniq-version-Québec-2143219005940277/


Vincent et Samuel sont toujours à la recherche de commanditaires.
Intéressés ?
​Contactez les sur la page Facebook.

Contribution: Daniel Rochefort

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Photo

En prévision des élections du 1er octobre, l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) a fait parvenir une lettre aux chefs des quatre principaux partis politiques provinciaux pour connaître leur stratégie d’électrification des transports. Les lettres ont été envoyées à Philippe Couillard, chef du Parti libéral du Québec (PLQ), à François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), à Jean-François Lisée, chef du Parti Québécois (PQ) ainsi qu’à Manon Massé, Porte-parole de Québec Solidaire (QS).

Voici le résumé des propositions des quatre principaux partis:


Le Parti Libéral et le Parti Québécois présentent des mesures soutenant ou améliorant l’électrification des transports et le développement de la filière de l’électromobilité dans la province afin de créer des emplois bien rémunérés. Ces partis mettent à profit leur expérience à élaborer des politiques environnementales crédibles et concrètes.

Le Parti Libéral propose de poursuivre les objectifs mis en place avec la norme Véhicule Zéro Émission (VZÉ), inspirée de la Californie;  d’avoir 100 000 véhicules électriques (VÉ) sur les routes du Québec en 2020;  de bonifier les rabais pour l’achat des véhicules électriques de 1,000$ (portant le rabais à un maximum de 9,000$); de bonifier la subvention de 600$ à 800$ pour l’installation d’une borne de recharge à domicile; de reconduire le programme d’achat des VÉs usagés; et d’assurer que tous les fonds seront disponibles au moins jusqu’en 2022.  C’est une excellente nouvelle pour l’électromobilité. Les Libéraux s’engagent à installer 1,600 bornes de recharge rapide au Québec d’ici 10 ans tel que prévu dans la loi 184. Ils s’engagent également à augmenter à 1,000 VÉs la flotte gouvernementale d’ici 2020. 

De son côté, le Parti Québécois propose un renforcement des règles de la norme VZÉ pour forcer les manufacturiers automobiles à vendre davantage de véhicules électriques au Québec. Ce renforcement de la norme VZÉ est louable compte tenu du manque de véhicules électriques disponibles chez les concessionnaires avec des temps d’attente de plus de 12 mois pour certains modèles. En ce qui concerne les programmes d’achat de véhicules électriques, le PQ s’engage à poursuivre activement les rabais pour l’achat d’un véhicule neuf et d’un véhicule usagé. Il s’engage de même à accélérer le déploiement des bornes de recharge rapide avec l’objectif d’avoir 2,000 bornes rapides d’ici 2020. De plus, le PQ a présenté des mesures qui sont favorables à l’électrification des transports et au développement de la filière de l’électromobilité au Québec. Le programme du PQ est sensiblement plus ambitieux que celui du PLQ.

Du côté de la Coalition Avenir Québec, nous trouvons décevant la position du chef, M. François Legault, dont les propos ambigus diffèrent de la position officielle de son parti. Leur ouverture à l’exploration pétrolière et gazière nous inquiète également au niveau du bilan environnemental de la province.

La CAQ n’a pas répondu au questionnaire, mais nous a fait parvenir une lettre de deux pages le 25 septembre (10 jours après la date limite) où plusieurs questions ont été laissées de côté. Dans ce document, la CAQ s’engage à maintenir les subventions pour l’achat de voitures électriques, mais il y existe néanmoins un certain flou quant aux actions qui seront amenées. D’ailleurs, lorsque questionné sur le maintien des rabais pour l’achat de véhicules électriques, M. Legault a semé le doute lors d’une entrevue à Radio-Canada le 4 septembre dernier. Celui-ci n’a pas voulu s’engager à maintenir les subventions pour l’achat de véhicules électriques et de bornes de recharge: « Faut voir, il y a des spécialistes qui disent que cet argent-là pourrait être mieux investi » a-t-il répondu en point de presse. Nous avons offert à la CAQ  la chance de clarifier cette position à 3 reprises, sans retour. Cette déclaration de l’aspirant premier ministre est inquiétante. Nous aimerions rappeler qu’en Ontario, au lendemain de son élection, le nouveau premier ministre Doug Ford a aboli sans préavis le rabais de 14,000$ pour l’achat des VÉs. En Ontario, ce rabais avait permis pour la toute première fois à la province de vendre en 2017 plus de véhicules électriques qu’au Québec à pareille date. Pourtant, plusieurs organismes avaient obtenus de l’équipe des communications de Monsieur Ford une promesse que les incitatifs ne seraient pas touchés. Les ventes de VÉs en Ontario ont frappé un mur depuis le retrait des incitatifs à l’acquisition d’une voiture électrique.

Finalement, Québec Solidaire semble favorable à l’électromobilité mais les dispositions contenues dans leur document démontrent une complexité sans offrir d’explications sur les mesures à mettre en place pour y parvenir. Le parti a de belles ambitions concernant la décarbonisation de nos transports et à diminuer nos émissions polluantes, mais le coût de ces mesures risque de ne pas résister à la réalité des finances de la province.

Leur position se résume à la création d’un nouveau système de bonus-malus en fonction de la taille et des revenus des ménages qui achètent un véhicule ainsi qu’en fonction de la région administrative. De cette façon, les propriétaires de véhicules à essence seraient taxés massivement pour payer pour ceux qui achètent un véhicule électrique. Les coûts de la mesure incitative ne sont pas définis. Pour les bornes de recharge rapide, QS poursuivra le déploiement comme prévu dans la loi 184. 

QS prévoit rendre « la vente de VÉs obligatoire en 2030 et d’interdire la vente des véhicules à essence sur tout le territoire du Québec en 2040 », mais n’offre aucune explication sur son fonctionnement. Selon leur porte-parole, le parti désire également se débarrasser de la bourse du carbone, un programme efficace qui lie le Québec à d’autres acteurs de l’Amérique du Nord, et entre autre à la Californie, pour un système qui serait plus performant. 

Vous trouverez ci-dessous un résumé des principales positions des partis aux questions de l’AVÉQ.

N’oubliez pas d’aller voter le 1er octobre. 

Contributeurs: L’équipe de l’AVÉQ

Réponses :

1. Incitatifs à l`achat 
Le PLQ s`engage à augmenter de 1 000$ à 9 000$ l’incitatif à l’achat d`un VÉ neuf avec une batterie de plus de 16 KW/h; 
Augmenter 200$ à  800$ la subvention pour l`achat d`une borne de recharge à domicile; 
La CAQ s`engage à maintenir les subventions à l`achat de voiture électrique.  
Le PQ maintiendra le rabais à l’achat d`un VÉs. Ce rabais sera réévalué au cours du mandat pour mesurer son efficacité réelle sur l’électrification des transports.
QS implantera un système de bonus–malus (bonification/tarification) pour favoriser l’achat de véhicules hybride et électriques. 

2. Projet pilote pour VÉs d’occasion
PLQ Le projet pilote a été prolongé jusqu`au 31 décembre 2018. Un bilan du projet pilote est en cours cet automne afin de déterminer la meilleure manière de faire évoluer le soutien à l`acquisition d`un VÉs d`occasion. Le PLQ est convaincu que la  pérennité du programme est avantageuse pour les consommateurs.
CAQ  (aucune réponse)
PQ reconduira le projet pilote des VÉs d`occasion.
QS implantera un système de bonus-malus modulé en fonction du type de voiture, mais aussi en fonction des régions, de la taille des ménages et des revenus des personnes qui achètent un véhicule.

3. Stratégie pour discuter avec le gouvernement fédéral pour qu`il se dote d`un programme d`incitatifs à l`achat de VÉs pour les particuliers, les flottes et les entreprises.
PLQ – Nous travaillons en association avec les États américains et les provinces engagées à soutenir le marché véhicules à Zéro émission. 
CAQ  (aucune réponse)
PQ exigera du gouvernement fédéral qui il dépose une stratégie relative aux véhicules zéro émission favorable à l` électrification des transports au Québec. 
QS fera pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il n’investisse plus un sou dans  l’industrie des hydrocarbures et réalloue ces montants aux technologies propres.

4. Directives aux ministères pour l`achat de VÉs pour leur flotte
PLQ – Objectif de 1000 VÉs dans la flotte gouvernementale d`ici 2020.
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ fixe une cible de 15% de ventes de camions légers de marchandises rechargeables d’ici 2025.
QS  (aucune réponse)

 5. Est-ce qu`une diminution des fonds aux sociétés de transport qui continue à acheter des autobus au diesel au lieu d`achat d`autobus électriques
PLQ  A partir de 2025, notre gouvernement compte financer uniquement l’acquisition de véhicules 100% électriques. 
CAQ (aucune réponse)
Le PQ fixe une cible de 100% d`autobus urbains et scolaires rechargeables d`ici 2030. 
QS  (aucune réponse)

6. Abolition de la subvention à l`essence afin d`encourager l`achat d`autobus scolaires électriques fabriqués au Québec.
PLQ « Notre gouvernement a mis en place un programme de rabais à  l`achat d`autobus scolaires électriques avec un budget de 30 millions de dollars. »
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ remplacerait graduellement les primes au diesel par un soutien financier à l`achat d`autobus scolaires à s`électrifier.
QS  (aucune réponse)

7. Programme d`infrastructure pour la  recharge au travail de bornes 240V
PLQ – Le gouvernement a déjà un programme Roulez Vert Branché au travail pour l`achat de bornes de recharge de 240V.
La CAQ poursuivra et facilitera l`implantation de bornes électriques « régulières« .     
Le PQ est favorable à faire du volet Branché au travail un succès.
QS  (aucune réponse)

8. Norme Zéro Émission
PLQ – Norme telle que définie présentement
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ renforcera la LZÉ qui s`appliquera non seulement aux véhicules légers mais aussi au transport collectif (lourd et léger) et au transport des marchandises.
QS  (aucune réponse)

9. Projet de loi 184 Bornes rapides à 400 V
PLQ- Le déploiement est déjà amorcé et les résultats d’un appel d’offre ont été annoncés cet été. Nous poursuivons l’objectif de 1600 bornes de recharge rapide en 10 ans.
La CAQ poursuivra et facilitera l`implantation de bornes électriques à recharge rapide.
Le PQ prévoit l`installation de 2000 bornes de recharge rapide d`ici 2020 ou un ratio de 50 véhicules rechargeables par borne de recharge rapide. A terme, l`objectif est d`installer d`ici 2025 autant de bornes rapides qu`il y a de stations-service à l`essence au Québec.
QS poursuivra le programme de bornes publiques déployés par le gouvernement  libéral (le projet de loi 184) sera poursuivi et un suivi constant sera effectué.

10. Débats des chefs
PLQ- Refus de se prononcer.
CAQ  (aucune réponse)
PQ- oui, absolument.
QS- Oui.

11. Modes de transport en partage
PLQ- le PLQ entend poursuivre à soutenir financièrement le milieu municipal.
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ fixe des objectifs 50% de taxis rechargeables d’ici 2025; 100% des véhicules d’auto partage seront rechargeables d’ici 2025. Pour ce faire, la Loi zéro émission sera renforcée; un rabais additionnel de $8000 pour l’achat d’un véhicules auto partage ou d`un taxi rechargeable; un réseau de bornes niveau 2 et 3 pour les taxis et véhicules d`auto partage. 
QS développera un programme de soutien aux services de mobilité durable.

12. Bornes de recharge dans les multi-logements et les copropriétés
PLQ- Augmentation de la subvention pour l`achat d`une borne de recharge à domicile de $600 à $800 
La CAQ poursuivra et facilitera l`implantation de bornes électriques `régulières`.
Le PQ modifiera le code du bâtiment afin de doter le parc immobilier des installations nécessaires pour inclure une ou plusieurs bornes de recharge.
QS (aucune réponse)

13. Comment avez-vous l’intention de sensibiliser les québécois aux VÉs – Est-ce qu’un centre de découverte semble réalisable au Québec
PLQ- Le volet promotionnel de l`électrification des transports est sous la responsabilité de Transition Énergétique Québec (TEQ) et du Ministère des Transports de la Mobilité durable et de l`Électrification des transports (MTMDET). Une subvention de $4 million sur 3 ans a été remise à Équiterre permets de concevoir et de coordonner avec TÉQ une vaste campagne d`information, de sensibilisation et d`éducation en matière de véhicule électrique.
CAQ  (aucune réponse)
Le PQ appuiera les concessionnaires dans la formation à la vente de véhicules électriques rechargeables avec des partenariats avec des organismes de soutien (AVEQ, Branchez-vous, etc).
QS  (aucune réponse)

14. Comment allez-vous appuyer l`industrie de l` électromobilité au Québec  
PLQ- En 2030 toute la chaine d`innovation énergétique sera soutenue, ce qui permettra  d`élargir l`offre de produit, de procédés, de services et d`approches au bénéfice des consommateurs. 
CAQ  (aucune réponse)
PQ- Le plan en électrification des transports prévoit la création de 3000 emplois en électrification des transports collectif et plus de 1000 emplois et le développement d`une expertise québécoise en électrification des camions de marchandises de courte et moyenne distance transport. 
QS  (aucune réponse)

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

Photo

L’AVÉQ est de retour à Saint-Georges de Beauce avec des essais routiers lors du Week-end branché du Carrefour Saint-Georges. Des activités pour petits et grands. 

8585, boulevard Lacroix,  G5Y 5L6

Intéressés à être bénévoles pour les essais routiers? Contacter Neil Mathieu, Directeur régional pour l’AVÉQ en Chaudière Appalaches :  neil@aveq.ca

Plusieurs bornes disponibles, dont une BRCC à proximité

Tous les électromobilistes sont invités à découvrir notre coin de pays.



Contribution: Daniel Rochefort

Rabais sur assurance pour voiture électrique!

L’édition 2018 du rendez-vous «Rouler électrique de Vaudreuil-Dorion» fut un succès avec 64 essais routiers pour 40 participants inscrits. L’équipe de bénévoles de l’AVÉQ a réuni 14 véhicules à l’essai et environ huit voitures en exposition. En tout, c’est près d’une trentaine de bénévoles de l’AVÉQ qui ont mis la main à la pâte pour faire de cette journée un succès.

​Comme l’année dernière, l’événement a eu lieu dans le stationnement du Saint-Hubert de Vaudreuil. Un représentant de GM et une représentante d’Albi Nissan nous ont aidé à donner le goût de l’électromobilité aux visiteurs. D’ailleurs, la Nissan Leaf prêtée par Nissan Canada a été tellement occupée que la représentante de Nissan a dû appeler un collègue en renfort vers la fin de la journée !

En primeur, le généreux Nicolas Paquin a permis à 10 visiteurs de conduire sa toute nouvelle Tesla Model 3 ! Ceux qui ont eu ce privilège revenaient joyeux comme des petits enfants !

Merci à la MRC de Vaudreuil-Dorion, à IGA Pierre Patry et au Saint-Hubert de Vaudreuil d’avoir contribué au succès de l’événement en fournissant des tentes, tables et chaise, des lunchs pour les bénévoles et de l’eau, ainsi que l’emplacement et la salle de bain. Merci aussi à nos deux musiciens qui ont mis du beat dans cette célébration de l’électromobilité.


Auteur : Daniel Rochefort

Rabais sur assurance pour voiture électrique!